La bourse ferme dans 2 h 15 min
  • CAC 40

    6 718,05
    +49,08 (+0,74 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 957,85
    +23,41 (+0,60 %)
     
  • Dow Jones

    33 852,53
    +3,07 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0384
    +0,0049 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 769,40
    +5,70 (+0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    16 217,46
    +276,67 (+1,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    399,59
    +10,86 (+2,79 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,15
    +2,95 (+3,77 %)
     
  • DAX

    14 382,71
    +27,26 (+0,19 %)
     
  • FTSE 100

    7 583,89
    +71,89 (+0,96 %)
     
  • Nasdaq

    10 983,78
    -65,72 (-0,59 %)
     
  • S&P 500

    3 957,63
    -6,31 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    27 968,99
    -58,85 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    18 597,23
    +392,55 (+2,16 %)
     
  • GBP/USD

    1,2006
    +0,0056 (+0,47 %)
     

Mondial 2022 : le brassard inclusif porté par une ministre face à Infantino

Hadja Lahbib, ministre belge, s'est affichée avec le brassard
Hadja Lahbib, ministre belge, s'est affichée avec le brassard

La ministre belge des Affaires étrangères, Hadja Lahbib, a porté en tribune le brassard « One Love », qui avait été refusé à la Belgique et à d'autres sélections européennes lors de la victoire des Diables Rouges face au Canada mercredi 23 novembre au Qatar. Hadja Lahbib était présente dans la tribune d'honneur du stade al-Rayyan au côté, notamment, du président de la Fifa, Gianni Infantino.

« Gianni Infantino m'a expliqué pourquoi il avait fait le choix de ne pas permettre aux Diables Rouges de porter un brassard "One Love", selon les règles de la Fifa. Ces règles ne s'appliquent pas dans les gradins, j'ai enlevé ma veste et j'ai présenté mon brassard », a-t-elle expliqué au micro de la RTBF. Sous la menace de « sanctions sportives » par la Fifa, la Belgique et six autres nations européennes présentes au Qatar – Allemagne, Angleterre, Danemark, Pays-Bas, pays de Galles et Suisse – ont renoncé à ce que leur capitaine porte ce brassard coloré symbolisant l'inclusion et la diversité.

À LIRE AUSSICoupe du monde au Qatar : enquête sur les chantiers de la discorde

Une journée de protestations symboliques

« Je pense que c'était un geste symboliquement fort, qu'il fallait que la Belgique porte le message », a ajouté la ministre. « Je sais qu'Eden Hazard [le capitaine de la sélection, NDLR] aurait voulu le porter sur le terrain », a poursuivi Hadja Lahbib, ajoutant être arrivée au Qatar dès le début du tournoi afin d'avoir « des discussions franches » avec la diplomat [...] Lire la suite