La bourse ferme dans 3 h 34 min
  • CAC 40

    6 339,98
    -22,70 (-0,36 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 680,78
    -22,64 (-0,61 %)
     
  • Dow Jones

    32 196,66
    +466,36 (+1,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,0424
    +0,0008 (+0,07 %)
     
  • Gold future

    1 798,40
    -9,80 (-0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    28 771,68
    -447,23 (-1,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    671,48
    -9,62 (-1,41 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,30
    -1,19 (-1,08 %)
     
  • DAX

    13 938,00
    -89,93 (-0,64 %)
     
  • FTSE 100

    7 418,39
    +0,24 (+0,00 %)
     
  • Nasdaq

    11 805,00
    +434,00 (+3,82 %)
     
  • S&P 500

    4 023,89
    +93,81 (+2,39 %)
     
  • Nikkei 225

    26 547,05
    +119,40 (+0,45 %)
     
  • HANG SENG

    19 950,21
    +51,44 (+0,26 %)
     
  • GBP/USD

    1,2258
    -0,0005 (-0,04 %)
     

Des milliers de passagers forcés de faire la queue à l'extérieur de l'aéroport de Birmingham

Des scènes de "chaos". C’est le mot employé par plusieurs voyageurs britanniques sur les réseaux sociaux lundi 9 mai, décrit The Independent. Des milliers de voyageurs ont en effet été forcés d'attendre à l’extérieur de l'aéroport de Birmingham. Une situation due en grande partie à un manque de personnel dans l'aéroport, le secteur de l'aviation étant de plus en plus touché par le retour des touristes après deux ans de pandémie liée au Covid-19. Sur les réseaux sociaux, des Britanniques se sont promis d'attaquer les gestionnaires de l'aéroport s'ils devaient louper leur vol alors qu'ils étaient déjà arrivés pour la plupart trois heures avant.

Ces scènes se sont d'ailleurs répétées la semaine passée dans de nombreux aéroports anglais, comme à Manchester, Stansted et à Londres (Heathrow). Selon les autorités, plusieurs facteurs expliquent ces longues files d'attente : les délais pour que le personnel au sol passe les contrôles de sécurité, du personnel aussi malade, un manque d'agents responsables des contrôles frontaliers et, évidemment, la hausse du nombre de voyages.

Face à une situation devenue très tendue lundi, l'aéroport de Birmingham a tenu à réagir et à expliquer pourquoi tant de voyageurs avaient dû patienter dehors : "La moitié des 15.000 voyageurs qui devaient décoller de Birmingham aujourd'hui ont été retenus à l'heure de pointe, donc nous avons pris la décision de faire des files d'attente en dehors du terminal pour éviter qu'ils se mêlent aux files d'enregistrement." (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Législatives 2022 : LFI et le PS dévoilent les noms des premiers candidats investis
Comment faire sa première déclaration de revenus, le patron de Dassault Systèmes décroche le gros lot… Le flash éco du jour
Leur fils de 9 ans décède, la banque prélève 138 euros pour la fermeture de son livret A
Un médecin renonce à s'installer dans un village à cause des inquiétudes du voisinage
Soupçons de prise illégale d'intérêt : vers un procès pour Eric Dupond-Moretti ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles