Marchés français ouverture 6 h 55 min
  • Dow Jones

    29 926,94
    -346,93 (-1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 073,31
    -75,33 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9795
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 380,46
    -348,92 (-1,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    454,09
    -9,04 (-1,95 %)
     
  • S&P 500

    3 744,52
    -38,76 (-1,02 %)
     

Mission Artemis : le décollage de la fusée encore reporté à cause d'une fuite de carburant

© Kevin Dietsch / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

Le décollage de la nouvelle méga-fusée de la Nasa vers la Lune a de nouveau été annulé samedi au dernier moment, pour la deuxième fois en moins d'une semaine, faisant subir un nouveau retard au lancement du programme phare de retour des Américains sur la Lune, Artémis. Le décollage était initialement prévu à 14H17 heure locale (18H17 GMT), avec une fenêtre de tir de deux heures. Mais après plus de trois heures à tenter de résoudre un problème de fuite de carburant au moment des opérations de remplissage des réservoirs de la fusée, le temps est venu à manquer pour les équipes de lancement.

Pas de nouveau lancement avant au moins le 19 septembre

La directrice de lancement, Charlie Blackwell-Thompson, a pris la décision finale d'annuler depuis le centre spatial Kennedy, en Floride, a indiqué un commentateur de la Nasa dans une retransmission vidéo. Une nouvelle tentative pourrait éventuellement avoir lieu lundi ou mardi, mais la Nasa va devoir analyser tous les paramètres avant de se prononcer sur une nouvelle date. Après mardi, aucune nouvelle possibilité de lancement n'est possible avant le 19 septembre en raison de la position de la Terre et de la Lune. Cinquante ans après la dernière mission Apollo, cette première mission test, sans équipage à bord, est la première étape du programme Artémis, dont le but est d'établir une présence humaine durable sur la Lune, permettant ensuite de s'en servir comme tremplin vers Mars.

>> LIRE AUSSI - Mission Artemis : l'Homme pourrait...


Lire la suite sur Europe1