La bourse ferme dans 48 min
  • CAC 40

    5 572,94
    +1,65 (+0,03 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 519,47
    +7,57 (+0,22 %)
     
  • Dow Jones

    29 872,47
    -173,77 (-0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1908
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • Gold future

    1 806,90
    +1,40 (+0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    14 427,71
    -659,86 (-4,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    335,42
    -35,10 (-9,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,11
    -0,60 (-1,31 %)
     
  • DAX

    13 313,22
    +23,42 (+0,18 %)
     
  • FTSE 100

    6 359,24
    -31,85 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    12 094,40
    +57,62 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    3 629,65
    -5,76 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    26 537,31
    +240,45 (+0,91 %)
     
  • HANG SENG

    26 819,45
    +149,70 (+0,56 %)
     
  • GBP/USD

    1,3330
    -0,0052 (-0,39 %)
     

Moise Kean, guide inattendu du PSG

Martin Boissereau
·1 min de lecture

Les matches se suivent et se ressemblent pour Moise Kean. Double buteur au Parc des Princes contre Dijon ce samedi, en championnat, l’attaquant a marqué un nouveau doublé contre Basaksehir en Ligue des champions, quatre jours plus tard. "Oui, je suis très heureux", a réagi le natif de Verceil, ville italienne du Piémont, après le succès. "Je suis d'abord content pour la victoire et la manière dont nous avons joué mais aussi pour les deux buts. On m’a laissé travailler sans relâche et je n’ai jamais baissé les bras. J’ai continué à tout donner."

Si le club lui a permis de travailler, il ne lui a pas donné le temps de s’acclimater. Quelques jours seulement après son arrivée à Paris en provenance d’Everton, via un prêt sans option d’achat, Kean a été titularisé face à Nîmes en championnat. Un match où il n’a pas marqué et qui, malgré la victoire du PSG face aux Crocos (4-0), aura suffi à questionner ses capacités. Sa faculté à éliminer ses adversaires grâce à sa vitesse et sa technique avaient fait naître de belles promesses mais à Paris, où les attentes des supporters sont telles qu’elles se transforment rapidement en impatience, son incapacité à marquer...

Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi