La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,94 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1646
    +0,0015 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    +11,20 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    52 364,11
    -38,36 (-0,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,69 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +1,48 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3760
    -0,0036 (-0,26 %)
     

Est-ce un moment « Me too » pour l'OMS ? -- demande l'AHF

·3 min de lecture

LOS ANGELES, October 12, 2021--(BUSINESS WIRE)--Suite à une autre enquête sur les allégations d'abus sexuels perpétrés par des employés de l'ONU, impliquant cette fois-ci des travailleurs de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui répondaient à une épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo (RDC) en 2018-2019, l'AIDS Healthcare Foundation (AHF) demande la démission du directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

D'après The New Humanitarian, qui ont été les premiers à divulguer l'histoire d'abus sexuels en RDC, une commission indépendante établie pour enquêter sur les allégations « a soulevé de graves questions au sujet des hauts dirigeants de l'OMS, et sur la raison pour laquelle ils ignoraient l'étendue du problème ». Tedros, par exemple, a visité le Congo à 14 reprises durant la réponse à Ebola, tandis que d'autres membres du personnel ont fait encore plus de visites. »

L'enquête a porté sur pas moins de 150 victimes en RDC, qui étaient nombreuses à avoir été soumises à des procédés de sexe en échange de travail, et dont certaines ont déclaré avoir été violées et forcées à avoir des rapports sexuels sans préservatifs. En réponse au rapport, Tedros a indiqué au cours d'une conférence de presse la semaine dernière que, bien qu'il ignorait les allégations avant que les médias ne les signalent l'année dernière, il accepte « l'ultime » responsabilité pour les manquements. Il a également déclaré que les voix des victimes ont été entendues, avant d'ajouter que plusieurs réformes sont en cours.

« Tragiquement, nous entendons les mêmes promesses éculées chaque fois qu'un scandale d'abus sexuel de l'ONU fait surface – à propos de réformes, de zéro-tolérance pour les abus, faire en sorte que cela ne se reproduise pas, et cetera – mais ils continuent à se produire en toute impunité », a déclaré Michael Weinstein, président de l'AHF. « Si, comme le dit Tedros, l'ultime responsabilité lui revient, il doit démissionner afin de rendre justice aux victimes et de montrer aux auteurs actuels et aux futurs auteurs de ces actes qu'il ne s'agit pas de vains mots et qu'il y a des conséquences concrètes à une conduite aussi déplorable au sein de l'OMS. »

Malgré le scandale des abus sexuels qui se déroule au sein de l'OMS, Tedros semble jusqu'à présent ne pas avoir de concurrent pour un second mandat en tant que directeur général. Le résultat de l'élection sera déterminé en mai 2022. Toutefois, si la crise actuelle des abus sexuels, combinée à l'incompétence de la réponse à la pandémie, ne suffit pas à provoquer un changement de direction au sein de l'OMS, il est clair que l'agence est dysfonctionnelle et doit faire l'objet d'une restructuration majeure.

L’AIDS Healthcare Foundation (AHF), la plus grande organisation mondiale de lutte contre le sida, fournit actuellement des soins et/ou des services médicaux à plus de 1,6 million de personnes dans 45 pays à travers le monde, notamment aux États-Unis, en Afrique, en Amérique latine, dans les Caraïbes, dans la région Asie-Pacifique et en Europe. Pour en savoir plus sur l’AHF, visitez notre site Web : www.aidshealth.org, retrouvez-nous sur Facebook : www.facebook.com/aidshealth, et suivez-nous sur Twitter : @aidshealthcare et sur Instagram : @aidshealthcare

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20211012005760/fr/

Contacts

CONTACTS AVEC LES MÉDIAS AUX ÉTATS-UNIS :
Ged Kenslea, Directeur principal des communications, AHF
+1.323.308.1833 bureau +1.323.791.5526 portable
gedk@aidshealth.org

Denys Nazarov, Directeur de la politique mondiale et des
communications, AHF
+1 323.308.1829
denys.nazarov@ahf.org

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles