Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 725,39
    +454,59 (+0,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 448,51
    -19,59 (-1,33 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Mondial U20: la sélection d'Irak mise en cause pour vandalisme et agression présumés

AFP

L'équipe nationale d'Irak des moins de 20 ans, engagée dans le Mondial de football en Argentine, a fait l'objet d'un signalement de police pour de présumés "actes de vandalisme" et d'agression sexuelle dans son hôtel, selon un rapport policier. Un policier chargé de sécurité auprès de la sélection irakienne a recueilli le témoignage d'une jeune employée du restaurant de l'hôtel, affirmant que des membres de la délégation irakienne "lui ont touché une partie intime du corps", dans la soirée de jeudi, est-il rapporté dans un bulletin de la police de la Plata (60 km de Buenos Aires) publié vendredi dans plusieurs médias argentins. La jeune femme, n'a selon le rapport, pas souhaité porter plainte ni donner son identité.

Des conduites "jamais vues dans l'hôtel"

Le responsable de la réception de l'hôtel, également entendu par le policier argentin, a pour sa part témoigné que des membres de l'équipe irakienne qui "déambulaient en sous-vêtements dans les couloirs de l'hôtel, ont activé délibérément le système d'alarme incendie". Autant de conduites "jamais vues dans l'hôtel", selon lui. Un agent de sécurité du site, cité dans le rapport, indique que des membres de la délégation ont par ailleurs "maltraité une interprète" locale, et ont "mis hors d'usage un ascenseur de l'hôtel, en l'utilisant en surcharge". Selon le rapport de police, le chef de la délégation irakienne Mohammed Naser Sharkrown al-Mansoori a été formellement informé des faits via une interprète, et le chef local du Comité organisateur pour la Fédération argentine (AFA), hôte du Mondial, a demandé une enquête complète. L'hôtel, contacté par l'AFP, n'a pas souhaité faire de commentaires.

Le Mondial des moins de 20 ans, qui débute samedi, met aux prises jusqu'au 11 juin 24 sélections. Initialement prévu en Indonésie, il a été le mois dernier délocalisé en Argentine par la Fédération internationale de football (Fifa) qui a décidé de retirer l'organisation à l'Indonésie suite au refus de deux gouverneurs de provinces d'accueillir l'équipe d'Israël.

Article original publié sur RMC Sport