La bourse ferme dans 6 h 34 min
  • CAC 40

    5 927,51
    -8,91 (-0,15 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 421,05
    -12,40 (-0,36 %)
     
  • Dow Jones

    29 926,94
    -346,93 (-1,15 %)
     
  • EUR/USD

    0,9811
    +0,0015 (+0,16 %)
     
  • Gold future

    1 720,10
    -0,70 (-0,04 %)
     
  • BTC-EUR

    20 369,28
    -316,13 (-1,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    454,74
    -8,39 (-1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,89
    +0,44 (+0,50 %)
     
  • DAX

    12 441,84
    -28,94 (-0,23 %)
     
  • FTSE 100

    6 987,13
    -10,14 (-0,14 %)
     
  • Nasdaq

    11 073,31
    -75,33 (-0,68 %)
     
  • S&P 500

    3 744,52
    -38,76 (-1,02 %)
     
  • Nikkei 225

    27 116,11
    -195,19 (-0,71 %)
     
  • HANG SENG

    17 740,05
    -272,10 (-1,51 %)
     
  • GBP/USD

    1,1206
    +0,0037 (+0,33 %)
     

Millie Bobby Brown révèle pourquoi elle n’utilise plus les réseaux sociaux

La star de « Stranger Things » confie avoir subi un harcèlement constant de la part des internautes.

HARCELEMENT EN LIGNE - Millie Bobby Brown connaît le coût de la célébrité. Propulsée sur le devant de la scène à 13 ans après le succès de la première saison de Stranger Things, la jeune femme de 18 ans a révélé pourquoi elle n’utilisait plus les réseaux sociaux dans une interview pour le média Allure publiée ce mardi 16 août. Une tierce personne gère ses comptes Instagram et Facebook alors qu’elle n’est plus sur TikTok et Twitter, principalement à cause du harcèlement en ligne.

Sexualisée dès son adolescence, elle est, sur les réseaux sociaux, constamment bombardée de messages haineux, de menaces et de commentaires émanant de trolls. Elle avoue avoir été influencée par les remarques des internautes sur sa manière d’être et de se comporter… Au point d’éprouver de très grosses difficultés à se construire une identité, surtout au début de son adolescence. « C’est vraiment difficile d’être détestée quand on ne sait pas encore qui on est », résume-t-elle.

La star de Stranger Things est allée jusqu’à suivre une thérapie pour gérer ce harcèlement constant. Elle explique au magazine Allure pouvoir compter sur le soutien de sa famille et de ses amis : « Cela m’a aidé à comprendre que je n’avais pas besoin d’être ce que [les trolls] voulaient que je sois. Je dois juste me développer sans tenir compte de leurs commentaires. C’est ce que j’ai fait. »

Empêtrée dans une relation toxique

Le harcèlement en ligne s’est aussi nourri des déclarations, à l’été 2021, de son ex-petit ami, Hunter Ecimovic, une star de TikTok. Au cours d’un live aux allures d’humiliation publique, il s’est allègrement moqué de l’actrice et a fait des remarques grossières à son encontre. À l’époque où ils sortaient ensemble, elle avait 16 ans et lui la vingtaine. Il a ironiquement employé l’expression « I groomed her », qui peut se traduire par « je l’ai amadouée », pour parler de Millie Bobby Brown. Cette expression est généralement utilisée pour décrire les agissements d’adultes qui attirent des enfants à des fins de pédophilie.

Millie Bobby Brown qualifie aujourd’hui cette relation de malsaine et dit s’être sentie vulnérable jusqu’à leur rupture en janvier 2021. Personne ne savait qu’elle entretenait cette relation sur le plateau de tournage de la saison 4 de Stranger Things : « C’était donc agréable de pouvoir gérer ça toute seule, sans que personne d’autre ne le sache. Puis c’était plus difficile quand le monde entier l’a su. »

« Ce fut une année de guérison », estime, au sujet des derniers mois, celle qui est désormais en couple avec Jake Bongiovi. « Je me sentais tellement impuissante. Je me suis éloigné, j’ai compris que je valais plus que ça et que cette personne ne m’avait rien pris. Je me suis sentie très forte. J’ai eu l’impression que j’avais enfin tourné la page et que j’avais réellement mis fin à un chapitre qui m’avait semblé si long, putain. »

La jeune femme utilise désormais son blog pour s’adresser directement à ses fans. Elle poste des billets qui prennent la forme d’extraits de journal intime sur le site de Florence by Mills, sa marque de cosmétique. L’avantage pour elle ? « Personne ne peut commenter. »

VIDÉO - Millie Bobby Brown veut voir des morts dans «Stranger Things»