Marchés français ouverture 7 h 12 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 018,33
    -272,68 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,1918
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 558,59
    +121,75 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    31 872,02
    -462,40 (-1,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    938,66
    -31,22 (-3,22 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

Michelin: Barbara Dalibard, première femme à présider le géant pneu

·2 min de lecture

Repérée lors d'un Challenge Bibendum, cette spécialiste des nouvelles technologies est devenue au fil des ans une force de conseils pour le géant du pneu. Elle est aujourd'hui la première femme à le présider.

Cette fois, le Polydome de Clermont-Ferrand, où se tient habituellement l'assemblée générale de , ne résonnera pas des applaudissements des actionnaires saluant le travail accompli par Michel Rollier et le passage de témoin à Barbara Dalibard, qui lui succède à la présidence du conseil de surveillance. Ce 21 mai, c'est sur Internet que se déroule l'événement, qui doit valider la nomination de la première personne extérieure à la famille - et première femme - à occuper ce poste stratégique. Les dirigeants opérationnels de Michelin, le gérant commandité Florent Menegaux et Yves Chapot, gérant et directeur financier, auront bien besoin de sa capacité à animer le débat et à évaluer les risques dans cette période troublée.

Administratrice chevronnée

"Quelle que soit la gouvernance, le conseil doit avoir un rôle de miroir face au management", professe cette scientifique, à qui une formation rigoureuse a inculqué la pratique du doute et de l'humilité. Administratrice chevronnée, celle qui siège depuis douze ans au conseil de Michelin a pratiqué des gouvernances très différentes: chez l'éditeur néerlandais Wolters Kluwer, à Société générale, à Eurostar, société de droit britannique, ou encore à LTV, la filiale italienne de la présidée par Luca di Montezemolo, l'ex-patron de Fiat et Ferrari. Sans oublier la Société internationale de télécommunication aéronautique (SITA), basée à Genève, dont elle est PDG depuis 2016.

En 2001, à la tête d'Orange Business Service. Crédit: G.Rolle/Réa

Géant méconnu, cette coopérative internationale regroupe 400 compagnies et aéroports dans 170 pays et développe des solutions digitales pour les passagers. "C'est un peu le carrefour entre la mobilité et les nouvelles technologies", résume cette ancienne de France Télécom, Alcatel et Orange, passée par la SNCF, où elle a été patronne des TGV. Fière que SITA, dont la réputation laissait à désirer avant son arrivée, soit désormais classée "au 25e rang mondial des entreprises où il fait bon vivre",[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles