Michelin : Les prévisions déçoivent, évitez

En 2012, Michelin a dégagé un chiffre d'affaires de 21,5 milliards d'euros (+3,6%), pour une marge opérationnelle de 11,3% (-1,9 point) et un résultat net de 1,6 milliard (+7,4%). Les facturations sont ressorties en bas de fourchette de nos attentes, mais le résultat opérationnel global a été conforme à nos prévisions.

La division pneus de spécialité a réalisé une contre-performance l'an dernier. Le recul des volumes et l'inflation sur les coûts industriels a en outre freiné la progression du résultat opérationnel. Seule bonne surprise de la publication, le ratio d'endettement a reflué à 12%.

Les prévisions sont toutefois peu engageantes. Le pneumaticien table en effet pour 2013 sur un résultat opérationnel avant éléments non récurrents stable, une rentabilité des capitaux employés supérieure à 10 % et un cash flow libre positif. Par ailleurs, le marché automobile devrait rester durablement sous pression dans les pays riches. Restez à l'écart de l'action Michelin.

Retrouvez cet article sur capital.fr