Marchés français ouverture 5 h 56 min
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    29 633,08
    -50,29 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1963
    -0,0017 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,61 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    47 474,82
    -3 654,76 (-7,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 284,26
    -107,45 (-7,72 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     

Une mission de démonstration pour 'nettoyer' les débris spatiaux a été lancée

·1 min de lecture

Les débris spatiaux s'accumulent et peuvent devenir potentiellement dangereux pour les satellites en service – voire mettre en danger la Station spatiale internationale. L'entreprise japonaise Astroscale, fondée en 2013, a lancé lundi 22 mars un démonstrateur, ELSA-d (End of Life Services by Astroscale-demonstrator), afin de démontrer la possibilité de "nettoyer" l'orbite basse des débris spatiaux.

Astroscale explique que son dispositif de démonstration est composé de deux satellites, lancés ensemble, puis séparés une fois en orbite. Le satellite "nettoyeur" est notamment équipé d'un "mécanisme d'amarrage magnétique" pour assurer la récupération du satellite test. Si la campagne d'essais réussit, la mission "pourrait révolutionner la façon dont nous nettoyons les débris spatiaux", indique l'entreprise sur son site.

À lire aussi — Ce nouveau radar permettra de suivre 250 000 minuscules débris spatiaux dangereux qui gravitent autour de la Terre

L'orbite terrestre basse — jusqu'à 2 000 kilomètres d'altitude — est saturée débris spatiaux, des objets artificiels en orbite qui ne sont pas fonctionnels. Il peut s'agir d'objets entiers ou de fragments, susceptibles d'entrer en collision entre eux, mais aussi avec des satellites opérationnels, et donc provoquer des dysfonctionnements. Un récent rapport de la NASA à ce sujet estime à plusieurs millions le nombre de débris spatiaux, pesant au total plus de 8 000 tonnes. Ils circuleraient à environ 7-8 km/s, mais la NASA estime que la vitesse (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce nouveau télescope immergé recherche des particules venues de l'espace
Cette photo qui reconstitue la Voie lactée aura nécessité douze ans de travail
Elon Musk annonce qu'il est désormais possible d'acheter une Tesla en bitcoin
Telegram, rivale de WhatsApp, a levé 1Md$ pour financer sa croissance
Le prince Harry a trouvé un boulot dans une startup de la Silicon Valley