La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 989,10
    -284,77 (-0,94 %)
     
  • Nasdaq

    11 108,35
    -40,29 (-0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9810
    -0,0075 (-0,76 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 494,32
    -231,79 (-1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    457,24
    -5,88 (-1,27 %)
     
  • S&P 500

    3 755,56
    -27,72 (-0,73 %)
     

Monétisation des audiences : Poool lève 4 millions d’euros et attaque le marché des créateurs de contenus

Poool

EXCLUSIF - La start-up bordelaise Poool lève 4 millions d’euros pour s’attaquer au marché des créateurs de contenus, après avoir fait ses armes dans la presse en ligne. Une opération qui révèle en creux la frontière toujours plus poreuse autour de la notion de “média”.

Qu’est-ce qu’un média à l’heure du numérique ? Cette question qui s’apparente à un sujet de dissertation de Sciences Po traverse en réalité l’ensemble de la société et du monde économique. La frontière entre information et stratégie de communication d’entreprise est brouillée. La Banque publique d’investissement et son “Big Média”, Red Bull, Castorama… : institutions comme entreprises publient désormais leurs propres contenus. Au cœur de ce nouveau paradigme : l’audience numérique, manne potentielle de clients futurs.

Une prise de participation à hauteur de 35%

C’est dans cet environnement mouvant que la annonce une levée en série A de quatre millions d’euros auprès de Swen Capital Partners et GSO innovation. Ce tour de table fait suite à un premier épisode d'amorçage de 350.000 euros réalisé en 2017 auprès de Kima Ventures (le fonds créé par Xavier Niel) et des investisseurs privés. Fondateurs, actionnaires historiques et salariés conservent 65% du capital.

Après s’être fait un nom sur le marché de la presse payante, la jeune pousse compte bien s’attaquer à un marché plus large et en pleine expansion : celui des créateurs de contenus. “D’ici cinq ans, seulement 30% de notre chiffre d’affaires devrait être issu directement de la presse”, estime Maxime Moné, CEO de l'entreprise de 40 salariés. Le marché global des créateurs de contenus est estimé en 2021 à 105 milliards de dollars selon l'agence The Influencer Marketing Factory. Dans le périmètre des solutions proposées par Poool, “il est de l’ordre de 10 milliards dans le monde contre 1 milliard pour celui de la presse”, a calculé le dirigeant.

Une opportunité que Poool, qui commercialise des outils de conversion, de gestion et de fidélisation de l’audience n’allait pas laisser passer, tant elle représente un continuum de son activité. La start-up a grandi en effet en se focalisant d’abord sur le marché de la presse en ligne. Elle fournit notamment une solution de paywall (un module qui bloque l’accès à un article [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi