Marchés français ouverture 3 h 2 min
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    29 585,04
    +619,03 (+2,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,2080
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    29 328,38
    +348,17 (+1,20 %)
     
  • BTC-EUR

    38 540,77
    +1 199,91 (+3,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    930,11
    -3,03 (-0,32 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     

Miné par les sanctions, Huawei proche d'arrêter les smartphones

·2 min de lecture

Les signaux d'alerte se multiplient pour le constructeur chinois dans les smartphones. Après avoir vendu Honor, Reuters affirme que Huawei discute pour vendre ses modèles haut de gamme.

Trump n'est plus à la Maison blanche mais Huawei n'a vraiment pas de quoi se réjouir. La nouvelle administration Biden ne lui fera pas de cadeau. Et surtout les ventes de smartphones du constructeur chinois sont en chute libre. Le cabinet Trendforce anticipe que la firme de Shenzhen , contre pas moins de 170 millions écoulés l'année dernière. La chute serait vertigineuse: de l'ordre de 73%.

Dans ce contexte pour le moins sombre, que Huawei discute avec un consortium d'entreprises chinoises pour lui céder ses deux marques haut de gamme, les séries P et Mate. Même si le constructeur chinois a démenti dans le foulée, "ces rumeurs n’ont aucune légitimité. Huawei ne projette rien de tel. Nous restons pleinement engagés dans notre activité smartphone", l'information semble pertinente et crédible.

Céder l'activité smartphone

"L'effet des sanctions américaines est désormais catastrophique pour Huawei, note Neil Mawston, analyste de Strategy Analytics. Leur part de marché au troisième trimestre 2019 en Europe était de 18%. Pour la même période en 2020, elle n'est plus que de 8%. Et elle passera à 2% en 2021." Le constructeur chinois semble avoir choisi, face aux résultats catastrophiques de ventes de smartphones, de séparer ses activités télécom de son activité smartphone.

A l'automne dernier, Huawei avait cédé sa filiale Honor qui commercialisait des smartphones à des prix abordables pour de jeunes adultes. La cession avait permis de récolter environ 15 milliards de dollars pour le constructeur. Et sans l'ombre gênante de Huawei, Honor a désormais annoncé qu'il avait réussi à passer des accords avec les sociétés américaines Intel et Nvidia pour se fournir en composants... alors que Huawei ne peut plus produire en l'état actuel ses puces Kirin dont il commence à manquer pour ses smartphones. Si l'information de Reuters se confirme, Huawei cèderait son activité smartphone à un consortium de Shenzhen, qui aurait de grandes chances d'avoir lui accès aux fournisseurs américains[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi