La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    28 333,52
    +209,24 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,1410
    -0,0005 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    24 218,03
    -165,29 (-0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    37 029,02
    -1 091,64 (-2,86 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 001,89
    -23,84 (-2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     

Migrants : la France rejette les patrouilles conjointes avec la Grande-Bretagne

·1 min de lecture
Le Premier ministre affirme qu'il en va de la souveraineté de la France. 
Le Premier ministre affirme qu'il en va de la souveraineté de la France.

Le Premier ministre français Jean Castex a rejeté dans une lettre à son homologue britannique Boris Johnson sa proposition de « patrouilles conjointes » sur le sol français afin d?empêcher le départ de migrants vers la Grande-Bretagne. « Nous avons toujours accepté d?examiner et de discuter de bonne foi des propositions britanniques de renforcement de la coopération. Nous en avons accepté certaines, nous en avons décliné d?autres », écrit Jean Castex dans ce texte dont l?Agence France-Presse a eu copie. « Nous ne pouvons pas accepter, par exemple, que des policiers ou des militaires britanniques patrouillent sur nos côtes ; il en va de notre souveraineté », souligne-t-il.

Boris Johnson avait fait cette proposition lors d?une conversation téléphonique avec le président français Emmanuel Macron le 25 novembre, au lendemain d?un naufrage dans la Manche qui a fait 27 morts. Elle figurait également dans une lettre de Boris Johnson à Emmanuel Macron, dont la publication par le gouvernement britannique a ulcéré Paris et provoqué une nouvelle crise entre les deux pays. Dans sa lettre, Boris Johnson proposait également à la France « un accord bilatéral de réadmission pour permettre le retour de tous les migrants illégaux qui traversent la Manche ». « Renvoyer les migrants, pour nous, ce n?est pas une option, ce n?est pas une manière sérieuse ou responsable d?aborder la question », a affirmé à l?Agence France-Presse une source à Matignon sous le couvert de l?anonymat [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles