Marchés français ouverture 1 h 22 min
  • Dow Jones

    33 677,27
    -68,13 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    13 996,10
    +146,10 (+1,05 %)
     
  • Nikkei 225

    29 656,38
    +117,68 (+0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,1967
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    28 904,57
    +407,32 (+1,43 %)
     
  • BTC-EUR

    53 832,24
    +2 894,43 (+5,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 392,04
    +98,05 (+7,58 %)
     
  • S&P 500

    4 141,59
    +13,60 (+0,33 %)
     

Milvue: l'IA au service de la radiologie et des urgences

·2 min de lecture

Milvue développe des solutions d’Intelligence Artificielle pour optimiser le workflow et la prise en charge médicale. Cette start-up fait partie de la sélection "100 start-up où investir en 2021” de Challenges.

Capitaux recherchés: 3 millions d’euros

Qui n’a pas connu une interminable attente aux urgences après un petit accident? 80% des patients y passent en moyenne deux longues heures à attendre de subir une radio puis au moins autant à obtenir le résultat. Le radiologue Alexandre Parpaleix (32 ans), qui a fondé Milvue avec trois jeunes polytechniciens, Ronan Piochet (30 ans), Malo Huard (29 ans) et Thomas Gavoille (28 ans), a pris la mesure du problème le jour où il a dû interpréter une centaine de clichés issus d’une nuit d’urgence. "80% de ces examens ne sont pas relus en temps réel par un radiologue. Il revient à l’urgentiste de faire un diagnostic", explique Aissa Khelifa (61 ans), le directeur général. Séduit par le projet, celui-ci a quitté son job chez un gros éditeur de logiciels médicaux pour rejoindre l’aventure.

Smart Urgences, le logiciel développé par Milvue permet de faire gagner du temps aux patients, de désengorger les urgences et de conforter les urgentistes dans leur diagnostic. En deux minutes, il donne un verdict sur la radio: pathologique, douteuse ou normale. Quand l’image est normale, le patient peut aussi rentrer aussitôt chez lui, tandis que les clichés douteux sont présentés au radiologue de garde. Le logiciel, qui a obtenu un marquage CE en février 2020, couvre sept pathologies représentant 90% des admissions: fractures, luxations, épanchements, pathologies pulmonaires. Il apporte un diagnostic aussi fiable que celui d’un radiologue senior. Déjà déployé dans une douzaine d’établissements – notamment à Valenciennes et à Maubeuge – Smart Urgences va faire l’objet d’une évaluation médico-économique. Les hôpitaux sauront ainsi quel temps leur fait gagner l’outil.

Accompagnée par Paris Biotech Santé, Milvue cherche dorénavant des fonds pour recruter des commerciaux et pour élargir le champ des pathologies que son logiciel pourra aider à diagnostiquer. Ces capitaux lui permettront aussi se déployer à l’international. La jeune société veut s’attaquer[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi