Marchés français ouverture 6 h 21 min
  • Dow Jones

    30 946,99
    -491,31 (-1,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 181,54
    -343,06 (-2,98 %)
     
  • Nikkei 225

    26 848,30
    -201,17 (-0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,0530
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,47 (+0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    19 294,57
    -605,69 (-3,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    440,11
    -9,96 (-2,21 %)
     
  • S&P 500

    3 821,55
    -78,56 (-2,01 %)
     

Micro-lanceurs français: HyPrSpace et Sirius prennent une longueur d'avance

Sirius Space Services

EXCLUSIF - HyPrSpace et Sirius ont remporté une première phase de l’appel à projets sur les micro-lanceurs lancé par le gouvernement dans le cadre du plan France 2030. Gros plan sur ces deux start-up et leurs projets de lanceurs.

Qui mettra en orbite le premier micro-lanceur français ? Si le suspense reste entier, deux acteurs viennent de prendre un joli coup d’avance. HyPrSpace et Sirius Space Services ont remporté, vendredi 3 juin, . Les deux start-up ont été sélectionnées, parmi une douzaine de candidatures, par un jury intégrant la banque publique Bpifrance, le CNES et la Direction générale des entreprises (DGE). Les critères examinés étaient notamment la crédibilité technique du projet, l’équation économique (prix de lancement, marché visé), et le niveau d’innovation proposé par le projet. Le montant des subventions reçues n’est pas communiqué, mais l’appel à projets prévoit un soutien de 400.000 euros à 1,2 million d’euros dans la phase d’amorçage des projets, puis de 1,2 à 5 millions d’euros pour la phase de développement et d’industrialisation.

Cette compétition, inédite en France, avait été annoncée par le ministre de l’Economie Bruno Le Maire lors de sa visite sur le site ArianeGroup de Vernon (Eure) le 6 décembre 2021. Le patron de Bercy avait alors détaillé la feuille de route du secteur spatial français, qui va bénéficier d’une enveloppe de 1,5 milliard d’euros au sein du plan France 2030, dont la moitié doit bénéficier aux PME et start-up. Bruno Le Maire avait à la fois , et le lancement d’un appel à projet pour faire décoller des lanceurs plus petits, dits micro-lanceurs. "Nous apporterons des financements, du soutien technique et nous garantirons les premières commandes de ces micro-lanceurs", promettait alors le ministre.

Moteur hybride

Quels sont les projets des deux lauréats ? Le développe un lanceur baptisé OB-1 (prononcer Obiwan), pour Orbital Baguette 1, d’une quinzaine de mètres de haut et de 250kg de charge utile, et doté de huit moteurs (sept sur le premier étage, et un sur le second). Fondée par Alexandre Mangeot, ingénieurs Arts et Métiers et spécialiste de la propulsion spatiale, et Sylvain Bataillard, ancien d’ArianeGroup et de la Direction des applications mili[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles