La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    53 550,86
    +1 925,95 (+3,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Les missiles hypersoniques, nouvelles coqueluches des armées mondiales

·2 min de lecture

Les tests de missiles hypersoniques effectués ces derniers jours par la Russie, la Corée du Nord et les Etats-Unis ravivent les craintes d'une nouvelle course aux armements. Gros plan sur une technologie qui rebat les cartes.

Les tests de missiles hypersoniques effectués ces derniers jours par la Russie, la Corée du Nord et les Etats-Unis ravivent les craintes d'une nouvelle course aux armements. Retour sur le contexte et les enjeux autour d'une arme qui pourrait menacer l'équilibre des forces nucléaires dans le monde.

Quels pays les développent ?

La Russie a pris une longueur d'avance, avec plusieurs types de ces missiles non seulement capables de voler à des vitesses supérieures à 6.000 km/h (Mach 5), mais aussi manoeuvrables: le Zircon, que Moscou a annoncé lundi avoir testé avec succès depuis un sous-marin, mais aussi le Kinjal, qui équipe déjà l'armée de l'air, ou encore le planeur hypersonique Avangard qui après avoir été largué, peut emporter une charge nucléaire, voler jusqu'à 33.000 km/h et changer de façon imprévisible de cap ou d'altitude.

Les Etats-Unis n'ont pas encore de missiles hypersonique dans leur arsenal, mais ils y travaillent. Le , a annoncé la semaine dernière avoir testé avec succès son missile hypersonique HAWC (Hypersonic Air-Breathing Weapon Concept) à propulsion aérobie, c'est-à-dire qu'il utilise l'oxygène présent dans l'atmosphère pour sa combustion.

Le Pentagone développe également un planeur hypersonique appelé ARRW (prononcer Arrow, ou flèche en anglais), mais son premier test grandeur nature a échoué en avril dernier. La Chine a plusieurs projets, qui semblent directement inspirés des programmes russes, selon une récente étude du centre de recherche du Congrès américain. Elle a notamment testé un planeur hypersonique d'une portée de 2.000 km capable de voler à plus de Mach 5 et d'effectuer des "manoeuvres extrêmes", selon cette étude.

La France développe un . L'Allemagne, l'Australie, l'Inde et le Japon cherchent aussi à développer des systèmes hypersoniques, et l'Iran, Israël et la Corée du Sud ont entamé des recherches sur cette technologie, selon le centre de recherche du Congrès. La Corée du Nord a assuré la semaine dernière avoir testé avec succè[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles