Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 224,03
    +2 223,12 (+3,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 376,89
    +45,99 (+3,46 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2910
    -0,0037 (-0,29 %)
     

Mondial 2030: le trio Maroc-Portugal-Espagne avance ses pions

Mondial 2030: le trio Maroc-Portugal-Espagne avance ses pions

Une année capitale pour le trio Maroc, Portugal, Espagne. A un peu plus d’un an de l’attribution du Mondial 2030 par la FIFA en décembre 2024, le dossier porté par ce trio composé de deux pays européens et un pays africain continue les réunions de travail. Pedro Rocha, président de la RFEF qui assure l’intérim après le départ de Luis Rubiales, évoquait pour la première fois ce week-end ce dossier capital.

Lors de cette dernière réunion à Madrid, les présidents des différentes fédérations ont acté que le Maroc, qui s'est greffé au projet en mars dernier en remplacement de l'Ukraine, devrait jouer un rôle plus important dans ce dossier. Car au delà de l'aspect hautement symbolique d'une Coupe du monde organisée sur deux continents, la force de cette candidature commune est de permettre de ramasser les voix de l’Europe et de l’Afrique pour le vote de décembre 2024.

Et la bataille s'annonce rude, tant cette Coupe du monde 2030, qui marquera le centenaire de la compétition, attise les convoitises. Face au trio, une alliance Argentine–Chili-Paraguay-Uruguay est aussi candidate. De son côté, l’Arabie saoudite se réserve pour 2034.

Le Maroc, élément central du dossier?

"Nous avançons main dans la main vers un objectif qui nous motive et nous enthousiasme. Le projet de la Coupe du monde FIFA 2030 est plus fort que jamais avec l'intégration du Maroc dans notre projet", a expliqué Pedro Rocha, président de la RFEF. Ce dossier, capital pour les trois fédérations, n’a donc pas été mis de côté depuis l’affaire Rubiales. Mais cette année s’annonce importante pour convaincre l’ensemble des décideurs de la FIFA de la viabilité du projet.

PUBLICITÉ

A la fin de cette réunion, le président de la Fédération marocaine Fouzi Lekjaa a fait part de sa satisfaction d’être inclus dans ce projet 2030. "Nous sommes conscients de la grande responsabilité qui pèse sur nous, car nous sommes face à une opportunité historique, commente le patron de la Fédération marocaine. Nous mettrons tout en œuvre pour apporter une pleine contribution à une équipe de professionnels dévoués, qui travaillent dur pour atteindre l'objectif. C'est un honneur pour nous de nous associer à une candidature d'une telle force et d'une telle envergure".

Article original publié sur RMC Sport