Marchés français ouverture 3 h 30 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 730,18
    -134,14 (-0,46 %)
     
  • EUR/USD

    1,1908
    -0,0017 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 708,93
    -389,36 (-1,34 %)
     
  • BTC-EUR

    42 380,33
    +354,12 (+0,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 020,31
    +77,13 (+8,18 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

Microsoft met de l’informatique quantique dans le Cloud

Edward Back, Journaliste hi-tech
·1 min de lecture

Grâce à sa capacité de résoudre des problèmes souvent trop complexes pour un ordinateur classique, le développement de l’informatique quantique représente un nouvel enjeu technologique majeur. Alors que la France investit 1,8 milliard d’euros dans les technologies quantiques, Microsoft vient d’ouvrir la bêta de son service d’informatique quantique Azure Quantum au grand public.

Azure Quantum était déjà dans une bêta fermée depuis le mois de mai dernier, accessible que pour certaines entreprises. Désormais toute personne s’intéressant à l’informatique quantique peut s’y essayer. Microsoft offre une première heure gratuite, puis facture 8,43 euros de l’heure pour découvrir le système et développer des applications. Pour effectuer de véritables calculs, il faudra compter entre 75 et 759 euros de l’heure. Microsoft propose de nombreuses ressources et tutoriels pour comprendre l’informatique quantique et le développement d’applications.

L’informatique quantique permettra des avancées dans de nombreux domaines

Le service de calcul quantique dans le Cloud est un véritable écosystème complet. Côté logiciel, Azure Quantum inclut le kit de développement Quantum (QDK) de Microsoft avec le langage de programmation quantique Q#. Microsoft y a également intégré son Quantum Intermediate Representation (QIR), une interface commune entre langages de programmation quantiques basée sur le langage intermédiaire LLVM.

Microsoft n’a pas encore réussi à construire son propre qubit, élément fondamental de l’informatique quantique et équivalent du bit de l’informatique classique. Azure Quantum s’appuie donc sur le matériel produit par les constructeurs Honeywell Quantum Solutions et IonQ. Ce genre de service permettra des avancées dans différents domaines, comme l’intelligence artificielle, la cryptographie, la modélisation des matériaux, la santé ou encore la météorologie.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura