Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0656
    +0,0010 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    2 402,30
    +4,30 (+0,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 212,41
    +736,86 (+1,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 382,77
    +70,15 (+5,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,25
    +0,52 (+0,63 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2372
    -0,0067 (-0,54 %)
     

Microsoft intègre une IA plus performante que ChatGPT à son moteur de recherche Bing

efes / Pixabay

Il sera bientôt possible de "discuter" en ligne avec Bing, le moteur de recherche de Microsoft, qui espère transformer fondamentalement l'expérience des utilisateurs grâce à l'intelligence artificielle (IA) et regagner du terrain sur Google. Satya Nadella, le patron de Microsoft, a évoqué une "nouvelle ère" pour la recherche sur internet, avant d'annoncer l'intégration dans Bing de nouvelles technologies d'IA développées par le géant informatique et par la startup OpenAI. "La course commence aujourd'hui", a-t-il lancé en faisant référence à Google, qui domine largement ce marché et qui a dévoilé lundi "Bard", un concurrent à ChatGPT, le logiciel star d'OpenAI capable de générer toutes sortes de textes en fonction des requêtes des utilisateurs.

Le nouveau Bing, disponible seulement en version test pour l'instant, est censé donner des résultats plus pertinents et plus complets, avec des réponses directes aux questions des internautes, en plus des liens qui renvoient vers d'autres pages sur le web. Surtout, il comporte un chatbot (robot conversationnel), capable de planifier un voyage de trois jours à Venise en fonction d'un budget donné ou de rédiger un email selon les consignes de l'utilisateur.

C'est un "copilote" mais l'internaute reste aux commandes, a souligné Yusuf Mehdi, un vice-président du groupe de Redmond (nord-ouest des Etats-Unis), lors d'une conférence de presse dont le thème avait été gardé secret jusqu'à la dernière minute. Ce nouveau produit de Microsoft était attendu (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Made.com en faillite : une avocate espère encore aider les clients à récupérer leurs meubles
Bourse : le géant du pétrole TotalEnergies a-t-il épuisé son potentiel ? Le conseil
Renationalisation d'EDF : à l'issue de l'OPA, l'Etat possède 96% du capital
L'enseigne américaine Krispy Kreme débarque à Paris
Beyoncé ne fera pas de deuxième date au Stade de France à cause... de la SNCF