La bourse ferme dans 2 h 14 min
  • CAC 40

    6 259,56
    -19,79 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 947,43
    +1,37 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 587,66
    -681,50 (-1,99 %)
     
  • EUR/USD

    1,2095
    +0,0019 (+0,16 %)
     
  • Gold future

    1 819,10
    -3,70 (-0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    41 384,08
    -5 446,84 (-11,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 358,42
    -205,42 (-13,14 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,39
    -1,69 (-2,56 %)
     
  • DAX

    15 095,88
    -54,34 (-0,36 %)
     
  • FTSE 100

    6 914,23
    -90,40 (-1,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 031,68
    -357,75 (-2,67 %)
     
  • S&P 500

    4 063,04
    -89,06 (-2,14 %)
     
  • Nikkei 225

    27 448,01
    -699,50 (-2,49 %)
     
  • HANG SENG

    27 718,67
    -512,37 (-1,81 %)
     
  • GBP/USD

    1,4033
    -0,0024 (-0,17 %)
     

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, dénonce "l'islamo-gauchisme" qui "fait des ravages à l'université"

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

"Notre société a été beaucoup trop perméable à des courants de pensée. Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages", a déclaré le ministre sur Europe 1 jeudi matin.

Il a notamment ciblé le syndicat étudiant UNEF, ainsi que la France insoumise. Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a dénoncé jeudi 22 octobre "l'islamo-gauchisme" qui "fait des ravages à l'université", lors d'une interview à Europe 1.

"Notre société a été beaucoup trop perméable à des courants de pensée. Ce qu'on appelle l'islamo-gauchisme fait des ravages", a déclaré Jean-Michel Blanquer. "Il fait des ravages à l'université, il fait des ravages quand l'UNEF cède à ce type de chose, il fait des ravages quand dans les rangs de la France Insoumise, vous avez des gens qui sont de ce courant-là et s'affichent comme tels."

Ces gens-là favorisent une idéologie qui ensuite, de loin en loin, mène au pire.

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale

à Europe 1

Appelant à "combattre le fanatisme", le ministre de l'Education nationale a pointé du doigt toutes les formes de "complicités intellectuelles" de crimes comme l'assassinat du professeur Samuel Paty, tué près de son collège de Conflans Sainte-Honorine (Yvelines) pour avoir montré des caricatures de Mahomet.

Ces propos font suite à une surenchère politique depuis l'attentat vendredi. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a suscité un début de polémique mardi, se disant (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi