La bourse ferme dans 3 h 31 min
  • CAC 40

    7 214,22
    +94,39 (+1,33 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 267,15
    +58,00 (+1,38 %)
     
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,0772
    +0,0054 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 892,90
    +2,20 (+0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 119,79
    -519,88 (-2,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,13
    -12,76 (-2,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,18
    -0,29 (-0,37 %)
     
  • DAX

    15 622,07
    +210,02 (+1,36 %)
     
  • FTSE 100

    7 946,34
    +61,17 (+0,78 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,35
    -22,11 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    21 624,36
    +340,84 (+1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,2164
    +0,0094 (+0,78 %)
     

Microsoft va licencier 10.000 personnes

AFP/Archives - Josep LAGO

Les suppressions d'emplois dans la Hig-Tech américaine s'accentue. Le géant américain de l'informatique Microsoft a annoncé le licenciement de 10.000 employés d'ici fin mars.

Le ralentissement de la demande et le risque de récession poussent le géant de l'informatique à supprimer 5 % de ses effectifs et à enregistrer des provisions. Microsoft va entamer une nouvelle vague de suppressions d'emplois de plus grande ampleur que celles décidées ces derniers mois, au sein de ses équipes d'ingénieurs, a rapporté mardi 17 janvier l'agence Bloomberg. Le PDG Satya Nadella l'a signifié mercredi 18 janvier aux salariés via un blog interne, rapporte Les Echos. Le groupe va pour cela provisionner 1,2 milliard de dollars dans ses comptes du deuxième trimestre.

Déjà deux séries de licenciements

La firme de Redwood (État du Washington) avait déjà procédé à deux séries de licenciements, une en juillet, qui portait selon elle, sur moins de 1% des effectifs. La deuxième a elle eu lieu en octobre et visait moins de 1.000 personnes, selon le site d'information Axios. Microsoft compte actuellement 221.000 employés, dont 122.000 aux États-Unis, selon le site de la société.

Sur son blog, le dirigeant invoque trois changements significatifs qui motivent ces économies. D'abord, le comportement des clients. "Alors qu'on a vu ces derniers accélérer leurs dépenses numériques durant la pandémie, nous assistons maintenant à l'optimisation de leurs dépenses numériques pour faire plus avec moins", explique-t-il. Puis, la dégradation des perspectives macroéconomiques. "Nous voyons des organisations dans toutes les industries et toutes les zones géographiques faire preuve de prudence car certaines parties du monde sont en récession et d'autres en anticipent une", écrit Satya Nadella. Enfin, la nécessité de dégager des marges de manoeuvres financières plus importantes. "La prochaine grande vague d'investissement en informatique est en train de naître avec les avancées de l'intelligence artificielle, alors que nous transformons les modèles les plus avancés du monde en une nouvelle plateforme informatique", a-t-il justifié. La firme souhaite investir 10 milliards de dollars d[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi