La bourse ferme dans 3 h 30 min
  • CAC 40

    6 305,25
    -53,49 (-0,84 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 680,35
    -28,04 (-0,76 %)
     
  • Dow Jones

    31 880,24
    +618,34 (+1,98 %)
     
  • EUR/USD

    1,0719
    +0,0023 (+0,21 %)
     
  • Gold future

    1 857,40
    +9,60 (+0,52 %)
     
  • BTC-EUR

    27 297,40
    -1 274,45 (-4,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    653,60
    -21,28 (-3,15 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,49
    +0,20 (+0,18 %)
     
  • DAX

    14 063,89
    -111,51 (-0,79 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,31
    -13,13 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    11 535,27
    +180,66 (+1,59 %)
     
  • S&P 500

    3 973,75
    +72,39 (+1,86 %)
     
  • Nikkei 225

    26 748,14
    -253,38 (-0,94 %)
     
  • HANG SENG

    20 112,10
    -357,96 (-1,75 %)
     
  • GBP/USD

    1,2496
    -0,0092 (-0,73 %)
     

Moins de voitures livrées: Renault paie le prix de sa stratégie de rentabilité

·2 min de lecture

Quand Citroën progresse sur tous les marchés, Renault voit ses ventes continuer de baisser. La pandémie et les pénuries ne sont pas les seules responsables : le constructeur préfère dorénavant moins vendre, mais vendre plus cher. La rentabilité avant les volumes.

Au cours d’une année 2021 pleine de rebondissements, le Groupe Renault est parvenu à livrer 2.696.401 véhicules dans le monde. C'est 4,5 % de moins qu’en 2020, lorsque, dans un contexte de pandémie naissante, 2.949.849 véhicules avaient été vendus. Ce score marquait déjà une baisse de 21,3 % par rapport à 2019, sur un marché en recul de 14,2 %.

Seule consolation au bilan de l’année 2020, Renault doublait alors ses ventes et confirmait sa place de numéro un sur le marché européen des véhicules électriques (115.888 véhicules vendus). La citadine Renault ZOE était encore la voiture électrique la plus vendue en Europe, avec une croissance de 114 %. En 2021, cette pionnière a vu ses ventes baisser un peu partout, y compris en France, quand Tesla parvenait à livrer toujours plus de ses Model 3, malgré les pénuries de composants électroniques et les difficultés de transport.

Les pénuries de puces mais aussi la hausse des prix freinent les livraisons de Renault

Tout n’est pas négatif pour autant, au bilan du Groupe Renault pour 2021. Comme l'année précédente, le constructeur a eu en 2021 la satisfaction d’atteindre ses objectifs CAFE, à la fois sur les véhicules particuliers et utilitaires. C’est la preuve que les Renault électrifiées (à distinguer des pures électriques) ont trouvé leur clientèle.

Le constructeur fait état d’une forte hausse de ses ventes de véhicules hybrides et électriques en Europe, hors utilitaires : ils ont représenté 30 % de ses ventes en 2021, contre 17 % en 2020. Rappelons que la marque Renault ambitionne de ne plus vendre que des voitures purement d'électriques en Europe, à l’horizon 2030.

Ce succès des hybrides et des électriques accélère mécaniquement la chute des ventes des motorisations Diesel, en voie rapide d’extinction, mais aussi des motorisations essence simples (dépourvues d’assistance électrique).

La hausse des commandes Renault, Dacia et Alpine rassure sur la capacité du Groupe à se redresser

Par ailleurs, le Groupe Renault rapport[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Renault : sa meilleure vente en Chine est une Jinbei à calandre de BMWPourquoi Renault arrête ses ventes en Chine Faire revivre Alpine, le pari insensé de RenaultLes concessionnaires auto plébiscitent Dacia, mais critiquent Citroën, DS, Fiat, OpelRenault va lancer un Lada Grand Niva en 2025 à 20.000 euros

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles