La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 951,26
    -362,96 (-1,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Mirum Pharmaceuticals met en évidence des données démontrant l’impact de LIVMARLI® (maralixibat) sur les patients atteints du syndrome d’Alagille...

- La comparaison de l’évolution naturelle sur six ans avec le maralixibat démontre une survie sans événement et sans greffe chez des patients atteints du syndrome d’Alagille

- Les données du maralixibat mettant en évidence les prédicteurs de la survie sans événement chez des patients atteints du syndrome d’Alagille ont été nominées pour le prestigieux prix Alex Mowat

- Une nouvelle analyse caractérise davantage l’amélioration de la croissance sur 4 ans dans le syndrome d’Alagille, et fait état de l’expérience en situation réelle avec le LIVMARLI chez des patients SAG atteints de prurit cholestatique

FOSTER CITY, Californie, June 26, 2022--(BUSINESS WIRE)--

Mirum Pharmaceuticals met en évidence des données démontrant l’impact de LIVMARLI® (maralixibat) sur les patients atteints du syndrome d’Alagille, lors de la réunion annuelle de la Société européenne de gastroentérologie, d’hépatologie et de nutrition pédiatriques (ESPGHAN)

Mirum Pharmaceuticals, Inc. (Nasdaq : MIRM) a présenté les données de programmes cliniques évaluant le maralixibat (LIVMARLI®) chez des patients atteints du syndrome d’Alagille lors de la 54e réunion annuelle de l’ESPGHAN. Ces données caractérisent davantage le potentiel clinique du LIVMARLI chez les patients pédiatriques, y compris l’évaluation de son impact sur la survie sans événement à long terme.

« Nous sommes ravis d’avoir l’occasion de partager les principales conclusions à long terme de nos études cliniques avec la communauté hépatique pédiatrique dans le cadre de l’ESPGHAN », a déclaré le Dr Pam Vig, directrice de la recherche et du développement chez Mirum. « Les années de données qui ont été générées avec le maralixibat nous permettent d’examiner de manière critique des objectifs de traitement à long terme importants tels que la croissance, les taux de transplantation et les prédicteurs d’amélioration des résultats ».

On trouvera ci-dessous les résumés des données présentées lors du congrès. Consultez les présentations dans leur intégralité dans notre section Publications et présentations sur notre site Web.

H-O-018 : Les patients atteints du SAG traités par le maralixibat présentent une amélioration de la survie sans événement dans une comparaison de l’évolution naturelle avec des patients de la base de données GALA : Application de l’analyse des preuves en situation réelle

Dr. Bettina Hansen au nom du Dr Binita Kamath et du Groupe d’étude GALA (présentation orale)

La présentation a fait état d’une analyse menée et présentée de manière indépendante par Dr Bettina Hansen et le Groupe d’étude de la Global Alagille Alliance (GALA), qui a agrégé la plus grande base de données cliniques mondiale d’évolution naturelle établie pour le SAG. L’analyse a évalué le temps jusqu’au premier événement clinique en utilisant six années de données de suivi issues d’études maralixibat SAG regroupées (n = 84) et les a comparées à une cohorte témoin d’évolution naturelle externe de la base de données cliniques GALA. Les événements ont été définis comme une transplantation hépatique, une chirurgie de dérivation biliaire, des événements de décompensation (ascites nécessitant un traitement ou un saignement variqueux) ou le décès. D’autres analyses comprenaient la survie sans greffe ainsi que plusieurs analyses de sensibilité et de sous-groupes pour confirmer la robustesse des résultats.

L’analyse a démontré une amélioration très significative de la survie sans événement à six ans, avec une valeur prédictive de <0,0001 (HR : 0,305, IC à 95 % : 0,189-0,491) se traduisant par une réduction globale de 70 % des résultats cliniques avec le maralixibat. L’analyse a également montré des améliorations très significatives sur le plan statistique de la survie sans greffe avec une valeur prédictive de <0,0001 (HR : 0,332, IC à 95 % : 0,197-0,559).

Visionnez la présentation

H-O-012 : Prédicteurs de survie sans événement à 6 ans chez des patients atteints de SAG traités par le maralixibat, un inhibiteur IBAT

Dr Ron Sokol (présentation orale)

**Nominé pour le Prix Alex Mowat pour la meilleure présentation orale en hépatologie**

Les données des études cliniques regroupées sur le maralixibat avec jusqu’à six ans de suivi ont été analysées pour déterminer les prédicteurs de survie sans événement et sans greffe chez les patients atteints du SAG. 76 patients répondaient aux critères d’inclusion dans cette analyse et 43 variables ont été testées comme prédicteurs. Les marqueurs de laboratoire qui prédisaient une survie sans événement et sans greffe comprenaient des seuils spécifiques de bilirubine totale à la semaine 48 et d’acides biliaires sériques à la semaine 48. En outre, l’amélioration du prurit de l’inclusion à la semaine 48 était également prédictive de survie sans événement et sans greffe. 76 % et 79 % des patients atteints du SAG traités par le maralixibat sont restés sans événement et sans greffe, respectivement, six ans après l’amorce du traitement. Ces données ont mis en évidence des marqueurs pronostiques potentiels qui pourraient aider à éclairer la prise en charge médicale des patients recevant le maralixibat.

Visionnez la présentation

H-P-047 : Amélioration significative du prurit cholestatique chez des patients atteints du syndrome d’Alagille traités par le maralixibat, un inhibiteur du transport iléal des acides biliaires : Expérience en situation réelle

Dr Regino Gonzalez-Peralta, Dr Douglas Mogul (présentation par affiche)

L’objectif de cette évaluation était d’évaluer l’application du maralixibat en situation réelle chez des enfants atteints du SAG et de prurit cholestatique. Trois patients atteints du SAG ont été recrutés dans le programme d’accès élargi du maralixibat avec une variété de manifestations cliniques. Au cours du traitement par le maralixibat, le prurit a été évalué à l’aide de l’échelle de grattage du clinicien (0-4 où 0 = aucun et 4 = mutilation cutanée, hémorragie et cicatrisation étaient évidents), et les enzymes hépatiques ont été surveillées à des intervalles de temps variables dans les mois précédant et suivant le début du traitement par le maralixibat.

Les données ont montré que le traitement par le maralixibat a conduit à une amélioration significative et durable du prurit chez ces enfants individuels atteints du SAG.

Visionnez la présentation

H-P-058 : Le maralixibat améliore la croissance chez les patients atteints du syndrome d’Alagille : Une analyse sur 4 ans

Dr Binita Kamath (présentation par affiche)

L’analyse a évalué l’impact du traitement à long terme par le maralixibat sur la croissance et l’état nutritionnel des patients atteints du SAG, une maladie pour laquelle les patients présentent généralement des déficits de croissance importants. Les scores z de taille et de poids ont été évalués chez des patients qui avaient participé à l’étude du maralixibat ICONIC (ainsi qu’aux études d’extension ouvertes à long terme). L’analyse a inclus des patients atteints du SAG qui avaient subi des évaluations initiales et à 204 semaines pour les huit paramètres, et ce groupe a été divisé en quatre sous-groupes, en fonction des quartiles de score z de taille et de poids. Aucun changement au-delà de la norme de soins dans la supplémentation ne s’est produit au cours de l’étude.

Les données ont montré que la taille des patients atteints du SAG traités par le maralixibat à long terme (jusqu’à quatre ans) avaient significativement augmenté entre le début de l’étude et la semaine 204 (p = 0,0004). Les patients dont les scores z de taille et de poids étaient les plus bas au début de l'étude présentaient les plus grandes améliorations des scores z de taille et de poids, et la croissance de la taille de rattrapage des personnes dont le gain de poids de rattrapage était le plus élevé était également la plus forte à la semaine 48 (p = 0,0013). L’analyse a également conclu que les patients traités par le maralixibat qui atteignaient un seuil de sBA <200 μmol / l avaient une taille accélérée plus élevée, suggérant que l’homéostasie des acides biliaires pourrait faciliter l’amélioration des déficits en taille. D’autres analyses, y compris une comparaison avec la cohorte d’évolution naturelle des patients atteints du SAG, sont nécessaires pour caractériser pleinement l’impact du traitement par le maralixibat sur la croissance.

Visionnez la présentation

H-O-008 : La réponse au traitement par le maralixibat est associée à une amélioration de la qualité de vie liée à la santé chez les patients présentant un déficit en pompe d’exportation de sels biliaires (BSEP)

Dr Doug Mogul au nom du Dr Kathy Loomes (présentation orale)

L’analyse a évalué des patients présentant un déficit en BSEP, ou PFIC2, après un traitement par le maralixibat. Les patients atteints de PFIC souffrent d’une mauvaise qualité de vie liée à la santé (QVLS) par rapport aux enfants en bonne santé, l’objectif de cette analyse était donc d’évaluer l’impact de la réponse au traitement par le maralixibat à la semaine 48 sur la QVLS, chez un sous-ensemble d’enfants présentant un déficit en BSEP de l’étude de phase 2 INDIGO.

Dans l’ensemble, les patients présentant un déficit en BSEP qui avaient obtenu une réponse au traitement par sBA (définie comme une diminution >75 % par rapport à l'inclusion ou une réduction <102 μmol / l par rapport à l'inclusion à la semaine 48) présentaient des améliorations cliniquement significatives du score total de l’échelle de base générique PedsQL et du score total de l'échelle de fatigue multidimensionnelle, ainsi que des améliorations statistiquement significatives du sommeil et de la fatigue, par rapport à ceux qui n’avaient pas obtenu de réponse sBA.

Les caractéristiques initiales étaient similaires pour les répondants et les non-répondants, mais le score de fatigue multidimensionnelle HRQoL de base était plus faible pour les répondants. Avec une différence cliniquement importante minimale (DCIM) de 4 à 5 points, les résultats ont démontré :

  • Échelle de base générique PedsQL : les répondants se sont considérablement améliorés de >3× DCIM (p = 0,01)

  • Échelle de fatigue multidimensionnelle : les répondants se sont considérablement améliorés de >4× la DCIM (p = 0,04)

  • Échelle d’impact familial : les améliorations cliniquement significatives n’ont pas atteint la signification statistique

En conclusion, la réponse au maralixibat a le potentiel d’améliorer considérablement la QVLS des patients atteints de PFIC.

Visionnez la présentation

H-P-057 : La réponse au traitement par le maralixibat dans le SAG est associée à une amélioration de la qualité de vie liée à la santé

Dr Binita Kamath, et al (présentation par affiche)

L’analyse a évalué 27 patients atteints du SAG qui ont reçu 380 μg / kg par jour de maralixibat et qui sont restés dans l’étude ICONIC jusqu’à la semaine 48, en comparant leurs résultats de QVLS, tels que rapportés à l'inclusion et à la semaine 48. La réponse au traitement par le LIVMARLI a été définie comme une réduction de ≥1 point du score de l’instrument de l'observateur des résultats rapportés par l'aidant sur les démangeaisons (ItchRO[Obs]) entre l’inclusion et la semaine 48. De plus, les questionnaires sur la qualité de vie pédiatrique (PedsQL™) (PedsQL de base générique, échelle d’impact familial et échelle de fatigue multidimensionnelle) ont été recueillis prospectivement au moyen d’un rapport par procuration des aidants et analysés rétrospectivement.

À la semaine 48, 20 patients (74 %) répondaient à la définition de la réponse ItchRO(Obs). Avec une différence cliniquement importante minimale (DCIM) de 4 à 5 points, les résultats ont démontré :

  • Échelle de base générique PedsQL : augmentation de 8,8 points en moyenne, soit près de deux fois la différence cliniquement significative minimale chez les répondants. Les répondants ont amélioré >2× la DCIM (augmentation de 8,8 points).

  • Échelle de fatigue multidimensionnelle : Les répondants ont amélioré l’augmentation de 13,9 points) >2× la DCIM (augmentation de 13,9 points).

  • Échelle d’impact familial : Les répondants ont améliorés de >3× la DCIM (augmentation de 16,8 points).

  • Six items liés au sommeil ont démontré des changements significativement plus importants entre l'inclusion et la semaine 48 chez les répondants (p<0,05).

Ces données démontrent que les améliorations significatives du prurit observées avec le maralixibat à la semaine 48 de l’étude ICONIC sont cliniquement significatives et sont associées à des améliorations de la qualité de vie des patients.

Visionnez la présentation

À propos de la solution orale LIVMARLI® (maralixibat)

La solution orale LIVMARLI® (maralixibat) est un inhibiteur du transporteur iléal des acides biliaires (IBAT) administré par voie orale, une fois par jour, approuvé par la Food and Drug Administration des États-Unis pour le traitement du prurit cholestatique chez les patients atteints du syndrome d’Alagille (SAG) âgés d’un an et plus, et est le seul médicament approuvé par la FDA pour traiter le prurit cholestatique associé au syndrome d’Alagille. Pour en savoir plus, rendez-vous sur LIVMARLI.com.

Le LIVMARLI est actuellement évalué dans le cadre d’études cliniques au stade avancé pour d’autres maladies hépatiques cholestatiques rares, notamment la cholestase intrahépatique familiale progressive (PFIC) et l’atrésie biliaire. Le LIVMARLI a reçu la désignation de traitement novateur pour le SAG et le PFIC de type 2 et la désignation orpheline pour le SAG, le PFIC et l’atrésie biliaire. Pour en savoir plus sur les essais cliniques en cours avec le LIVMARLI, veuillez visiter la section des essais cliniques de Mirum sur le site Web de la société.

INFORMATIONS DE SÉCURITÉ IMPORTANTES

Le LIVMARLI peut provoquer des effets secondaires, notamment :

Modifications des tests hépatiques. Les modifications de certains tests hépatiques sont fréquentes chez les patients atteints du syndrome d’Alagille et peuvent s’aggraver pendant le traitement par le LIVMARLI. Ces modifications peuvent indiquer une lésion hépatique et peuvent être graves. Votre prestataire de soins de santé devra effectuer des analyses de sang avant de commencer et pendant le traitement pour vérifier votre fonction hépatique. Informez immédiatement votre prestataire de soins de santé si vous présentez des signes ou des symptômes de problèmes hépatiques, y compris des nausées ou des vomissements, une coloration jaune de la peau ou du blanc de l’œil, des urines foncées ou brunes, des douleurs sur le côté droit de l’estomac (abdomen) ou une perte d’appétit.

Problèmes d’estomac et intestinaux (gastro-intestinaux). Le LIVMARLI peut causer des problèmes d’estomac et intestinaux, y compris la diarrhée, des douleurs d'estomac et des vomissements pendant le traitement. Informez immédiatement votre prestataire de soins de santé si vous présentez l’un de ces symptômes plus souvent ou plus sévèrement que d'habitude pour vous.

Une condition appelée déficit en vitamines liposolubles (VLS) causée par de faibles niveaux de certaines vitamines (vitamines A, D, E et K) stockées dans la graisse corporelle. Le déficit en VLS est fréquent chez les patients atteints du syndrome d’Alagille, mais peut s’aggraver pendant le traitement. Votre prestataire de soins de santé devra effectuer des analyses de sang avant de commencer et pendant le traitement.

Les autres effets secondaires fréquents rapportés pendant le traitement étaient des fractures osseuses et des saignements gastro-intestinaux.

Informations posologiques

À propos de Mirum Pharmaceuticals

Mirum Pharmaceuticals, Inc. est une société biopharmaceutique dédiée à la transformation du traitement des maladies hépatiques rares. Le médicament approuvé de Mirum est la solution orale LIVMARLI® (maralixibat) qui est approuvée aux États-Unis pour le traitement du prurit cholestatique chez des patients atteints du syndrome d’Alagille âgés d’un an et plus.

Le pipeline de produits au stade avancé de Mirum comprend deux traitements expérimentaux pour des maladies débilitantes du foie affectant les enfants et les adultes. Le LIVMARLI, un inhibiteur oral du transport iléal des acides biliaires (IBAT), est actuellement en cours d’évaluation dans des essais cliniques pour les maladies hépatiques pédiatriques et comprend l'essai clinique de phase 3 MARCH pour la cholestase intrahépatique familiale progressive (CIFP) et l’essai clinique de phase 2b EMBARK pour les patients atteints d’atrésie biliaire. En outre, Mirum a un programme d’accès élargi ouvert dans plusieurs pays pour les patients éligibles atteints du SAG et de PFIC.

Mirum a déposé une demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de l’Agence européenne des médicaments pour le LIVMARLI pour le traitement de la maladie cholestatique du foie chez les patients atteints du syndrome d’Alagille.

Le deuxième traitement expérimental de Mirum, le volixibat, un inhibiteur oral IBAT, est en cours d’évaluation dans le cadre de trois études susceptibles d’être homologuées, dont l’essai clinique de phase 2b VISTAS pour les adultes atteints de cholangite sclérosante primaire, l’essai clinique de phase 2b OHANA pour les femmes enceintes atteintes de cholestase intrahépatique de la grossesse, et l’essai clinique de phase 2b VANTAGE pour les adultes atteints de cholangite biliaire primaire.

Suivez Mirum sur Twitter, Facebook, LinkedIn et Instagram.

Déclarations prévisionnelles

Ce communiqué de presse contient des déclarations prévisionnelles concernant la participation prévue de la société à une conférence scientifique, y compris le titre et le résumé de la présentation des données, qui peut inclure une discussion sur les données cliniques et de recherche de la société, y compris la découverte, le développement et la commercialisation de nos produits candidats et de nos technologies, et leur potentiel thérapeutique, la poursuite de nos essais cliniques, et le succès de nos collaborations avec des partenaires et de toute collaboration future potentielle. De telles déclarations prévisionnelles impliquent des risques et des incertitudes susceptibles d’entraîner un écart sensible entre les résultats réels et ceux exprimés de manière explicite ou implicite dans lesdites déclarations prévisionnelles. Les risques et incertitudes applicables comprennent ceux liés à nos recherches précliniques et à nos programmes cliniques, ainsi que d’autres risques identifiés sous le titre « Risk Factors » inclus dans nos formulaires 10-Q et 10-K les plus récents et dans d’autres documents futurs déposés auprès de la SEC. Les déclarations prévisionnelles contenues dans le présent communiqué de presse reflètent les points de vue actuels de Mirum à l’égard d’événements futurs, et Mirum ne s’engage pas et décline expressément toute obligation de mettre à jour toute déclaration prévisionnelle, sauf si la loi l’exige.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20220624005089/fr/

Contacts

Contact Médias :
Erin Murphy
media@mirumpharma.com

Contacts Investisseurs :
Ian Clements, Ph.D.
ir@mirumpharma.com

Sam Martin
Argot Partners
ir@mirumpharma.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles