La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 274,31
    -53,48 (-0,16 %)
     
  • Nasdaq

    13 449,53
    +70,48 (+0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    28 406,84
    +582,01 (+2,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,2220
    +0,0064 (+0,53 %)
     
  • HANG SENG

    28 593,81
    +399,72 (+1,42 %)
     
  • BTC-EUR

    35 734,50
    +248,37 (+0,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 223,60
    -29,55 (-2,36 %)
     
  • S&P 500

    4 161,08
    -2,21 (-0,05 %)
     

Des millions de débris spatiaux s'accumulent en orbite, ils pourraient devenir dangereux

·1 min de lecture

Ils sont plusieurs dizaines de millions, s'accumulent loin au-dessus de nos têtes et pèsent plus de 8 000 tonnes, selon la NASA. Les débris spatiaux, de plus en plus nombreux et deviennent un enjeu de préoccupation majeure. Car, en cas de collision, ils peuvent affecter le fonctionnement des satellites et des sondes en orbite. Au risque de perturber connexions internet, GPS, réseaux de télécommunications, stations météo, voire opérations militaires… La Station spatiale internationale (ISS) a ainsi dû effectuer à plusieurs reprises des manœuvres d'évitement pour ne pas se retrouver sur la trajectoire de débris spatiaux et éviter tout dommage sur sa structure.

C'est pour évoquer la situation actuelle et anticiper l'avenir que s'ouvre aujourd'hui (en visioconférence) une conférence internationale sur les débris spatiaux, organisée par l'Agence spatiale européenne. "La conférence va permettre de faire un point sur les chiffres, les simulations, sur les avancées technologiques, sur les connaissances du phénomène… ce sera un 'état de l'art de la technologie'", expose Pierre Omaly, expert débris spatiaux au sein du Centre national des études spatiales (CNES). L'occasion de faire le point sur ces objets qui errent à plus de 700 kilomètres au-dessus de la Terre.

À lire aussi — Une chercheuse en astronomie explique comment un seul débris spatial pourrait bouleverser notre quotidien

Un débris spatial est "un objet artificiel en orbite qui n'est pas fonctionnel", décrit le CNES. "Le mot 'débris' (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

TikTok est accusé d'avoir collecté illégalement les données de millions d'enfants au Royaume-Uni
Le cofondateur du Dogecoin raconte comment la cryptomonnaie parodique s'est transformée en une folle tendance
Les terrasses des restaurants pourront rouvrir mi-mai, selon une source proche de l'exécutif
Comment voir à l'oeil nu la pluie d'étoiles filantes des Lyrides attendue cette nuit
Netflix ralentit après avoir profité à plein de la pandémie pour gagner des abonnés