Marchés français ouverture 8 h 34 min
  • Dow Jones

    34 548,53
    +318,19 (+0,93 %)
     
  • Nasdaq

    13 632,84
    +50,42 (+0,37 %)
     
  • Nikkei 225

    29 331,37
    +518,77 (+1,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,2064
    +0,0055 (+0,46 %)
     
  • HANG SENG

    28 637,46
    +219,46 (+0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    46 759,59
    -1 183,09 (-2,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 468,60
    -2,81 (-0,19 %)
     
  • S&P 500

    4 201,62
    +34,03 (+0,82 %)
     

Mode, musique, café... Kitsuné impose sa marque franco-nippone

·2 min de lecture

Mode, musique, café... Pas facile de suivre la trace de Kitsuné (renard, en japonais). La marque hype du duo franco-nippon déploie un style mixant cultures urbaines et chic parisien.

Dans les mythes et légendes japonais, le renard, ou kitsuné, est capable de modifier son apparence comme il l'entend. Il n'est donc pas étonnant que cet animal polymorphe ait été choisi comme mascotte par une société dont les activités évoluent au gré des découvertes et des passions de ses cofondateurs, deux touche-à-tout perfectionnistes: Gildas Loaëc, né en 1973 dans la campagne bretonne, et le Japonais Masaya Kuroki, né en 1975 et qui a grandi à Paris. Maison Kitsuné, dédiée à la mode, assure 85% d'un chiffre d'affaires qui atteint 100 millions d'euros. Café Kitsuné en représente 10% et le label Kitsuné Musique 5%. Dans ces trois domaines, la marque, lancée en 2002, a toujours soigné son image et son identité graphique. "L'emblème du renard est un logo très fort, comme le crocodile de Lacoste, précise Gildas Loaëc. Mais on le décline sous des formes différentes pour que notre idée ne puisse pas être copiée."

Il faut être rusé comme un renard pour faire face à la concurrence… Les deux quadragénaires, aujourd'hui installés avec leurs familles à , ont toujours su conserver de l'avance, grâce à leur parcours singulier. "Au milieu des années 1990, j'avais ouvert, près du Louvre, une boutique de vinyles assez pointus, en face d'un magasin de skate fréquenté par Masaya, se souvient Gildas. On a fini par se rencontrer, d'autant qu'on avait des amis communs."

Le disquaire compte parmi ses clients de nombreux DJ et le duo . Il finit par fermer son commerce pour travailler avec le tandem électro qui commence à percer avec l'engouement pour la French Touch. Prévoyant le tournage d'une vidéo au , Gildas demande à Masaya d'être du voyage, afin de servir d'interprète et de guide dans le Tokyo branché. C'est à ce moment-là que va naître le projet Kitsuné: "Ça nous a inspirés pour lancer une marque fun et créative destinée aux Japonais qui adorent Paris."

Mode et musique

Les deux amis veulent élargir leur univers à un art de vivre qui englobe leurs centres d'intérêt, à commencer[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi