Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 929,47
    -42,94 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    15 941,39
    -93,91 (-0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    39 208,03
    -31,49 (-0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0840
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    16 536,85
    -253,95 (-1,51 %)
     
  • Bitcoin EUR

    55 717,86
    +3 291,54 (+6,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 067,36
    -10,82 (-0,21 %)
     

La Mini Electric échappera-t-elle aux droits de douane ?

La Mini Electric est assemblée au Royaume-Uni, dans l'usine d'Oxford.  - Credit:RPA NEWTON
La Mini Electric est assemblée au Royaume-Uni, dans l'usine d'Oxford. - Credit:RPA NEWTON

L'exécutif européen a proposé aux États membres de l'UE une prolongation ponctuelle des règles actuelles, jusqu'au 31 décembre 2026, afin d'éviter l'entrée en vigueur de droits de douane post-Brexit de 10 % sur les véhicules électriques traversant la Manche, comme la Mini Electric assemblée à Oxford. L'industrie automobile avait exprimé des inquiétudes sur leur impact économique.

Retard sur la production européenne des batteries

Après sa sortie de l'Union européenne, la Grande-Bretagne a conclu un accord commercial avec l'UE, entré en vigueur début 2021, qui supprimait les droits de douane sur les voitures. Toutefois, un durcissement des « règles d'origine » dans le cadre de ce traité commercial post-Brexit devait imposer à partir de 2024 qu'au moins 45 % de la valeur des pièces des véhicules provienne de l'UE ou du Royaume-Uni pour qu'ils soient exemptés de droits de douane. Or les batteries représentent une part substantielle du prix des véhicules électriques et proviennent actuellement souvent de Chine. Ces règles d'origine ont été conçues en 2020 pour encourager les investissements dans la filière européenne de production de batteries, a expliqué mercredi la Commission. Or des circonstances alors non prévues, en particulier la guerre en Ukraine et l'impact de la pandémie de Covid sur les chaînes d'approvisionnement, ont entraîné un développement de l'écosystème européen des batteries « plus lent qu'initialement prévu », même si la France prévoit l'instal [...] Lire la suite