La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 049,38
    -151,29 (-0,44 %)
     
  • Nasdaq

    13 893,89
    -158,46 (-1,13 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,2041
    +0,0061 (+0,51 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    46 220,96
    -324,61 (-0,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 259,23
    -39,73 (-3,06 %)
     
  • S&P 500

    4 159,25
    -26,22 (-0,63 %)
     

Mode : ces nouveaux vêtements qui captent le CO2 et purifient l'air

·1 min de lecture

Être écolo et à la mode, c'est possible. De nouveaux vêtements captant le CO2 et purifiant l’air ont récemment été présentés à la Fashion week. Après avoir capté le CO2 et les particules autour de soi, ces vêtements les transforment en oxygène. Une façon pour les "fashionistas-hiptser-écolos" de réduire leur empreinte-carbone, tout en restant stylés. Ces vêtements fonctionnent comme n’importe quelle plante, puisque leur tissu a été mélangé à des algues et des micro-organismes vivants. Et on n’a pas choisi n’importe lesquels, mais les plus efficaces pour éliminer le CO2. 

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Mais si les algues sont vivantes, comment lave-t-on les vêtements ? Il faudra plutôt les emmener chez le jardinier que chez le teinturier. Car pour que le vêtement reste actif, il faut en prendre soin comme d’une plante d’intérieur, c’est-à-dire l’arroser régulièrement (un brumisateur suffit), et le ranger dans un endroit lumineux et bien ventilé. Heureusement, on pourra quand même le laver, mais évidemment à la main, avec un détergent neutre.

Les marques prônant une mode durable ont le vent en poupe 

La durée de vie de ces vêtements va dépendre de la façon dont ils ont été fabriqués. Chez les stylistes d’EgonLab, par exemple, on a mélangé les matières. En principe, leurs vêtements pourront durer "des années".

En revanche, avec la technique de Biogarmentry, les vêtements ne durent qu’un mois. Après, il faudra les composter. L'objectif serait d'...


Lire la suite sur Europe1