Publicité
Marchés français ouverture 6 h 4 min
  • Dow Jones

    37 983,24
    -475,86 (-1,24 %)
     
  • Nasdaq

    16 175,09
    -267,11 (-1,62 %)
     
  • Nikkei 225

    38 828,67
    -694,88 (-1,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,0650
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    16 721,69
    -373,31 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 580,18
    +1 672,11 (+2,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 123,41
    -75,65 (-1,46 %)
     

Le ministère russe de la Défense affirme avoir détruit 4 navires militaires ukrainiens en mer Noire

AFP

Le ministère russe de la Défense a affirmé tôt mercredi avoir détruit en mer Noire quatre navires militaires ukrainiens qui transportaient au total jusqu'à 50 membres des forces spéciales.

Mercredi vers minuit, "un avion des forces aériennes navales de la Flotte de la mer Noire (...) a détruit quatre navires militaires rapides (qui transportaient) des groupes de débarquement des forces d'opérations spéciales ukrainiennes (comptant) au total jusqu'à 50 personnes", a communiqué le ministère sur Telegram.

Une zone symbolique

L'Ukraine s'était félicitée jeudi d'avoir mené une rare opération commando dans la péninsule de Crimée, annexée par Moscou en 2014, et d'y avoir hissé le drapeau national, un succès symbolique dans ce bastion considéré comme imprenable par Moscou.

PUBLICITÉ

>> Inscrivez vous à notre nouvelle newsletter internationale gratuitement et recevez chaque jeudi la lettre de Thierry Arnaud sur l'actualité internationale

Des unités des forces spéciales ukrainiennes étaient venues depuis la mer, débarquant près des villages d'Olenivka et Maïak, dans l'ouest de la Crimée, avant de repartir "sans pertes", accomplissant tous leurs objectifs et tâches selon le renseignement militaire ukrainien.

Le 22 août, la Russie avait affirmé avoir "détruit" une vedette de fabrication américaine transportant des militaires ukrainiens près de l'île des Serpents, en mer Noire, après avoir revendiqué le même jour celle d'un navire de reconnaissance dans ces eaux.

Article original publié sur BFMTV.com