Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 966,68
    +55,08 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 872,57
    +17,21 (+0,35 %)
     
  • Dow Jones

    39 131,53
    +62,42 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0823
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 045,80
    +15,10 (+0,74 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 673,51
    +551,53 (+1,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,57
    -2,04 (-2,60 %)
     
  • DAX

    17 419,33
    +48,88 (+0,28 %)
     
  • FTSE 100

    7 706,28
    +21,79 (+0,28 %)
     
  • Nasdaq

    15 996,82
    -44,80 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    5 088,80
    +1,77 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    39 098,68
    +836,48 (+2,19 %)
     
  • HANG SENG

    16 725,86
    -17,09 (-0,10 %)
     
  • GBP/USD

    1,2673
    +0,0015 (+0,12 %)
     

MMA: Ngannou donne rendez-vous le 16 mai pour sa grande annonce sur son avenir

Icon Sport

L’incertitude la plus complète règne autour de l’avenir de Francis Ngannou. Mais le suspense ne devrait pas durer éternellement, puisque le combattant camerounais a donné rendez-vous à tout le monde le 16 mai, soit mardi prochain.

Dans une vidéo où se mêlent toutes sortes de commentaires et de supputations sur son avenir dans le MMA, le Camerounais prend la pose, sereinement. Les yeux rivés sur la caméra, le regard fixe, le combattant se tait, laissant retentir le cri du Predator (son surnom), puis la date de la fameuse échéance apparaît à l’écran.

Parti de l’UFC en janvier dernier en raison de négociations contractuelles qui n’ont pas abouti, le désormais ex-champion des lourds de l’UFC, a martelé son message: oui, il a envie d’un combat en boxe chez les lourds, face à l’une des stars de la catégorie, mais il n’a pas pour autant l’intention d’hypothéquer son avenir dans le MMA, la discipline qui l’a fait roi. Reste à savoir dans quelle organisation Francis Ngannou a le plus de chances d’atterrir.

One, PFL?

Elles étaient deux, le One et le PFL, parmi les les plus importantes du MMA, à s’intéresser à son cas. Mais la première d’entre elles a semble-t-il fait une croix sur cette possibilité. Le patron du One Chatri Sityodtong a récemment commenté ce choix, expliquant pourquoi il avait finalement renoncé à poursuivre les discussions avec le combattant, confiant que les deux parties n’étaient "pas complètement alignées sur les questions non financières".

Parmi les écueils à la poursuite de sa carrière à l’UFC figurait la mise en place de l’assurance maladie pour tous les combattants ou la permission d’aller chercher des sponsors extérieurs. Exit le One, le PFL va-t-il rafler la mise, à moins que l’UFC ne parvienne à le faire changer d’avis ? Le patron exécutif de l’organisation Dana White a rappelé qu’il n’imaginait pas Ngannou revenir chez lui, même pour combattre Jon Jones, légende de la discipline et nouveau champion des lourds.

Francis Ngannou voulait pourtant de ce combat avant de quitter les lourds de l’UFC. Jon Jones a lui-même expliqué que seul Ngannou pourrait le convaincre de retarder sa retraite après le combat face à Miocic. "Un combat contre Francis Ngannou pourrait me faire réfléchir à ne pas prendre ma retraite. Un combat contre lui générerait de gros revenus et cela vaudrait le coup. Francis est l’ancien champion, il est assez populaire aux Etats-Unis et à travers la planète. Cela rapporterait beaucoup d’argent et ça me donnerait envie de revenir." Le monde du MMA en rêve.

Article original publié sur RMC Sport