La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    36 274,66
    -2 913,04 (-7,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3922
    -0,0091 (-0,65 %)
     

Les mises au point du patron d’EDF

Par Michel Revol
·1 min de lecture
Jean-Bernard Lévy (ici en 2019). Le PDG d'EDF a profité de la présentation des résultats 2020 pour alerter les pouvoirs publics des menaces qui planent sur l'entreprise.
Jean-Bernard Lévy (ici en 2019). Le PDG d'EDF a profité de la présentation des résultats 2020 pour alerter les pouvoirs publics des menaces qui planent sur l'entreprise.

Il est arrivé sur l'estrade d'un pas lent, comme à son habitude. Jean-Bernard Lévy est un homme mesuré, économe de ses gestes et paroles. Mais, en se plaçant ce jeudi matin derrière le pupitre pour présenter les résultats de l'entreprise, le patron d'EDF avait quelques mises au point sérieuses à faire. Il voulait faire passer plusieurs messages au gouvernement et à Bruxelles. L'entreprise publique est en effet le sujet de multiples négociations dont les résultats pourraient compliquer son avenir ou, à l'inverse, le dégager.

De façon un peu paradoxale, les résultats négatifs de l'entreprise pour 2020 ont aidé Jean-Bernard Lévy. Devant une assemblée clairsemée de journalistes, distanciation sociale oblige, le PDG d'EDF a reconnu que la crise sanitaire avait sérieusement frappé l'entreprise. Le bénéfice net a reculé de 87 % par rapport à 2019 (650 millions contre 5,2 milliards), pour un chiffre d'affaires en baisse de 3,2 % à 69 milliards d'euros. Hors effet Covid, le chiffre d'affaires aurait été « stable », a assuré Xavier Girre, le directeur financier. La dette, elle, a gonflé de 1,2 milliard d'euros, pour s'afficher à 42,3 milliards.

À LIRE AUSSILe plan d'EDF pour sauver le nucléaire français

Ces résultats ont en partie servi de chiffon rouge à Jean-Bernard Lévy. Le patron d'EDF a réaffirmé ses ambitions, notamment celle d'investir toujours plus dans les énergies renouvelables (les capacités passeront de 50 à 60 GW en 2050), mais, pour ça, il faut que les p [...] Lire la suite