La bourse est fermée

Le monde de la finance, une (très) vieille cible

Ils s'engagent «à mieux faire connaître toutes les formes d’investissement qui visent des impacts positifs environnementaux, sociaux et qui prennent en compte les enjeux du développement durable». De nombreux acteurs de l’économie sociale et solidaire participaient, du 26 septembre au 4 octobre dernier, à la dixième édition de la Semaine de la finance responsable. Un effort de communication louable, et nécessaire : plus de six Français sur dix n’ont jamais entendu parler de finance responsable (enquête Ifop pour le FIR et Vigeo Eiris, septembre 2019).

La majorité d’entre eux reste encore extrêmement méfiante vis-à-vis des institutions financières. La crise des subprimes et les images du Loup de Wall Street sont encore dans les mémoires… Mais, plus profondément, l’idée que la finance serait par nature immorale est ancrée dans notre culture depuis des millénaires. Dès l’Antiquité, Aristote la condamnait ainsi au profit de ce que l’on appellerait aujourd’hui l’économie réelle.

>> A lire aussi - L'argent ne fait pas le bonheur, mais en donner oui

L’argent ne fait pas de petits

Dans la Politique, le philosophe estime que l’argent doit avant tout être une valeur d’échange, nécessaire dans des sociétés par nature déséquilibrées. Il est utile à l’acquisition de biens primaires, se nourrir ou se loger par exemple, dans le cadre d’une «économie domestique». En revanche, estime Aristote, lorsque l’argent cesse d’être un moyen d’échange pour devenir une fin en soi, son usage est détourné de sa fonction naturelle.

On bascule dans ce que l’auteur nomme la «chrématistique», une forme d’acquisition artificielle. Un cycle sans fin de pure accumulation. Aristote condamne tout particulièrement le prêt à intérêt. «Quoi de plus odieux, surtout, que le trafic de l’argent, qui consiste à donner pour avoir plus et, par là, détourne la monnaie de sa destination primitive ?» Pour lui, ce type de gain est contre nature puisque l’argent ne peut pas «faire de petits». Cet argument, devenu classique,

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Paris : Anne Hidalgo veut rendre les transports gratuits pour les moins de 18 ans
Le luxueux cadeau offert à Franck Ribéry par sa femme
Une faille de sécurité de Nissan exploitée par Carlos Ghosn pour sa fuite ?
Pour Bill Gates, "les plus riches devraient payer plus" d’impôt
Lidl veut ouvrir une cinquantaine de nouveaux magasins en France par an d'ici 2022