Marchés français ouverture 1 h 31 min
  • Dow Jones

    31 391,52
    -143,99 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 358,79
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nikkei 225

    29 559,10
    +150,93 (+0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,2083
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    29 690,58
    +594,72 (+2,04 %)
     
  • BTC-EUR

    40 784,73
    -171,59 (-0,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    989,82
    +1,73 (+0,17 %)
     
  • S&P 500

    3 870,29
    -31,53 (-0,81 %)
     

Michelin : des pneus "100% durables" d'ici 2050

·2 min de lecture

Passer d'un peu moins de 30% de sa production réalisée à partir de matériaux durables, aujourd'hui, à 100% en 30 ans. C'est l'engagement de Michelin qui a annoncé par communiqué, ce mardi 23 février, que ses pneus "seront composés de 100% de matériaux durables (renouvelables, recyclés ou biosourcés)" en 2050. Le géant français des pneumatiques précise qu'il compte notamment développer la production biosourcée d'un composant du caoutchouc synthétique, le butadiène, qui est pour le moment issu du pétrole. "Grâce à de la biomasse issue de déchets végétaux (bois, écorces de riz, feuilles et tiges de maïs), 4,2 millions de tonnes de copeaux de bois pourraient être intégrés dans les pneus Michelin chaque année", souligne le groupe, qui travaille à cette solution avec les sociétés Axens et IFP Energies Nouvelles. Un autre composant du caoutchouc synthétique, le styrène, peut être produit à partir d'emballages ou de panneaux isolants. Michelin a établi un partenariat avec la société canadienne Pyrowave, qui travaille sur ce procédé et doit lancer un démonstrateur en France d'ici 2023.

>> A lire - Michelin va supprimer des milliers d’emplois en France

Michelin insiste dans son communiqué sur la puissance de sa R&D, avec "6.000 personnes réparties à travers 7 centres de recherche et développement dans le monde et couvrant 350 domaines d'expertises. Ces ingénieurs, chercheurs, chimistes, développeurs sont à l’origine de 10.000 brevets couvrant la conception et la fabrication des pneumatiques".

Le Bibendum s'intéresse aussi aux bouteilles : il a investi dans la société française Carbios, qui travaille sur le recyclage d'objets en plastique PET, en une substance qui pourra servir à la fabrication de fil de polyester, qu'on trouve dans les pneus. Le groupe a lancé début février la construction au Chili de sa première usine de recyclage, avec la société suédoise Enviro, qui va transformer les pneus fatigués du génie civil en plusieurs produits à base de caoutchouc, comme des pneus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La marque Jaguar va basculer sur le 100% électrique
Bornes électriques : l'Etat va accélérer le développement des stations sur les grands axes
Le vendeur de pneus sur Internet Delticom se lance en Alsace, 300 emplois à la clé
Chine : Tesla convoqué par le régulateur, la sécurité des véhicules en question !
L’état calamiteux des bornes de recharge électrique