La bourse ferme dans 4 h 57 min
  • CAC 40

    5 986,71
    +192,56 (+3,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 454,02
    +111,85 (+3,35 %)
     
  • Dow Jones

    29 490,89
    +765,38 (+2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9905
    +0,0078 (+0,79 %)
     
  • Gold future

    1 720,10
    +18,10 (+1,06 %)
     
  • BTC-EUR

    20 170,18
    +673,95 (+3,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,82
    +18,47 (+4,24 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,43
    +0,80 (+0,96 %)
     
  • DAX

    12 591,44
    +381,96 (+3,13 %)
     
  • FTSE 100

    7 037,66
    +128,90 (+1,87 %)
     
  • Nasdaq

    10 815,43
    +239,82 (+2,27 %)
     
  • S&P 500

    3 678,43
    +92,81 (+2,59 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,1366
    +0,0047 (+0,42 %)
     

Mission Artemis : nouvelle tentative de décollage samedi pour la fusée de la Nasa vers la Lune

© Bill INGALLS / NASA / AFP

Après une journée de suspense, la Nasa a annoncé qu'elle retenterait de lancer sa nouvelle méga-fusée pour la Lune samedi, suite à une première tentative ratée lundi à cause d'un problème technique . "Nous nous sommes mis d'accord pour changer notre date de décollage pour samedi, le 3 septembre", a déclaré mardi lors d'une conférence de presse Mike Sarafin, en charge à la Nasa de la mission Artemis 1 , qui doit marquer le début du programme américain de retour sur la Lune.

La fenêtre de tir commence à 14h17 heure locale (18h17 GMT) et s'étend sur deux heures. Un responsable météorologique a averti que la probabilité de conditions non favorables, comme des précipitations ou des orages, était pour le moment élevée, la quantifiant à environ 60%. Il s'est toutefois déclaré "optimiste" concernant une possibilité de décollage, en passant entre les gouttes.

>> LIRE AUSSIPourquoi la mission Artemis pourrait bientôt permettre aux hommes de vivre sur la Lune

Un premier lancement annulé au dernier moment

Lundi au petit matin, des milliers de personnes s'étaient réunies près de centre spatial Kennedy en Floride, mais n'avaient finalement pas pu vivre le décollage tant espéré de cette fusée nommée SLS, la plus puissante jamais construite par la Nasa. Le lancement avait été annulé au dernier moment à cause d'un problème de refroidissement de l'un des quatre moteurs principaux, sous l'étage principal de la fusée. Ces moteurs RS-25 doivent être refroidis pour ne pas subir de choc a...


Lire la suite sur Europe1