Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 202,25
    -83,77 (-0,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 329,10
    -31,23 (-2,30 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,59
    -0,70 (-0,86 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Mondiaux d'athlétisme: Romain Barras ne compte pas démissionner malgré le naufrage français

Mondiaux d'athlétisme: Romain Barras ne compte pas démissionner malgré le naufrage français

Romain Barras, le directeur de la haute performance à la Fédération française d'athlétisme (FFA) ne compte pas démissionner de son poste et veut continuer à travailler jusqu'à la fin de son contrat, qui court jusqu'aux Jeux olympiques de Paris 2024, pour accompagner l'équipe de France. Mais il n'a reçu aucune garantie de la part du président de la Fédération André Giraud, ni du DTN Patrick Ranvier. Le chef de file de l'équipe de France est convoqué avec ses deux supérieurs au ministère des Sports. Tous ont été sommés d'expliquer le fiasco qui s'annonce aux Mondiaux d'athlétisme qui se tiennent cet été à Budapest.

Un zéro pointé dimanche ?

Alors que la compétition s'achève ce dimanche, c'est un zéro pointé qui menace l'équipe de France d'athlétisme, qui a perdu vendredi sa plus belle chance de médaille avec l'abandon de son leader Kévin Mayer sur l'épreuve du décathlon. Les Bleus s'orientent désormais vers le pire bilan de leur histoire aux Championnats du monde: aucune médaille, comme en 1983, et en 1993. Trente ans plus tard, le pire s'apprête à se reproduire.

Et dans moins d'un an, tout ce petit monde sera invité à se sublimer aux Jeux olympiques de Paris 2024, où la France vise un potentiel fixé à 107 breloques par l'Agence nationale du sport, toutes disciplines confondues. La ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra a en plus martelé sa volonté de voir la France intégrer le 5 des pays les plus médaillés: "C'est dans nos cordes".

PUBLICITÉ

Sur ces championnats du monde, entre les blessures, et les contre-performances, la France est très loin du compte. Au micro de RMC Sport en juillet dernier, l'ancien décathlonien Romain Barras répétait ce qu'il avait déjà expliqué à notre antenne: "On ne fera pas dix médailles aux Jeux olympiques." Une triste prédiction que ces Mondiaux semblent confirmer. La France ne sera probablelment pas aux rendez-vous des Jeux en termes de médailles.

Article original publié sur RMC Sport