La bourse ferme dans 1 h 51 min
  • CAC 40

    6 738,67
    -15,30 (-0,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 972,35
    -12,15 (-0,30 %)
     
  • Dow Jones

    34 169,78
    -225,23 (-0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,0489
    -0,0040 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 799,20
    -16,00 (-0,88 %)
     
  • BTC-EUR

    16 145,54
    -255,94 (-1,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,64
    +0,22 (+0,06 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,44
    +0,22 (+0,27 %)
     
  • DAX

    14 557,45
    +67,15 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 541,72
    -16,77 (-0,22 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 040,44
    -36,13 (-0,89 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2217
    -0,0039 (-0,32 %)
     

Mobilité à hydrogène : le Français Plastic Omnium vise la première place mondiale

Image © EKPO

Portée par des subventions publiques et une demande qui frémit chez les transporteurs, la pile à combustible s’impose en tant qu’alternative à la batterie. Le Français Plastic Omnium vise la place du numéro un mondial avec l’appui de son partenaire allemand ElringKlinger.

Dans le petit monde de l’automobile, Plastic Omnium est mieux connu pour ses réservoirs à carburant et ses boucliers en plastique que pour ses systèmes à base de piles à combustible. Pourtant l’équipementier français peut déjà se targuer d’être le premier fournisseur au monde de réservoir d’hydrogène, accessoire indispensable à la pile elle-même, qui génère de l’énergie électrique en combinant les molécules de dihydrogène et d’oxygène. Plastic Omnium compte investir 100 millions d’euros par an jusqu’en 2030, pour atteindre alors le rang de “numéro un de la mobilité hydrogène”, en fournissant “25 % des réservoirs, 10 % à 15 % des piles à combustible, et 10 % des systèmes complets à intégrer dans les véhicules”. Présomptueux ?

Français et Allemands s’associent pour former le numéro un mondial de la mobilité à hydrogène

A l’appui de ses ambitions, Plastic Omnium peut s’appuyer sur le savoir-faire de la firme allemande ElringKlinger, qui conçoit et fabrique des piles à combustible de puissances diverses (de 76 à 205 kW). Les deux partenaires forment depuis mars 2021 une coentreprise EKPO Fuel Cell Technologies, qui inaugurait officiellement ce 5 octobre 2022 un site de production en rodage depuis de longs mois.

Lire aussiHydrogène : pourquoi les équipementiers français sont en pointe

L’évènement est marquant car là où la plupart des concurrents assemblent quelques centaines de piles à l’année, EKPO s’enorgueillit de disposer d’une capacité de production de 10.000 unités. “Aucune autre firme ne peut en dire autant”, confirme Marc Perraudin, Directeur général de la division nouvelles énergies, chez Plastic Omnium. Ses ingénieurs combinent ces piles allemandes à une bonbonne d’hydrogène de conception française, en y ajoutant le compresseur d’air, le système de filtration et de refroidissement, ainsi que la batterie tampon et l’électronique de supervision requis pour créer une “chaîne de traction hydrogène complète”. L’ensemble trouve ensuite sa place à bord de camions, d[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi