La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 305,91
    -111,55 (-0,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Michel Sardou, le saltimbanque qui secoue (enfin) la campagne législative…

PIERRE VERDY / AFP

EDITO - "Sil gagne, je me tire." La sortie virulente de Michel Sardou dans Paris Match a poussé Jean-Luc Mélenchon à répliquer, en douceur mais avec un petit tacle. De quoi animer cette campagne de tous les ennuis!

A-t-on jamais commenté, sous la Vème République, , sans le moindre affrontement significatif, et ce, en dépit il faut bien le reconnaître, des quelques efforts et jusque-là vaines tentatives de la ainsi que de son "lider Maximo" Jean-Luc Mélenchon. Ainsi le long entretien qu’ et aux quotidiens de la presse régionale n’a rien changé à cette inquiétante asthénie politique. Il est passé quasi inaperçu.

Pourtant le chef de l’Etat espérait provoquer une forte secousse politique en annonçant la prochaine création d’un "Conseil national de la refondation" censé réunir les forces politiques, économiques et sociales, les associations, des élus et des citoyens "tirés au sort", ledit CNR ayant pour mission de "chercher des solutions" aux problèmes majeurs de la société française. Conseil national de la refondation, CNR… Comment ne pas songer au Conseil national de la résistance, CNR… Pas sûr que cette "reprise" soit de bon goût, mais qu’importe. Il s’agissait de frapper des esprits citoyens qui, de plus en plus nombreux et chaque jour davantage, se détournent de la politique. Cela semble plutôt raté.

Il est d’ailleurs un événement, sans doute un micro événement, qui ne fait qu’accentuer cette défiance sans cesse en augmentation: Michel Sardou, chanteur et comédien à la retraite, s’est exprimé . Il s’est toujours intéressé à la chose publique et certaines de ses chansons les plus célèbres- par exemple Les Ricains ou Le France- sont de véritables brûlots politiques ayant provoqué moult polémiques et affrontements idéologiques. Pour un chanteur de variétés, ce n’est pas banal, et le "droitier" Sardou s’en était toujours amusé tandis que ses détracteurs, eux, le prenaient fort au sérieux. C’est toujours le cas, la preuve…

"S’il gagne, je me tire", la phrase choc de Sardou

Dans Paris Match donc, Sardou commence par canarder Macron d’une formule en effet peu amène et qui touche parfois juste: "c’est quelqu’un d’intelligent. Il pourrait me plaire. Sauf que ce qu’il dit, il ne le fai[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles