La bourse ferme dans 7 min
  • CAC 40

    6 311,05
    +57,91 (+0,93 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 684,41
    +36,85 (+1,01 %)
     
  • Dow Jones

    32 023,25
    +94,63 (+0,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,0680
    -0,0057 (-0,53 %)
     
  • Gold future

    1 848,00
    -17,40 (-0,93 %)
     
  • BTC-EUR

    27 859,00
    +504,08 (+1,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    661,87
    -9,14 (-1,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,41
    -0,36 (-0,33 %)
     
  • DAX

    14 036,50
    +116,75 (+0,84 %)
     
  • FTSE 100

    7 533,79
    +49,44 (+0,66 %)
     
  • Nasdaq

    11 376,57
    +112,12 (+1,00 %)
     
  • S&P 500

    3 966,12
    +24,64 (+0,63 %)
     
  • Nikkei 225

    26 677,80
    -70,34 (-0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 171,27
    +59,17 (+0,29 %)
     
  • GBP/USD

    1,2550
    +0,0017 (+0,14 %)
     

Le monde en 2022: des élections présidentielles sous le signe du mécontentement populaire au Brésil

·2 min de lecture

L'année 2022 sera marquée par une nouvelle élection présidentielle au Brésil. The Economist revient sur le probable duel Bolsonaro-Lula, véritable test de la solidité des institutions.

En 2022, le sera en période électorale. Cela signifie que l'on va assister à une recherche de rentes, à des marchandages de maquignon entre une bonne trentaine de partis politiques se disputant plus d'un millier de places au Parlement ou au gouvernement, ainsi qu'à des mois de sondages jusqu'à l'élection présidentielle d'octobre. Le gouvernement cherchera à multiplier les dépenses sociales pour tenter de rallier des voix en faveur du président populiste de droite aujourd'hui en difficulté, Jair Bolsonaro. Cela suffira-t-il?

Fin 2021, la était tombée à moins de 30%, et les perspectives économiques s'assombrissent chaque jour. Le PIB, en croissance de 1,2% au premier trimestre 2021, a diminué de 0,1% au second. Une vague de Covid particulièrement violente a provoqué de nouveaux confinements, des pénuries d'oxygène et, à son pic, plus de 3.000 décès chaque jour.

Réformes et privatisations seront mises en sourdine jusqu'aux élections. Les investisseurs qui avaient soutenu Paulo Guedes, le ministre de l'Economie, ne sont plus aussi sûrs qu'il concrétisera son agenda pro-business. Fin 2021, le Congrès s'apprêtait à adopter une réforme fiscale édulcorée, mais les réformes plus importantes du secteur public ont peu de chances de passer. Alors que sévit une sécheresse historique et que la dette publique atteint près de 100% du PIB, les marchés vont se montrer moins indulgents qu'ils ne l'ont été en 2021. Le taux d'inflation et le taux directeur, qui, en glissement annuel, étaient respectivement à 10,25% et 6,25% en octobre, pourraient continuer de grimper. Plus de 14% des Brésiliens sont au chômage, et la plupart y resteront en 2022, avec une croissance du PIB attendue à tout juste 1%.

Mécontentement populaire

De nombreux Brésiliens rejetteront la responsabilité de leurs malheurs sur Bolsonaro. Ils ont commencé à le faire en janvier 2021 lorsque les aides sociales accordées pendant la pandémie ont été drastiquement réduites. Le mécontentement s'est mué en manifestation après[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles