Marchés français ouverture 7 h 47 min
  • Dow Jones

    31 391,52
    -143,99 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 358,79
    -230,04 (-1,69 %)
     
  • Nikkei 225

    29 408,17
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,2089
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • BTC-EUR

    39 971,39
    -1 082,57 (-2,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,46
    -29,19 (-2,96 %)
     
  • S&P 500

    3 870,29
    -31,53 (-0,81 %)
     

Molson Coors présente ses résultats pour le quatrième trimestre et pour l’ensemble de l’exercice 2020, et rétablit ses indications pour l’exercice 2021

·35 min de lecture

Molson Coors Beverage Company (NYSE : TAP; TSX : TPX) a annoncé aujourd’hui ses résultats pour le quatrième trimestre et pour l’ensemble de l’exercice 2020.

Faits saillants du quatrième trimestre :

  • Pour le quatrième trimestre, chiffre d’affaires net en baisse de 7,7 pour cent sur la base du bénéfice déclaré, et de 8,3 pour cent en devises constantes, en raison principalement des résultats à la baisse enregistrés dans le secteur Europe et au Canada par suite des restrictions visant le marché de la consommation sur place qui tiennent à la pandémie de coronavirus.

  • Pour le quatrième trimestre, chiffre d’affaires net aux États-Unis, le principal marché de la Société, en hausse de 1,9 pour cent sur la base du volume lié aux marques, résultat qui a en partie neutralisé les résultats enregistrés dans le secteur Europe et au Canada.

  • Pour le quatrième trimestre, perte nette selon les PCGR des États-Unis de 1,4 milliard de dollars (6,32 $ par action) tenant principalement à une perte de valeur de 1,5 milliard de dollars au titre du goodwill dans le secteur Europe. Pour le quatrième trimestre, bénéfice par action (mesure non conforme aux PCGR) de 0,40 $, en baisse de 60,8 pour cent.

  • Pour le quatrième trimestre, BAIIA sous-jacent (mesure non conforme aux PCGR) de 375 millions de dollars, en baisse de 33,6 pour cent en devises constantes.

Faits saillants pour l’ensemble de l’exercice :

  • Pour l’ensemble de l’exercice, perte nette selon les PCGR des États-Unis de 949 millions de dollars (4,38 $ par action), en raison essentiellement d’une perte de valeur de 1,5 milliard de dollars au titre du goodwill dans le secteur Europe.

  • Pour l’ensemble de l’exercice, BAIIA sous-jacent (mesure non conforme aux PCGR) de 2,1 milliards de dollars, en baisse de 10,0 pour cent en devises constantes.

  • Pour l’ensemble de l’exercice, flux de trésorerie provenant de l’exploitation de 1,7 milliard de dollars, et flux de trésorerie disponibles (mesure non conforme aux PCGR) de près de 1,3 milliard de dollars.

  • Pour l’ensemble de l’exercice, réduction de la dette nette de 1,1 milliard de dollars depuis le 31 décembre 2019.

Faits saillants concernant les perspectives :

  • Molson Coors a rétabli ses indications financières pour l’exercice 2021, y compris le fait qu’elle s’attend actuellement à ce que le conseil d’administration soit en mesure de rétablir le paiement de dividendes au second semestre de 2021.

  • Solides progrès réalisés relativement à notre plan de revitalisation qui a pour but de stimuler la croissance à long terme des produits d’exploitation et l’accroissement du BAIIA sous-jacent.

M. Gavin Hattersley, président et chef de la direction de Molson Coors, a déclaré : « Le plan de revitalisation que nous avons annoncé en octobre 2019 a permis de positionner la Société de manière à surmonter les difficultés qui se sont présentées en 2020. Nous avons tiré parti de la solidité de nos marques principales et, au second semestre de 2020, une portion record de notre portefeuille de marques aux États-Unis se composait de marques de qualité supérieure. Nous avons élargi nos activités au-delà du marché de la bière, et nous avons préparé la voie pour l’expansion de notre division de croissance émergente de manière à ce qu’elle génère des produits d’exploitation de un milliard de dollars d’ici 2023. Nous avons investi dans nos capacités tout en soutenant notre effectif et nos collectivités. »

M. Hattersley a par ailleurs expliqué que la Société avait pu accomplir tout cela en dépit des défis que pose la pandémie de coronavirus, particulièrement dans le secteur Europe, où le maintien de restrictions visant le marché de la consommation sur place a eu une incidence importante sur les résultats trimestriels et sur les résultats pour l’ensemble de l’exercice. Il a ajouté : « Notre plan fonctionne, c’est un fait. Si nous considérons les objectifs que nous nous sommes fixés en vertu de notre plan de revitalisation et les difficultés avec lesquelles nous avons dû composer au cours de l’exercice, il ne fait aucun doute que nous avons beaucoup accompli en 2020, ce qui nous donne un élan énorme pour l’exercice 2021. »

Mme Tracey Joubert, directrice des finances de Molson Coors, a pour sa part ajouté : « Nous sommes fiers de notre résilience et de notre performance financière, y compris les améliorations notables liées à notre bilan, en ces temps sans précédent. Bien que les restrictions visant le marché de la consommation sur place, particulièrement dans le secteur Europe, aient entraîné une baisse du chiffre d’affaires et du résultat net au quatrième trimestre et pour l’ensemble de l’exercice, nous bénéficions d’une plus grande souplesse financière au début de l’exercice 2021 et nous avons décidé de rétablir nos indications pour l’exercice 2021. Bien qu’il y ait encore des incertitudes et que nous devions toujours composer avec les défis que pose le marché de la consommation sur place, particulièrement dans le secteur Europe, nous nous attendons à une croissance du chiffre d’affaires en 2021, alors que nous commençons à tirer parti des premiers succès obtenus dans le cadre de notre plan de revitalisation, ainsi qu’à un accroissement de nos investissements afin de continuer à stimuler la croissance à long terme des produits d’exploitation et du BAIIA sous‑jacent. »

Consolidated Performance - Fourth Quarter and Full Year 2020

Three Months Ended

($ in millions, except per share data) (Unaudited)

December 31, 2020

December 31, 2019

Reported Increase (Decrease)

Foreign Exchange Impact

Constant Currency Increase (Decrease)(2)

Net Sales

$

2,294.3

$

2,486.2

(7.7

)%

$

14.2

(8.3

)%

U.S. GAAP Net income (loss)(1)

$

(1,369.8

)

$

163.7

N/M

Per diluted share

$

(6.32

)

$

0.75

N/M

Underlying Net income (loss)(2)

$

86.6

$

221.5

(60.9

)%

Per diluted share

$

0.40

$

1.02

(60.8

)%

Underlying EBITDA(2)

$

375.1

$

563.1

(33.4

)%

$

1.2

(33.6

)%

Twelve Months Ended

($ in millions, except per share data) (Unaudited)

December 31, 2020

December 31, 2019

Reported Increase (Decrease)

Foreign Exchange Impact

Constant Currency Increase (Decrease)(2)

Net Sales

$

9,654.0

$

10,579.4

(8.7

)%

$

(4.2

)

(8.7

)%

U.S. GAAP Net income (loss)(1)

$

(949.0

)

$

241.7

N/M

Per diluted share

$

(4.38

)

$

1.11

N/M

Underlying Net income (loss)(2)

$

851.7

$

985.0

(13.5

)%

Per diluted share

$

3.92

$

4.54

(13.7

)%

Underlying EBITDA(2)

$

2,132.1

$

2,364.0

(9.8

)%

$

5.1

(10.0

)%

N/M = Not meaningful

(1)

Net income (loss) attributable to MCBC.

(2)

Represents net income (loss) and EBITDA adjusted for non-GAAP items. See Appendix for definitions and reconciliations of non-GAAP financial measures including constant currency.

Net Sales Drivers

Three Months Ended

Reported

Percent change

Financial Volume

Price, Product and Geography Mix

Currency

Net Sales

Net Sales per hectoliter (BV basis)(1)

Brand Volume

Consolidated

(9.6

)%

1.3

%

0.6

%

(7.7

)%

3.7

%

(11.3

)%

North America

(3.9

)%

2.9

%

0.2

%

(0.8

)%

3.1

%

(6.9

)%

Europe

(26.4

)%

(13.0

)%

2.2

%

(37.2

)%

(8.2

)%

(23.4

)%

Twelve Months Ended

Reported

Percent change

Financial Volume

Price, Product and Geography Mix

Currency

Net Sales

Net Sales per hectoliter (BV basis)(1)

Brand Volume

Consolidated

(8.9

)%

0.1

%

0.1

%

(8.7

)%

1.1

%

(7.8

)%

North America

(6.0

)%

1.7

%

(0.1

)%

(4.4

)%

1.6

%

(5.1

)%

Europe

(17.3

)%

(11.1

)%

0.5

%

(27.9

)%

(8.1

)%

(14.8

)%

(1)

Our net sales per hectoliter performance discussions are reflected on a brand volume ("BV") basis, reflecting owned and actively managed brand volume, along with royalty volume, in the denominator, as well as the financial impact of these sales (in constant currency) in the numerator, unless otherwise indicated.

Principaux résultats trimestriels (par rapport aux résultats du quatrième trimestre de 2019)

  • Produits : le chiffre d’affaires net a diminué de 7,7 pour cent sur la base du bénéfice déclaré, et de 8,3 pour cent en devises constantes, en raison de la réduction du volume financier, particulièrement la baisse de 26,4 pour cent du volume financier dans le secteur Europe liée principalement aux restrictions supplémentaires visant les établissements de consommation sur place au Royaume‑Uni, ainsi que d’une composition défavorable des marchés de consommation. Ces facteurs ont été neutralisés en partie par l’établissement de prix nets plus élevés dans les secteurs Amérique du Nord et Europe, ainsi que par la composition favorable des marques et des emballages aux États-Unis, ce qui s’est traduit par une hausse de 1,9 pour cent du chiffre d’affaires net aux États-Unis sur la base du volume lié aux marques. Les livraisons en Amérique du Nord se sont améliorées au quatrième trimestre, les stocks des distributeurs ayant augmenté, mais ces livraisons demeurent touchées par les contraintes liées à l’approvisionnement en canettes en aluminium.

  • Coût des produits vendus par hectolitre : en hausse de 1,8 pour cent sur la base des résultats déclarés, en raison principalement de l’inflation, de l’effet de levier négatif lié aux volumes et de l’augmentation des frais de transport, facteurs neutralisés en partie par des variations des profits ou pertes latents évalués à la valeur de marché liés à nos positions sur les marchés des marchandises et par les réductions de coûts. Coût des produits vendus par hectolitre sous-jacent : en hausse de 6,4 pour cent en devises constantes, résultat qui tient principalement à l’inflation, à l’effet de levier négatif lié aux volumes et à l’augmentation des frais de transport, facteurs neutralisés en partie par les réductions de coûts.

  • Frais de commercialisation, généraux et d’administration : en hausse de 5,8 pour cent sur la base des résultats déclarés. Frais de commercialisation, généraux et d’administration sous‑jacents : en hausse de 5,8 pour cent en devises constantes, résultat qui tient à la prise en compte d’une plus faible rémunération incitative et d’un avantage non récurrent lié à un vendeur comptabilisés à l’exercice précédent, ainsi qu’à la hausse des investissements au chapitre de la commercialisation liés à nos marques principales et aux innovations, facteurs neutralisés en partie par la diminution des frais de commercialisation liés aux événements sportifs, y compris l’incidence du report en 2021 du début de la saison de la LNH.

  • Perte avant impôt selon les PCGR des États-Unis : perte de 1 337,3 millions de dollars, par rapport à un bénéfice de 206,6 millions de dollars à l’exercice précédent, résultat imputable à la hausse d’environ 1,5 milliard de dollars des charges inhabituelles tenant à une perte de valeur de 1,5 milliard de dollars au titre du goodwill dans le secteur Europe au quatrième trimestre de 2020, comme il est décrit plus en détail ci‑dessous, ainsi qu’à la baisse du volume financier et à la hausse des frais de commercialisation, généraux et d’administration; ces facteurs ont été neutralisés en partie par une variation favorable d’un exercice à l’autre d’environ 72 millions de dollars des profits ou pertes latents évalués à la valeur de marché liés à nos positions sur les marchés des marchandises.

  • BAIIA sous-jacent : en baisse de 33,6 pour cent en devises constantes, en raison de la baisse du volume financier, principalement dans le secteur Europe, de la hausse du coût des produits vendus par hectolitre sous-jacent et de l’augmentation des frais de commercialisation, généraux et d’administration décrite ci-dessus, facteurs neutralisés en partie par l’établissement de prix plus élevés en Amérique du Nord et dans le secteur Europe.

Principaux résultats trimestriels des secteurs d’exploitation
(par rapport aux résultats du quatrième trimestre de 2019)

Secteur Amérique du Nord

  • Produits : le chiffre d’affaires net, sur la base du bénéfice déclaré, a diminué de 0,8 pour cent, et de 1,0 pour cent en devises constantes, en raison de la baisse du volume financier de 3,9 pour cent reflétant la réduction des volumes liés aux marques, facteur neutralisé en partie par une amélioration, d’un exercice à l’autre, des livraisons aux États-Unis ayant donné lieu à une réduction, depuis le début de l’exercice, des livraisons inférieures aux prévisions tenant aux contraintes liées à l’approvisionnement en canettes en aluminium. Les volumes liés aux marques en Amérique du Nord ont diminué de 6,9 pour cent en raison des restrictions visant les établissements de consommation sur place, ainsi que des contraintes liées à l’approvisionnement en canettes en aluminium ayant entraîné des baisses des volumes liés aux marques de bières à prix modiques et aux marques de spécialité. Les volumes liés aux marques aux États‑Unis ont diminué de 6,2 pour cent, tandis que les livraisons aux États-Unis ont reculé de 2,3 pour cent; les stocks des distributeurs ont continué d’augmenter au quatrième trimestre. Les volumes liés aux marques au Canada et en Amérique latine ont diminué de 13,2 pour cent et de 6,8 pour cent, respectivement, au cours du trimestre, ce qui tient essentiellement à la fermeture des établissements de consommation sur place.

Le chiffre d’affaires net par hectolitre, sur la base du volume lié aux marques, a augmenté de 3,1 pour cent en devises constantes, résultat qui tient à une augmentation des prix nets aux États‑Unis et au Canada, ainsi qu’à une composition favorable des marques et des emballages aux États‑Unis, facteurs neutralisés en partie par une composition défavorable des marchés de consommation et des marques au Canada tenant à la réduction des volumes sur le marché de la consommation sur place et à l’augmentation des volumes sur le marché de la consommation à domicile. Aux États-Unis, le chiffre d’affaires net par hectolitre, sur la base du volume lié aux marques, s’est accru de 4,2 pour cent, en raison d’une composition favorable facilitée par les nouvelles marques Vizzy, Blue Moon LightSky et Coors Seltzer, ainsi qu’en raison de l’augmentation des prix nets, ce qui a largement neutralisé la baisse du volume financier et s’est traduit par une hausse de 1,9 pour cent du chiffre d’affaires net sur la base du volume lié aux marques. Au Canada, la composition défavorable a largement neutralisé l’augmentation des prix nets et, en Amérique latine, le chiffre d’affaires net par hectolitre, sur la base du volume lié aux marques, est demeuré dans l’ensemble stable par rapport à l’exercice précédent.

  • Bénéfice avant impôt selon les PCGR des États-Unis : résultat en baisse de 19,3 pour cent sur la base du bénéfice déclaré, qui tient à la réduction du volume financier, à l’inflation et à l’accroissement des frais de transport compris dans le coût des produits vendus, ainsi qu’à l’augmentation des frais de commercialisation, généraux et d’administration, facteurs neutralisés en partie par l’augmentation des prix nets aux États-Unis et au Canada, par la réduction des charges inhabituelles et par une composition favorable des marques et des emballages aux États‑Unis. L’augmentation des frais de commercialisation, généraux et d’administration est imputable à l’accroissement des investissements au chapitre de la commercialisation liés à nos marques innovatrices, à la Coors Light et à la Miller Lite, ainsi qu’à la prise en compte d’une plus faible rémunération incitative et d’un avantage non récurrent lié à un vendeur comptabilisés à l’exercice précédent. Ces facteurs ont été neutralisés en partie par la diminution des frais de commercialisation liés aux activités touchées par la pandémie de coronavirus telles que les événements sportifs et les spectacles sur scène, y compris l’incidence du report en 2021 du début de la saison de la LNH, et par les autres mesures d’atténuation des coûts, ainsi que par les réductions de coûts liées au plan de revitalisation.

  • Le BAIIA sous-jacent a diminué de 17,7 pour cent en devises constantes, en raison des mêmes facteurs que ceux ayant influé sur le bénéfice avant impôt selon les PCGR des États-Unis, sauf en ce qui a trait à la diminution des charges inhabituelles.

Secteur Europe

  • Produits : le chiffre d’affaires net sur la base du bénéfice déclaré a diminué de 37,2 pour cent, et il a reculé de 39,4 pour cent en devises constantes, en raison de la baisse des volumes, ainsi que de la réduction du chiffre d’affaires net par hectolitre découlant de l’incidence de la pandémie de coronavirus. Le chiffre d’affaires net par hectolitre, sur la base du volume lié aux marques, a diminué de 8,2 pour cent; ce résultat tient à une composition géographique défavorable et à une composition défavorable des marchés de consommation et des marques, particulièrement en ce qui a trait à nos activités générant des marges plus élevées au Royaume-Uni qui dépendent dans une plus grande mesure du marché de la consommation sur place. Les établissements de consommation sur place, après avoir rouvert leurs portes au troisième trimestre de 2020 et fait l’objet de certaines restrictions, ont fait l’objet de restrictions supplémentaires et ont dû fermer leurs portes au quatrième trimestre de 2020. Ces facteurs ont été neutralisés en partie par l’établissement de prix positifs. Le volume financier a diminué de 26,4 pour cent et les volumes liés aux marques ont diminué de 23,4 pour cent, résultat qui découle d’une baisse d’environ 40 pour cent des volumes liés aux marques au Royaume-Uni qui tient aux restrictions supplémentaires visant les établissements de consommation sur place.

  • Perte avant impôt selon les PCGR des États-Unis : perte déclarée de 1 556,8 millions de dollars, par rapport à un bénéfice de 44,5 millions de dollars à l’exercice précédent, qui est imputable à l’augmentation des charges inhabituelles tenant à une perte de valeur d’environ 1,5 milliard de dollars au titre du goodwill comptabilisée au cours de l’exercice considéré, ainsi qu’à la diminution de la marge brute découlant de l’incidence de la pandémie de coronavirus. La perte de valeur au titre du goodwill est principalement imputable à la durée et à la gravité des répercussions de la pandémie de coronavirus dans le secteur Europe, ainsi qu’à la longue période de reprise prévue dans certains marchés de consommation sur place.

  • BAIIA sous-jacent : perte de 20,8 millions de dollars, par rapport à un bénéfice de 85,7 millions de dollars à l’exercice précédent, en raison de l’incidence des baisses de volumes sur les marges brutes, ainsi que d’une composition géographique défavorable et d’une composition défavorable des marchés de consommation tenant à la pandémie de coronavirus.

Principaux résultats pour l’ensemble de l’exercice (par rapport aux résultats de l’exercice 2019)

  • Produits : le chiffre d’affaires net a diminué de 8,7 pour cent sur la base du bénéfice déclaré et en devises constantes, en raison de la réduction du volume financier de 8,9 pour cent liée aux restrictions visant les établissements de consommation sur place tenant à la pandémie de coronavirus, ainsi que de la composition défavorable des marchés de consommation connexe, facteurs neutralisés en partie par l’établissement de prix nets plus élevés en Amérique du Nord et dans le secteur Europe, ainsi que par la composition favorable des marques et des emballages aux États-Unis. Le chiffre d’affaires net aux États-Unis a diminué de 3,0 pour cent sur la base du volume lié aux marques. Nos marques principales demeurent solides. Les restrictions visant les établissements de consommation sur place, particulièrement dans le secteur Europe, et les contraintes liées aux matériaux d’emballage dans le secteur Amérique du Nord ont contribué à la baisse du volume lié aux marques et du volume financier. Les livraisons dans le secteur Amérique du Nord se sont améliorées au second semestre de l’exercice, les stocks des distributeurs ayant augmenté, mais ces livraisons demeurent touchées par les contraintes liées aux matériaux d’emballage.

  • Coût des produits vendus par hectolitre : en hausse de 1,3 pour cent sur la base des résultats déclarés, en raison essentiellement de l’inflation, y compris l’accroissement des frais de transport, de l’effet de levier négatif lié aux volumes et de l’incidence, sur la composition, de la transformation du portefeuille en faveur des marques de qualité supérieure en Amérique du Nord, facteurs neutralisés en partie par des variations des profits ou pertes latents évalués à la valeur de marché liés à nos positions sur les marchés des marchandises et par les réductions de coûts. Coût des produits vendus par hectolitre sous-jacent : en hausse de 2,8 pour cent en devises constantes, en raison des mêmes facteurs que ceux décrits ci-dessus, sauf en ce qui a trait aux variations des profits ou pertes latents évalués à la valeur de marché liés à nos positions sur les marchés des marchandises.

  • Frais de commercialisation, généraux et d’administration : en baisse de 10,7 pour cent sur la base des résultats déclarés. Frais de commercialisation, généraux et d’administration sous‑jacents : en baisse de 9,9 pour cent en devises constantes, résultat qui tient aux mesures ciblées prises pour ajuster les frais de commercialisation liées aux activités touchées par la pandémie de coronavirus, particulièrement les événements sportifs et les spectacles sur scène, y compris l’incidence du report en 2021 du début de la saison de la LNH, ainsi qu’aux réductions de coûts liées au plan de revitalisation et aux mesures ciblées d’atténuation des coûts. Ces réductions ont été neutralisées en partie par la hausse des dépenses au titre de l’innovation et par la prise en compte d’une plus faible rémunération incitative et d’un avantage non récurrent lié à un vendeur comptabilisés à l’exercice précédent.

  • Perte avant impôt selon les PCGR des États-Unis : perte de 643,9 millions de dollars, par rapport à un bénéfice de 479,9 millions de dollars à l’exercice précédent, résultat imputable à une hausse des charges inhabituelles d’environ 1,0 milliard de dollars, à la baisse du volume financier, aux retours de fûts de bière vendus et aux autres coûts liés au coronavirus, facteurs neutralisés en partie par une variation favorable d’environ 108 millions de dollars d’un exercice à l’autre des profits ou pertes latents évalués à la valeur de marché liés à nos positions sur les marchés des marchandises, ainsi que par la diminution des frais de commercialisation, généraux et d’administration décrite ci-dessus et par l’établissement de prix positifs dans les secteurs Amérique du Nord et Europe. La hausse des charges inhabituelles tient en grande partie à la perte de valeur au titre du goodwill d’environ 1,5 milliard de dollars dans le secteur Europe comptabilisée au cours de l’exercice considéré, comparativement à une perte de valeur au titre du goodwill de 668,3 millions de dollars dans le secteur Amérique du Nord comptabilisée à l’exercice précédent, ainsi qu’aux coûts plus élevés liés à la fermeture de la brasserie située à Irwindale comptabilisés au cours de l’exercice considéré et au profit lié à la vente de la brasserie située à Montréal comptabilisé à l’exercice précédent.

  • BAIIA sous-jacent : en baisse de 10,0 pour cent en devises constantes, en raison de la baisse du volume financier, facteur neutralisé en partie par la diminution des frais de commercialisation, généraux et d’administration décrite ci-dessus, ainsi que par l’établissement de prix positifs en Amérique du Nord et dans le secteur Europe.

  • Flux de trésorerie provenant des activités d’exploitation, selon les PCGR des États-Unis : les flux de trésorerie nets provenant des activités d’exploitation pour l’ensemble de l’exercice 2020 se sont établis à 1 695,7 millions de dollars, en baisse de 201,6 millions de dollars par rapport à l’exercice précédent. Cette baisse est principalement imputable à la diminution du bénéfice net ajusté pour tenir compte des montants sans effet sur la trésorerie réintégrés dans le bénéfice net et à la hausse des paiements d’impôt en trésorerie, facteurs neutralisés en partie par le calendrier favorable du fonds de roulement. Le fonds de roulement a bénéficié du report de paiements d’impôt d’environ 130 millions de dollars dans le cadre des programmes de report d’impôts mis en œuvre par divers gouvernements en raison de la pandémie de coronavirus; nous nous attendons à payer la majorité de cet impôt à l’exercice 2021, lorsque les paiements d’impôt deviendront exigibles.

  • Flux de trésorerie disponibles sous-jacents : entrées de trésorerie de 1 266,3 millions de dollars pour l’ensemble de l’exercice 2020, résultat qui représente une diminution de 103,5 millions de dollars par rapport à l’exercice précédent; ce résultat tient principalement à la baisse du BAIIA sous-jacent et à la hausse des paiements d’impôt en trésorerie, facteurs neutralisés en partie par le calendrier favorable du fonds de roulement dont il est fait mention ci‑dessus.

  • Dette : le total de la dette à la fin de l’exercice 2020 s’élevait à environ 8,2 milliards de dollars, et la trésorerie et les équivalents de trésorerie totalisaient 770,1 millions de dollars, ce qui se traduit par une dette nette d’environ 7,5 milliards de dollars. Ceci représente une réduction d’environ 1,1 milliard de dollars de la dette nette depuis le 31 décembre 2019.

Restructuration des secteurs d’exploitation

Avec prise d’effet le 1er janvier 2020, nous avons modifié notre structure de gestion, qui se composait du siège social et de quatre secteurs d’exploitation, et qui comporte maintenant deux secteurs d’exploitation, soit Amérique du Nord et Europe. Nous exerçons par ailleurs certaines activités qui ne sont pas attribuées à nos secteurs, et qui sont désignées comme activités « non attribuées ». Plus précisément, ces activités non attribuées comprennent principalement les coûts liés aux activités de financement tels que les charges d’intérêts et les produits d’intérêts, les profits et pertes de change sur les soldes intersociétés qui sont liés aux activités de financement et aux autres activités liées à la trésorerie, ainsi que les variations latentes de la juste valeur de nos swaps sur marchandises non désignés comme des relations de couverture qui sont comptabilisées dans le coût des produits vendus, et sont subséquemment reclassées dans le secteur d’exploitation exposé au risque sous-jacent lorsqu’elles sont réalisées. De plus, seule la composante coût des services rendus du montant net de la charge au titre des avantages de retraite et du coût des autres avantages postérieurs à l’emploi est comptabilisée dans chaque secteur d’exploitation; toutes les autres composantes demeurent non attribuées. Les résultats de la période précédente ont été retraités pour refléter ces changements rétrospectivement aux fins de la présentation de l’information sectorielle, et ce retraitement n’a eu aucune incidence sur nos résultats consolidés de la période précédente. Veuillez vous reporter aux informations trimestrielles sur la restructuration des secteurs en 2019 qui sont présentées dans la section Relations avec les investisseurs de notre site Web.

Autres résultats

Taux d’imposition effectifs

Three Months Ended

Twelve Months Ended

December 31, 2020

December 31, 2019

December 31, 2020

December 31, 2019

U.S. GAAP effective tax rate

(2.7

)%

19.6

%

(46.9

)%

48.7

%

Underlying effective tax rate

23.5

%

22.5

%

18.7

%

21.7

%

  • Au quatrième trimestre, la société a comptabilisé un taux d’imposition effectif selon les PCGR des États-Unis de (2,7) pour cent, par rapport à un taux de 19,6 pour cent à l’exercice précédent, résultat qui tient essentiellement à la comptabilisation, au quatrième trimestre de 2020, d’une perte de valeur d’environ 1,5 milliard de dollars au titre du goodwill non déductible dans le secteur Europe. La variation du taux d’imposition effectif selon les PCGR des États-Unis pour l’ensemble de l’exercice est en grande partie attribuable à la hausse d’un exercice à l’autre des pertes de valeur au titre du goodwill non déductible, ainsi qu’à la charge d’impôt comptabilisée au titre des règlements concernant les accords de financement hybrides qui sont entrés en vigueur aux États-Unis au deuxième trimestre de 2020.

  • Au quatrième trimestre, le taux d’imposition effectif sous-jacent a augmenté, passant de 22,5 pour cent à 23,5 pour cent, résultat qui tient en grande partie à la proportion plus élevée du bénéfice généré au cours de l’exercice considéré dans des pays où les taux d’imposition prévus par la loi sont plus élevés. La diminution du taux d’imposition effectif sous-jacent pour l’ensemble de l’exercice découle en grande partie des économies d’impôt non récurrentes comptabilisées à l’exercice 2020, comparativement aux charges d’impôt non récurrentes comptabilisées à l’exercice 2019.

Éléments inhabituels et autres éléments non liés aux activités de base

Les éléments inhabituels et autres éléments non liés aux activités de base suivants ont été exclus des résultats sous‑jacents. Se reporter à l’Annexe présentée dans la version anglaise de ce communiqué pour le rapprochement des mesures financières non conformes aux PCGR.

  • Au cours du quatrième trimestre de 2020, nous avons comptabilisé des charges inhabituelles nettes de 1 529,6 millions de dollars, qui tiennent essentiellement à une perte de valeur d’environ 1,5 milliard de dollars au titre du goodwill dans le secteur Europe, ainsi qu’à des pertes de valeur de 39,6 millions de dollars au titre des immobilisations dans le secteur Amérique du Nord.

  • De plus, au cours du quatrième trimestre de 2020, nous avons comptabilisé des avantages nets de 84,4 millions de dollars au titre des autres éléments non liés aux activités de base, qui tiennent principalement aux variations des profits ou pertes latents évalués à la valeur de marché liés aux couvertures des marchandises.

Perspectives pour 2021

Bien qu’il y ait encore des incertitudes liées à la pandémie de coronavirus, y compris en ce qui a trait au moment et à l’ampleur de la reprise, nos perspectives actuelles pour l’ensemble de l’exercice 2021, que nous considérons comme un exercice centré sur l’investissement, sont les suivantes :

  • Chiffre d’affaires net : hausse à un chiffre moyenne en devises constantes;

  • BAIIA sous-jacent : résultat relativement inchangé par rapport à l’exercice 2020, en devises constantes;

  • Effet de levier négatif : nous comptons maintenir notre notation du crédit de première qualité, comme en témoignent nos efforts au niveau de l’effet de levier négatif. Nous nous attendons à un ratio de la dette nette par rapport au BAIIA sous-jacent d’environ 3,25 fois d’ici la fin de l’exercice 2021 et à un ratio inférieur à 3,0 fois d’ici la fin de 2022;

  • Dotation aux amortissements sous-jacente : environ 800 millions de dollars;

  • Charges d’intérêts nettes consolidées : environ 270 millions de dollars, plus ou moins 5 pour cent;

  • Taux d’imposition effectif sous-jacent se situant dans une fourchette de 20 pour cent à 23 pour cent pour l’exercice 2021.

De plus, nous nous attendons actuellement à ce que le conseil d’administration soit en mesure de rétablir le paiement de dividendes au second semestre de 2021.

Notes

Sauf indication contraire dans ce communiqué, tous les montants sont libellés en dollars américains, et tous les résultats comparatifs sont ceux du quatrième trimestre et de l’ensemble de l’exercice terminés le 31 décembre 2020 par rapport à ceux du quatrième trimestre et de l’ensemble de l’exercice terminés le 31 décembre 2019. Certains chiffres pourraient ne pas correspondre aux totaux en raison de leur arrondissement.

Conférence téléphonique portant sur les résultats du quatrième trimestre de 2020

Molson Coors Beverage Company tiendra une conférence téléphonique à l’intention des analystes financiers et des investisseurs aujourd’hui à 11 h, heure de l’Est, afin de discuter de ses résultats du quatrième trimestre et de l’ensemble de l’exercice 2020. La diffusion Web sera accessible sur notre site Web, à l’adresse www.molsoncoors.com. La rediffusion en ligne sera offerte jusqu’à 23 h 59, heure de l’Est, le 28 avril 2021. La Société affichera aujourd’hui le présent communiqué et les états financiers connexes sur son site Web.

À propos de Molson Coors

Depuis plus de deux siècles, Molson Coors brasse des bières qui unissent les gens, quel que soit le moment célébré. Peu importe qu’il s’agisse de la Coors Light, de la Miller Lite, de la Molson Canadian, de la Carling, de la Staropramen ou de la Coors Banquet, ou encore de la Blue Moon Belgian White, de la Blue Moon LightSky, de la Vizzy, de la Coors Seltzer, de la Leinenkugel’s Summer Shandy, de la Creemore Springs, de la Hop Valley ou d’autres marques, Molson Coors produit plusieurs marques de bières parmi les plus aimées et emblématiques. Bien que l’histoire de la Société soit enracinée dans le brassage de bières, Molson Coors propose un portefeuille moderne de produits qui s’étend au-delà du marché brassicole.

Nos secteurs à présenter comprennent le secteur Amérique du Nord, dont les activités sont situées aux États-Unis, au Canada et dans divers pays de l’Amérique latine et de l’Amérique du Sud, ainsi que le secteur Europe, dont les activités sont situées en Bulgarie, en Croatie, en République tchèque, en Hongrie, au Monténégro, en République d’Irlande, en Roumanie, en Serbie, au Royaume-Uni et dans divers autres pays européens, ainsi que dans certains pays de l’Afrique et de l’Asie-Pacifique. En plus de nos secteurs à présenter, nous présentons certains éléments qui ne sont pas attribués à ces secteurs, et qui sont désignés comme activités « non attribuées »; ces éléments comprennent principalement les coûts liés aux activités de financement et l’incidence des autres activités liées à la trésorerie. L’information financière sectorielle trimestrielle et depuis le début de l’exercice 2019 a été retraitée de manière à refléter les modifications apportées aux secteurs d’exploitation dans le cadre du plan de revitalisation. Veuillez vous reporter aux informations trimestrielles sur la restructuration des secteurs en 2019 qui sont présentées dans la section Relations avec les investisseurs de notre site Web. L’initiative Notre empreinte et nos objectifs pour 2025 en matière de durabilité reflètent l’engagement de la Société à améliorer les normes au sein de l’industrie et à laisser une empreinte positive sur ses employés, ses consommateurs, ses collectivités et l’environnement. Pour de plus amples renseignements sur Molson Coors Beverage Company, visitez le site Web de la Société à l’adresse molsoncoors.com ou MolsonCoorsOurImprint.com, ou encore à l’adresse @MolsonCoors sur Twitter.

À propos de Molson Coors Canada Inc.

Molson Coors Canada Inc. (« MCCI ») est une filiale de Molson Coors Beverage Company. Les actions échangeables de catégorie A et de catégorie B de MCCI sont assorties en grande partie des mêmes droits économiques et de vote que les catégories d’actions ordinaires respectives de MCBC, comme il est décrit dans la circulaire de sollicitation de procurations annuelle de MCBC et dans le rapport sur formulaire 10-K déposés auprès de la Securities and Exchange Commission des États-Unis. Le porteur fiduciaire de l’action spéciale comportant droit de vote de catégorie A et de l’action spéciale comportant droit de vote de catégorie B a le droit d’exprimer un nombre de voix correspondant au nombre d’actions échangeables de catégorie A et d’actions échangeables de catégorie B alors en circulation, respectivement.

Déclarations prospectives

Le présent communiqué de presse contient des « déclarations prospectives » au sens des lois fédérales sur les valeurs mobilières aux États-Unis. En règle générale, des termes comme « croire », « viser », « prévoir », « avoir l’intention de », « estimer », « s’attendre à », « projeter », « perspectives » et autres expressions similaires, ainsi que l’utilisation du futur, désignent des déclarations prospectives qui n’ont habituellement pas de portée historique. Les déclarations qui ont trait aux projections visant notre performance financière future, nos résultats prévus, les réductions de coûts et les tendances liées à nos activités, ainsi que les autres descriptions se rapportant à des événements ou circonstances futurs constituent des déclarations prospectives et comprennent, sans s’y limiter, les déclarations présentées à la rubrique « Perspectives pour 2021 », les attentes relatives à l’incidence de la pandémie de coronavirus sur nos activités, les dividendes futurs, les tendances générales concernant les volumes, les préférences des consommateurs, les tendances en matière de prix, les forces de l’industrie, nos stratégies de réduction des coûts, y compris le plan de revitalisation que nous avons annoncé en 2019 de même que la fourchette estimative des charges connexes et le moment auquel les charges en trésorerie seront comptabilisées, les résultats prévus, les attentes concernant le financement de nos dépenses d’investissement et de nos activités futures, les capacités en matière de service de la dette, le montant et l’échelonnement de la dette et les niveaux de levier financier, les volumes de livraison et la rentabilité, la part de marché et l’adéquation des sources de financement. Bien que la Société soit d’avis que les hypothèses sur lesquelles ces déclarations prospectives sont fondées sont raisonnables, elle ne peut garantir d’aucune façon leur exactitude. Certains facteurs importants qui pourraient faire en sorte que les résultats réels de la Société diffèrent de façon significative de l’expérience historique et des prévisions et attentes de la Société sont présentés dans les documents de la Société déposés auprès de la Securities and Exchange Commission (la « SEC »). Ces facteurs comprennent notamment l’incidence de la pandémie de coronavirus; l’incidence de l’intensification de la concurrence découlant des regroupements de brasseries; la concurrence au chapitre des prix et les pressions sur les prix; la santé de l’industrie brassicole et de nos marques dans nos marchés; la conjoncture économique dans nos marchés; les pertes de valeur additionnelles; notre capacité à assurer le maintien des ententes conclues avec les fabricants et les distributeurs; les modifications apportées à notre chaîne d’approvisionnement; la disponibilité des matériaux d’emballage ou la hausse du coût de ces matériaux; la réussite de nos coentreprises; les risques liés à nos activités dans les marchés en développement et les marchés émergents; les modifications apportées aux exigences prévues par la loi et par les règlements, y compris la réglementation des systèmes de distribution; les fluctuations des taux de change; la hausse du coût des marchandises que nous utilisons dans le cadre de nos activités; l’incidence des changements climatiques ainsi que la disponibilité et la qualité de l’eau; la perte ou la fermeture d’une brasserie principale ou d’une autre installation clé; notre capacité à mettre en œuvre nos initiatives stratégiques, y compris la mise en œuvre et la réalisation des réductions de coûts; les coûts liés aux régimes de retraite et aux avantages complémentaires de retraite; le non‑respect des clauses restrictives ou la détérioration de nos notations de crédit; notre capacité à maintenir de bonnes relations de travail; notre capacité à maintenir l’image de nos marques, notre réputation et la qualité de nos produits; les autres risques dont il est fait état dans nos documents déposés auprès de la SEC, y compris notre plus récent rapport annuel sur formulaire 10-K et nos rapports trimestriels sur formulaire 10-Q. Toutes les déclarations prospectives que contient le présent communiqué de presse sont présentées expressément sous réserve des présentes mises en garde et par renvoi aux hypothèses sous‑jacentes. Le lecteur ne doit pas se fier indûment aux déclarations prospectives, qui ne valent que pour la date à laquelle elles sont faites. La Société ne s’engage pas à publier une mise à jour des déclarations prospectives, que ce soit par suite d’informations nouvelles ou d’événements subséquents, ou autrement.

Annexe

Volume lié aux marques à l’échelle mondiale et volume financier

Condensed Consolidated Statements of Operations

(In millions, except per share data) (Unaudited)

Three Months Ended

Twelve Months Ended

December 31, 2020

December 31, 2019

December 31, 2020

December 31, 2019

Financial volume in hectoliters

19.676

21.766

84.479

92.722

Sales

$

2,777.8

$

3,091.0

$

11,723.8

$

13,009.1

Excise taxes

(483.5

)

(604.8

)

(2,069.8

)

(2,429.7

)

Net sales

2,294.3

2,486.2

9,654.0

10,579.4

Cost of goods sold

(1,399.1

)

(1,520.0

)

(5,885.7

)

(6,378.2

)

Gross profit

895.2

966.2

3,768.3

4,201.2

Marketing, general and administrative expenses

(648.3

)

(612.9

)

(2,437.0

)

(2,728.0

)

Special items, net

(1,529.6

)

(42.4

)

(1,740.2

)

(708.8

)

Operating income (loss)

(1,282.7

)

310.9

(408.9

)

764.4

Interest income (expense), net

(64.8

)

(68.2

)

(271.3

)

(272.7

)

Other pension and postretirement benefits (costs), net

7.6

(22.1

)

30.3

2.9

Other income (expense), net

2.6

(14.0

)

6.0

(14.7

)

Income (loss) before income taxes

(1,337.3

)

206.6

(643.9

)

479.9

Income tax benefit (expense)

(36.6

)

(40.4

)

(301.8

)

(233.7

)

Net income (loss)

(1,373.9

)

166.2

(945.7

)

246.2

Net (income) loss attributable to noncontrolling interests

4.1

(2.5

)

(3.3

)

(4.5

)

Net income (loss) attributable to MCBC

$

(1,369.8

)

$

163.7

$

(949.0

)

$

241.7

Basic net income (loss) attributable to MCBC per share:

$

(6.32

)

$

0.76

$

(4.38

)

$

1.12

Diluted net income (loss) attributable to MCBC per share:

$

(6.32

)

$

0.75

$

(4.38

)

$

1.11

Weighted average shares - basic

216.9

216.7

216.8

216.6

Weighted average shares - diluted

216.9

217.0

216.8

216.9

...

Dividends per share

$

$

0.57

$

0.57

$

1.96

Balance Sheets - Molson Coors Beverage Company and Subsidiaries

Condensed Consolidated Balance Sheets

(In millions, except par value) (Unaudited)

As of

December 31, 2020

December 31, 2019

Assets

Current assets:

Cash and cash equivalents

$

770.1

$

523.4

Accounts and other receivables:

Trade, less allowance for doubtful accounts of $18.1 and $12.1, respectively

549.6

705.9

Affiliate receivables

8.4

8.9

Other receivables, less allowance for doubtful accounts of $2.4 and $0.1, respectively

129.1

105.5

Inventories, less allowance for obsolete inventories of $22.0 and $10.8, respectively

664.3

615.9

Other current assets, net

297.3

224.8

Total current assets

2,418.8

2,184.4

Properties, less accumulated depreciation of $3,416.4 and $3,004.6, respectively

4,250.3

4,546.5

Goodwill

6,151.0

7,631.4

Other intangibles, less accumulated amortization of $1,206.5 and $995.1, respectively

13,556.1

13,656.0

Other assets

954.9

841.5

Total assets

$

27,331.1

$

28,859.8

Liabilities and equity

Current liabilities:

Accounts payable and other current liabilities (includes affiliate payables of $0.5 and $0.0, respectively)

$

2,889.5

$

2,767.3

Current portion of long-term debt and short-term borrowings

1,020.1

928.2

Total current liabilities

3,909.6

3,695.5

Long-term debt

7,208.2

8,109.5

Pension and postretirement benefits

763.2

716.6

Deferred tax liabilities

2,381.6

2,258.6

Other liabilities

447.2

406.5

Total liabilities

14,709.8

15,186.7

Molson Coors Beverage Company stockholders' equity

Capital stock:

Preferred stock, $0.01 par value (authorized: 25.0 shares; none issued)

Class A common stock, $0.01 par value (authorized: 500.0 shares; issued and outstanding: 2.6 shares and 2.6 shares, respectively)

Class B common stock, $0.01 par value (authorized: 500.0 shares; issued: 209.8 shares and 205.7 shares, respectively)

2.1

2.1

Class A exchangeable shares, no par value (issued and outstanding: 2.7 shares and 2.7 shares, respectively)

102.3

102.5

Class B exchangeable shares, no par value (issued and outstanding: 11.1 shares and 14.8 shares, respectively)

417.8

557.8

Paid-in capital

6,937.8

6,773.6

Retained earnings

6,544.2

7,617.0

Accumulated other comprehensive income (loss)

(1,167.8

)

(1,162.2

)

Class B common stock held in treasury at cost (9.5 shares and 9.5 shares, respectively)

(471.4

)

(471.4

)

Total Molson Coors Beverage Company stockholders' equity

12,365.0

13,419.4

Noncontrolling interests

256.3

253.7

Total equity

12,621.3

13,673.1

Total liabilities and equity

$

27,331.1

$

28,859.8

Cash Flow Statements - Molson Coors Beverage Company and Subsidiaries

Condensed Consolidated Statements of Cash Flows

(In millions) (Unaudited)

Twelve Months Ended

December 31, 2020

December 31, 2019

Cash flows from operating activities:

Net income (loss) including noncontrolling interests

$

(945.7

)

$

246.2

Adjustments to reconcile net income (loss) to net cash provided by (used in) operating activities:

Depreciation and amortization

922.0

859.0

Amortization of debt issuance costs and discounts

8.1

13.6

Share-based compensation

24.2

8.5

(Gain) loss on sale or impairment of properties and other assets, net

1,553.5

614.7

Unrealized (gain) loss on foreign currency fluctuations and derivative instruments, net

(111.4

)

18.9

Income tax (benefit) expense

301.8

233.7

Income tax (paid) received

(127.0

)

(57.0

)

Interest expense, excluding interest amortization

266.0

272.4

Interest paid

(271.9

)

(285.0

)

Change in current assets and liabilities and other

76.1

(27.7

)

Net cash provided by (used in) operating activities

1,695.7

1,897.3

Cash flows from investing activities:

Additions to properties

(574.8

)

(593.8

)

Proceeds from sales of properties and other assets

158.8

115.9

Other

2.4

44.6

Net cash provided by (used in) investing activities

(413.6

)

(433.3

)

Cash flows from financing activities:

Exercise of stock options under equity compensation plans

4.1

1.6

Dividends paid

(125.3

)

(424.4

)

Payments on debt and borrowings

(918.9

)

(1,586.2

)

Proceeds on debt and borrowings

1.5

3.0

Net proceeds from (payments on) revolving credit facilities and commercial paper

(4.7

)

Change in overdraft balances and other

(31.8

)

3.7

Net cash provided by (used in) financing activities

(1,070.4

)

(2,007.0

)

Cash and cash equivalents:

Net increase (decrease) in cash and cash equivalents

211.7

(543.0

)

Effect of foreign exchange rate changes on cash and cash equivalents

35.0

8.5

Balance at beginning of year

523.4

1,057.9

Balance at end of period

$

770.1

$

523.4

Summarized Segment Results (volume and $ in millions) (Unaudited)

North America

Q4 2020

Q4 2019(1)

Reported % Change

FX Impact

Constant Currency % Change

YTD 2020

YTD

2019(1)

Reported % Change

FX Impact

Constant Currency % Change

Financial volume(2)(3)

15.577

16.208

(3.9

)

65.010

69.180

(6.0

)

Net sales(3)

$

1,994.8

$

2,010.7

(0.8

)

$

3.5

(1.0

)

$

8,237.0

$

8,618.2

(4.4

)

$

(13.2

)

(4.3

)

COGS(3)

(1,244.3

)

(1,216.3

)

2.3

(4,983.1

)

(5,112.5

)

(2.5

)

MG&A

(521.1

)

(491.6

)

6.0

(1,960.2

)

(2,166.5

)

(9.5

)

Pretax income (loss)

$

192.0

$

238.0

(19.3

)

$

1.5

(20.0

)

$

1,080.5

$

645.0

67.5

$

(0.3

)

67.6

Underlying EBITDA

$

388.3

$

469.0

(17.2

)

$

2.1

(17.7

)

$

1,970.3

$

2,009.4

(1.9

)

$

(2.1

)

(1.8

)

Europe

Q4 2020

Q4 2019(1)

Reported % Change

FX Impact

Constant Currency % Change

YTD 2020

YTD

2019(1)

Reported % Change

FX Impact

Constant Currency % Change

Financial volume(2)(3)

4.117

5.594

(26.4

)

19.560

23.660

(17.3

)

Net sales(3)

$

303.1

$

482.6

(37.2

)

$

10.7

(39.4

)

$

1,431.9

$

1,986.4

(27.9

)

$

9.0

(28.4

)

COGS(3)

(241.3

)

(322.0

)

(25.1

)

(1,025.1

)

(1,290.1

)

(20.5

)

MG&A

(127.2

)

(121.3

)

4.9

(476.8

)

(561.5

)

(15.1

)

Pretax income (loss)

$

(1,556.8

)

$

44.5

N/M

$

(78.3

)

N/M

$

(1,603.7

)

$

102.4

N/M

$

(74.3

)

N/M

Underlying EBITDA

$

(20.8

)

$

85.7

N/M

$

(1.0

)

N/M

$

126.5

$

321.0

(60.6

)

$

2.3

(61.3

)

Unallocated & Eliminations

Q4 2020

Q4 2019(1)

Reported % Change

FX Impact

Constant Currency % Change

YTD 2020

YTD

2019(1)

Reported % Change

FX Impact

Constant Currency % Change

Financial volume(2)

(0.018

)

(0.036

)

(50.0

)

(0.091

)

(0.118

)

(22.9

)

Net Sales

$

(3.6

)

$

(7.1

)

(49.3

)

$

(14.9

)

$

(25.2

)

(40.9

)

COGS(3)

86.5

18.3

N/M

122.5

24.4

N/M

Pretax income (loss)

$

27.5

$

(75.9

)

N/M

$

0.2

N/M

$

(120.7

)

$

(267.5

)

(54.9

)

$

5.8

(52.7

)

Underlying EBITDA

$

7.6

$

8.4

(9.5

)

$

0.1

(10.7

)

$

35.3

$

33.6

5.1

$

4.9

(9.5

)

Consolidated

Q4 2020

Q4 2019(1)

Reported % Change

FX Impact

Constant Currency % Change

YTD 2020

YTD

2019(1)

Reported % Change

FX Impact

Constant Currency % Change

Financial volume(2)

19.676

21.766

(9.6

)

84.479

92.722

(8.9

)

Net sales

$

2,294.3

$

2,486.2

(7.7

)

$

14.2

(8.3

)

$

9,654.0

$

10,579.4

(8.7

)

$

(4.2

)

(8.7

)

COGS

(1,399.1

)

(1,520.0

)

(8.0

)

(5,885.7

)

(6,378.2

)

(7.7

)

MG&A

(648.3

)

(612.9

)

5.8

(2,437.0

)

(2,728.0

)

(10.7

)

Pretax income (loss)

$

(1,337.3

)

$

206.6

N/M

$

(76.6

)

N/M

$

(643.9

)

$

479.9

N/M

$

(68.8

)

N/M

Underlying EBITDA

$

375.1

$

563.1

(33.4

)

$

1.2

(33.6

)

$

2,132.1

$

2,364.0

(9.8

)

$

5.1

(10.0

)

N/M = Not meaningful

(1)

Quarterly and year-to-date 2019 segment financial information has been recast to reflect the segment changes as part of the revitalization plan. Please see 2019 segment recast by quarter on the Investor Relations section of our website.

(2)

Financial volume in hectoliters for North America and Europe excludes royalty volume of 0.665 million hectoliters and 0.450 million hectoliters for the three months ended December 31, 2020, respectively, and excludes royalty volume of 0.708 million hectoliters and 0.572 million hectoliters for three months ended December 31, 2019, respectively. Financial volume in hectoliters for North America and Europe excludes royalty volume of 2.052 million hectoliters and 1.731 million hectoliters for the twelve months ended December 31, 2020, respectively, and excludes royalty volume of 2.258 million hectoliters and 1.968 million hectoliters for twelve months ended December 31, 2019, respectively.

(3)

Includes gross inter-segment volumes, sales and purchases, which are eliminated in the consolidated totals. The unrealized changes in fair value on our commodity swaps, which are economic hedges, are recorded as cost of goods sold within Unallocated. As the exposure we are managing is realized, we reclassify the gain or loss to the segment in which the underlying exposure resides, allowing our segments to realize the economic effects of the derivative without the resulting unrealized mark-to-market volatility.

Worldwide Brand and Financial Volume

(In millions of hectoliters) (Unaudited)

Three Months Ended

Twelve Months Ended

December 31, 2020

December 31, 2019

Change

December 31, 2020

December 31, 2019

Change

Financial Volume

19.676

21.766

(9.6

)

%

84.479

92.722

(8.9

)

%

Contract brewing and wholesaler volume

(1.453

)

(1.794

)

(19.0

)

%

(6.355

)

(7.715

)

(17.6

)

%

Royalty volume

1.115

1.280

(12.9

)

%

3.783

4.226

(10.5

)

%

Sales-To-Wholesaler to Sales-To-Retail adjustment

(0.022

)

0.536

N/M

0.126

(0.287

)

N/M

Total Worldwide Brand Volume

19.316

21.788

(11.3

)

%

82.033

88.946

(7.8

)

%

Worldwide Brand Volume by Segment

North America

14.855

15.963

(6.9

)

%

61.313

64.640

(5.1

)

%

Europe

4.461

5.825

(23.4

)

%

20.720

24.306

(14.8

)

%

Total

19.316

21.788

(11.3

)

%

82.033

88.946

(7.8

)

%

N/M = Not meaningful

Le volume lié aux marques à l’échelle mondiale (ou le « volume lié aux marques » lorsqu’il est question d’un secteur) reflète uniquement les marques détenues par la Société qui sont vendues à des clients externes non liés dans nos marchés géographiques (déduction faite des retours et rabais), le volume lié aux redevances et notre quote-part du volume lié aux marques à l’échelle mondiale mis en équivalence, lequel est calculé en fonction du volume lié aux marques détenues par MCBC. Le volume lié aux ententes de brassage et aux grossistes est pris en compte dans le volume financier, mais il est exclu du volume lié aux marques à l’échelle mondiale, car il représente un volume lié aux marques non détenues relativement auquel nous n’exerçons pas un contrôle direct sur la performance. Notre définition du volume lié aux marques à l’échelle mondiale reflète également un ajustement afin de tenir compte du volume des ventes aux détaillants, plutôt que du volume des ventes aux grossistes. Nous sommes d’avis que la mesure du volume lié aux marques est importante puisque, contrairement au volume financier et aux ventes aux grossistes, elle fournit la meilleure indication de la performance de nos marques par rapport aux tendances au chapitre des ventes dans le marché et des ventes effectuées par la concurrence. Les volumes liés aux marques qui sont présentés relativement à nos activités aux États‑Unis sont ajustés pour tenir compte du nombre de jours de négociation, le cas échéant.

Utilisation de mesures non conformes aux PCGR

Outre les mesures financières présentées conformément aux principes comptables généralement reconnus des États‑Unis (les « PCGR des États-Unis »), nous présentons notamment des résultats en devises constantes, le coût des produits vendus par hectolitre sous-jacent (coût des produits vendus sous-jacent ajusté en fonction des éléments non conformes aux PCGR, divisé par le volume financier déclaré), les frais de commercialisation, généraux et d’administration sous-jacents, le bénéfice net sous‑jacent, le bénéfice sous‑jacent par action après dilution, le taux d’imposition effectif sous-jacent et les flux de trésorerie disponibles sous‑jacents, ainsi que le chiffre d’affaires net et le bénéfice avant impôt en devises constantes, qui sont des mesures non conformes aux PCGR et qui devraient être considérés comme des suppléments à nos résultats d’exploitation présentés selon les PCGR des États-Unis (et non comme des mesures de remplacement de ceux‑ci). Nous présentons également le bénéfice avant intérêts, impôt et amortissements sous-jacent (le « BAIIA sous‑jacent ») comme une mesure non conforme aux PCGR. Notre direction utilise le bénéfice sous‑jacent, le bénéfice sous-jacent par action après dilution, le BAIIA sous-jacent et le taux d’imposition effectif sous‑jacent comme des mesures permettant d’évaluer la performance d’exploitation, et les flux de trésorerie disponibles sous-jacents comme une mesure permettant d’évaluer les flux de trésorerie générés par nos activités de base, et ainsi de ramener sur une base plus comparable les résultats financiers d’une période à l’autre; comme des mesures pour la planification et les prévisions générales ainsi que pour l’évaluation des résultats réels par rapport aux prévisions; dans les communications avec le conseil d’administration, les actionnaires, les analystes ainsi que les investisseurs au sujet de notre performance financière; comme des mesures de comparaison utiles par rapport à la performance de nos concurrents; comme des mesures aux fins de certains calculs de la rémunération incitative de la direction. Nous croyons que la performance au chapitre du bénéfice sous-jacent, du bénéfice sous‑jacent par action après dilution, du BAIIA sous-jacent et du taux d’imposition effectif sous-jacent est utile pour les investisseurs et qu’elle est utilisée par ceux‑ci ainsi que par d’autres utilisateurs de nos états financiers dans l’évaluation de notre performance d’exploitation, et que la performance au chapitre des flux de trésorerie disponibles sous‑jacents est utilisée dans l’évaluation des flux de trésorerie générés par nos activités de base, car elles fournissent un outil additionnel pour évaluer notre performance compte non tenu des éléments inhabituels et autres éléments non liés aux activités de base, qui peuvent varier considérablement d’une entreprise à l’autre selon les méthodes comptables utilisées, les valeurs comptables des actifs et la structure des capitaux. Outre les raisons dont il est fait mention précédemment, nous considérons que les flux de trésorerie disponibles sous-jacents constituent une mesure importante de notre capacité à générer des flux de trésorerie, à accroître nos activités et à accroître la valeur pour les actionnaires, laquelle est stimulée par nos activités de base, compte tenu des ajustements relatifs aux éléments non liés aux activités de base. De plus, les résultats en devises constantes excluent l’incidence des fluctuations des taux de change. Pour une analyse de notre situation de trésorerie, se reporter aux tableaux consolidés des flux de trésorerie et à la rubrique sur la situation de trésorerie et les sources de financement figurant dans l’Analyse par la direction de la situation financière et des résultats d’exploitation comprise dans nos plus récents rapports sur formulaire 10-K et sur formulaire 10-Q déposés auprès de la SEC.

Nous avons fourni des rapprochements de toutes les mesures historiques non conformes aux PCGR et des mesures les plus pertinentes des PCGR des États‑Unis, et nous avons appliqué systématiquement les ajustements à nos rapprochements afin de déterminer chaque mesure non conforme aux PCGR. Ces ajustements concernent les éléments inhabituels figurant dans nos états financiers préparés selon les PCGR des États-Unis, ainsi que les autres éléments non liés aux activités de base, tels que les coûts liés à l’intégration, les profits et pertes évalués à la valeur de marché latents, ainsi que les profits et pertes découlant de la vente d’actifs hors exploitation, qui sont compris dans nos résultats selon les PCGR des États-Unis et qui doivent faire l’objet d’ajustements aux fins du calcul des résultats non calculés selon les PCGR. Nous considérons que ces ajustements sont nécessaires pour évaluer notre rendement continu, et ces ajustements sont dans bien des cas considérés comme non récurrents. Ces ajustements sont subjectifs, et la direction fait preuve d’un jugement important à leur égard.

Nos indications concernant la dotation aux amortissements sous-jacente, le taux d’imposition effectif sous-jacent et le BAIIA sous-jacent constituent également des mesures financières non conformes aux PCGR qui excluent les éléments inhabituels présentés dans nos états financiers préparés selon les PCGR des États‑Unis, ou qui ont autrement été ajustées afin de tenir compte de ces éléments, ainsi que d’autres éléments non liés aux activités de base, tels que les coûts liés à l’intégration, les profits et pertes évalués à la valeur de marché latents, ainsi que les profits et pertes découlant de la vente d’actifs hors exploitation, qui sont compris dans nos résultats selon les PCGR des États-Unis et qui doivent faire l’objet d’ajustements aux fins de l’établissement des résultats non calculés selon les PCGR. Nous considérons que ces ajustements sont nécessaires pour évaluer notre rendement continu, et ces ajustements sont dans bien des cas considérés comme non récurrents. Ces ajustements sont subjectifs, et la direction fait preuve d’un jugement important à leur égard. Nous ne sommes pas en mesure d’effectuer un rapprochement des mesures décrites précédemment et des mesures les plus pertinentes des PCGR des États-Unis sans effort exagéré, car nous ne pouvons pas prévoir avec un degré raisonnable de certitude l’incidence réelle des éléments inhabituels et des autres éléments non liés aux activités de base. Il est difficile de prévoir avec précision les éléments inhabituels et les autres éléments non liés aux activités de base en raison de leur nature, car ces éléments sont généralement associés à des événements inattendus et non planifiés qui se répercutent sur la Société et sur ses résultats financiers. Par conséquent, nous ne pouvons pas présenter un rapprochement de ces mesures.

Les devises constantes sont une mesure non conforme aux PCGR qu’utilise la direction de Molson Coors pour évaluer le rendement, compte non tenu de l’incidence des fluctuations découlant de la conversion des devises et de certaines transactions en devises, et elles visent à être représentatives des résultats en monnaie locale. Étant donné que nous exerçons nos activités dans divers pays étrangers dont la monnaie locale peut s’apprécier ou se déprécier considérablement par rapport au dollar américain ou aux autres devises liées à nos activités d’exploitation, nous utilisons des devises constantes à titre de mesure additionnelle pour évaluer le rendement sous-jacent de chaque secteur d’exploitation, sans tenir compte des fluctuations des taux de change. Cette information n’est pas conforme aux PCGR et elle doit être considérée comme un supplément à nos résultats d’exploitation présentés en vertu des PCGR des États-Unis (et non comme une mesure de remplacement de ceux-ci). Nous présentons toutes les variations en pourcentage du chiffre d’affaires net, du coût des produits vendus sous-jacent, des frais de commercialisation, généraux et d’administration sous‑jacents et du BAIIA sous-jacent en devises constantes, et nous calculons l’incidence des taux de change en convertissant les résultats en monnaie locale de la période considérée (qui tiennent également compte de l’incidence des activités de couverture du risque de change de la période antérieure correspondante) aux taux de change moyens pour la période respective de l’exercice qui sont utilisés pour convertir les états financiers de la période correspondante de l’exercice précédent. Le résultat obtenu correspond aux résultats en dollars américains de la période considérée, comme si les taux de change n’avaient pas varié par rapport à la période correspondante de l’exercice précédent. De plus, nous ne tenons pas compte, dans nos résultats de la période considérée, de l’incidence des transactions en devises hors exploitation, laquelle est comptabilisée au poste Autres produits/charges, montant net.

Reconciliation to Nearest U.S. GAAP Measures

Underlying EBITDA

($ in millions) (Unaudited)

Three Months Ended

December 31, 2020

December 31, 2019

Change

U.S. GAAP: Net income (loss) attributable to MCBC

$

(1,369.8

)

$

163.7

N/M

Add: Net income (loss) attributable to noncontrolling interests

(4.1

)

2.5

N/M

U.S. GAAP: Net income (loss)

(1,373.9

)

166.2

N/M

Add: Interest expense (income), net

64.8

68.2

(5.0

)

%

Add: Income tax expense (benefit)

36.6

40.4

(9.4

)

%

Add: Depreciation and amortization

207.1

217.6

(4.8

)

%

Adjustments included in underlying income(1)

1,445.2

82.3

N/M

Adjustments to arrive at underlying EBITDA(2)

(4.7

)

(11.6

)

(59.5

)

%

Underlying EBITDA

$

375.1

$

563.1

(33.4

)

%

($ in millions) (Unaudited)

Twelve Months Ended

December 31, 2020

December 31, 2019

Change

U.S. GAAP: Net income (loss) attributable to MCBC

$

(949.0

)

$

241.7

N/M

Add: Net income (loss) attributable to noncontrolling interests

3.3

4.5

(26.7

)

%

U.S. GAAP: Net income (loss)

(945.7

)

246.2

N/M

Add: Interest expense (income), net

271.3

272.7

(0.5

)

%

Add: Income tax expense (benefit)

301.8

233.7

29.1

%

Add: Depreciation and amortization

922.0

859.0

7.3

%

Adjustments included in underlying income(1)

1,695.0

784.1

116.2

%

Adjustments to arrive at underlying EBITDA(2)

(112.3

)

(31.7

)

N/M

Underlying EBITDA

$

2,132.1

$

2,364.0

(9.8

)

%

N/M = Not meaningful

(1)

Includes adjustments to non-GAAP underlying income related to special and non-core items. See Reconciliations to Nearest U.S. GAAP Measures by Line Item table for detailed adjustments.

(2)

Represents adjustments to remove amounts related to interest, depreciation and amortization included in the adjustments to non-GAAP underlying income above, as these items are added back as adjustments to net income (loss) attributable to MCBC.

Underlying Free Cash Flow

(In millions) (Unaudited)

Twelve Months Ended

December 31, 2020

December 31, 2019

U.S. GAAP:

Net Cash Provided by (Used In) Operating Activities

$

1,695.7

$

1,897.3

Less:

Additions to properties(1)

(574.8

)

(593.8

)

Add/Less:

Cash impact of special items(2)

89.4

33.9

Add/Less:

Cash impact of other non-core items(3)

56.0

32.4

Non-GAAP:

Underlying Free Cash Flow

$

1,266.3

$

1,369.8

(1)

Included in net cash used in investing activities.

(2)

Included in net cash provided by (used in) operating activities and primarily reflects costs paid for restructuring activities for the twelve months ended December 31, 2020 and December 31, 2019.

(3)

Included in net cash provided by (used in) operating activities and primarily reflects costs paid for on-premise keg sales returns and "thank you" pay for certain essential North America brewery employees for the twelve months ended December 31, 2020, and integration costs paid associated with the acquisition of 58% of MillerCoors, LLC, and the Miller International business for the twelve months ended December 31, 2019.

Reconciliation by Line Item

Three Months Ended December 31, 2020

(In millions, except per share data) (Unaudited)

Net sales

Cost of goods sold

Marketing, general and administrative expenses

Operating income (loss)

Other income (expense), net

Net income (loss) attributable to MCBC

Net income (loss) attributable to MCBC per diluted share

Reported (U.S. GAAP)

$

2,294.3

$

(1,399.1

)

$

(648.3

)

$

(1,282.7

)

$

2.6

$

(1,369.8

)

$

(6.32

)

Adjustments to arrive at underlying:

Special items, net

Employee-related charges

5.8

5.8

0.03

Impairments or asset abandonment charges

1,526.6

1,526.6

7.03

Termination fees and other (gains) losses

(2.8

)

(2.8

)

(0.01

)

Non-Core items

On-premise keg sales returns and inventory obsolescence(1)

(0.8

)

(0.5

)

(1.3

)

(1.3

)

(0.01

)

Unrealized mark-to-market (gains) losses

(82.9

)

(82.9

)

(82.9

)

(0.38

)

Other non-core items

(0.6

)

0.1

(0.5

)

0.3

(0.2

)

Total Special and Other Non-Core items

$

(0.8

)

$

(84.0

)

$

0.1

$

1,444.9

$

0.3

$

1,445.2

$

6.66

Tax effects on special and non-GAAP items

11.2

0.06

Underlying (Non-GAAP)

$

2,293.5

$

(1,483.1

)

$

(648.2

)

$

162.2

$

2.9

$

86.6

$

0.40

(1)

Includes keg sales returns and finished goods obsolescence charges and adjustments related to the on-premise impacts resulting from the coronavirus pandemic. Non-GAAP adjustments do not include any estimates of lost revenue resulting from the coronavirus pandemic.

Twelve Months Ended December 31, 2020

(In millions, except per share data) (Unaudited)

Net sales

Cost of goods sold

Marketing, general and administrative expenses

Operating income (loss)

Other income (expense), net

Net income (loss) attributable to MCBC

Net income (loss) attributable to MCBC per diluted share

Reported (U.S. GAAP)

$

9,654.0

$

(5,885.7

)

$

(2,437.0

)

$

(408.9

)

$

6.0

$

(949.0

)

$

(4.38

)

Adjustments to arrive at underlying:

Special items, net

Employee-related charges

67.6

67.6

0.31

Impairments or asset abandonment charges

1,675.3

1,675.3

7.72

Termination fees and other (gains) losses

(2.7

)

(2.7

)

(0.01

)

Non-Core items

On-premise keg sales returns and inventory obsolescence(1)

30.3

12.1

42.4

42.4

0.20

Temporary "thank you" pay(1)

15.5

15.5

15.5

0.07

Unrealized mark-to-market (gains) losses

(107.6

)

(107.6

)

(107.6

)

(0.50

)

Other non-core items

(0.3

)

2.3

2.0

2.4

4.4

0.02

Non-core other pension and postretirement benefits (costs), net

0.1

0.1

Total Special and Other Non-Core items

$

30.3

$

(80.3

)

$

2.3

$

1,692.5

$

2.5

$

1,695.0

$

7.81

Tax effects on special and non-GAAP items

105.7

0.49

Underlying (Non-GAAP)

$

9,684.3

$

(5,966.0

)

$

(2,434.7

)

$

1,283.6

$

8.5

$

851.7

$

3.92

(1)

Includes keg sales returns and finished goods obsolescence charges and adjustments related to the on-premise impacts resulting from the coronavirus pandemic. Additionally, includes temporary "thank you" pay for certain essential North America brewery employees. Non-GAAP adjustments do not include any estimates of lost revenue resulting from the coronavirus pandemic.

Reconciliation to Underlying EBITDA by Segment

(In millions) (Unaudited)

Three Months Ended December 31, 2020

North America

Europe

Unallocated

Consolidated

Income (loss) before income taxes

$

192.0

$

(1,556.8

)

$

27.5

$

(1,337.3

)

Add/(less):

Net sales(1)

(0.9

)

0.1

(0.8

)

Cost of goods sold(1)(2)

(1.1

)

(82.9

)

(84.0

)

Marketing, general & administrative

0.1

0.1

Special items, net(3)

40.0

1,489.6

1,529.6

Other income/expense non-core items

0.3

0.3

Total Special and other Non-Core items

$

38.4

$

1,489.7

$

(82.9

)

$

1,445.2

Underlying pretax income (loss)

$

230.4

$

(67.1

)

$

(55.4

)

$

107.9

Interest expense (income), net

0.4

1.4

63.0

64.8

Depreciation and amortization

160.3

46.8

207.1

Adjustments to arrive at underlying EBITDA(4)

(2.8

)

(1.9

)

(4.7

)

Underlying EBITDA

$

388.3

$

(20.8

)

$

7.6

$

375.1

(In millions) (Unaudited)

Twelve Months Ended December 31, 2020

North America

Europe

Unallocated

Consolidated

Income (loss) before income taxes

$

1,080.5

$

(1,603.7

)

$

(120.7

)

$

(643.9

)

Add/(less):

Net sales(1)

13.2

17.1

30.3

Cost of goods sold(1)(2)

24.4

2.9

(107.6

)

(80.3

)

Marketing, general & administrative

2.3

2.3

Special items, net(3)

212.5

1,527.7

1,740.2

Other income/expense non-core items

2.4

0.1

2.5

Total Special and other Non-Core items

$

254.8

$

1,547.7

$

(107.5

)

$

1,695.0

Underlying pretax income (loss)

$

1,335.3

$

(56.0

)

$

(228.2

)

$

1,051.1

Interest expense (income), net

2.4

5.4

263.5

271.3

Depreciation and amortization

743.0

179.0

922.0

Adjustments to arrive at underlying EBITDA(4)

(110.4

)

(1.9

)

(112.3

)

Underlying EBITDA

$

1,970.3

$

126.5

$

35.3

$

2,132.1

(1)

Includes keg sales returns and finished goods obsolescence charges and adjustments related to the on-premise impacts resulting from the coronavirus pandemic. Additionally, for the twelve months ended December 31, 2020, includes temporary "thank you" pay for certain essential North America brewery employees. Non-GAAP adjustments do not include any estimates of lost revenue resulting from the coronavirus pandemic.

(2)

The unrealized changes in fair value on our commodity swaps, which are economic hedges, are recorded as cost of goods sold within Unallocated. As the exposure we are managing is realized, we reclassify the gain or loss to the segment in which the underlying exposure resides, allowing our segments to realize the economic effects of the derivative without the resulting unrealized mark-to-market volatility.

(3)

See Part II—Item 8. Financial Statements and Supplementary Data, Note 7, "Special Items" of the Form 10-K for detailed discussion of special items. Special items for the three and twelve months ended December 31, 2020, includes an approximate $1.5 billion goodwill impairment charge in our Europe segment and $39.6 million of asset impairment charges in our North America segment, as well as accelerated depreciation in excess of normal depreciation of $4.7 million and $112.3 million, respectively. These accelerated depreciation charges in excess of normal depreciation are included in our adjustments to arrive at underlying EBITDA.

(4)

Represents adjustments to remove amounts related to interest, depreciation and amortization included in the adjustments to underlying income above, as these items are added back as adjustments to net income attributable to MCBC.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20210211005298/fr/

Contacts

RENSEIGNEMENTS :
Relations avec les investisseurs
Greg Tierney, 414 931-3303
Traci Mangini, 415 308-0151

Médias
Marty Maloney, 312 496-5669