La bourse ferme dans 6 h 1 min

Des milliers d'ouvriers en quarantaine dans une usine chinoise d'Indonésie

La température des passagers est contrôlée à l'aéroport Mutiara SIS Al Jufri à Palu, en Indonésie, le 29 janvier 2020

Jakarta (AFP) - Plus de 40.000 ouvriers d'un vaste complexe industriel chinois en Indonésie ont été placés en quarantaine pour éviter la propagation du nouveau coronavirus qui a fait plus de 200 morts en Chine, a indiqué la compagnie vendredi.

Le groupe PT Indonesia Morowali Industrial Park a placé à l'isolement depuis le weekend ses installations d'extraction de nickel et ses usines d'acier inoxydable sur l'île de Célèbes et empêche ses employés, au nombre de 43.000, d'entrer ou de sortir sans autorisation écrite.

Sur quelque 5.000 ouvriers chinois présents sur le site, "nous avons identifié et examiné des travailleurs migrants de Wuhan", a indiqué à l'AFP le porte-parole du groupe, Dedy Kurniawan.

Aucun cas d'infection par le nouveau virus n'a été détecté pour l'instant, mais le groupe a installé des scanners thermiques à l'entrée de ses bâtiments et interdit aux étrangers l'accès au site.

Les installations, qui occupent quelque 2.000 hectares, sont contrôlées par le groupe chinois Shanghai Decent Investment Group.

Les autorités indonésiennes n'ont pas confirmé pour l'instant de cas de personnes infectées par le virus malgré le grand nombre de touristes et de travailleurs chinois qui passent sur son territoire.

L'Indonésie se prépare à évacuer quelque 240 ressortissants bloqués dans la région du Hubei, l'épicentre en Chine de l'épidémie.