Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 915,85
    +140,47 (+0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,0653
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    2 408,70
    +10,70 (+0,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 376,23
    +1 018,55 (+1,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 380,15
    +67,53 (+5,14 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,37
    +0,64 (+0,77 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 267,98
    -333,52 (-2,14 %)
     
  • S&P 500

    4 962,23
    -48,89 (-0,98 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2370
    -0,0068 (-0,55 %)
     

Michel-Edouard Leclerc : derrière le sourire, les secrets d'un géant de la grande distribution

Jean Catuffe/Getty Images

«D'un seul coup avec un grand sourire, il peut vous tuer.» L’anecdote résumerait à elle seule le pouvoir exercé par Michel-Edouard Leclerc, le patron du groupement éponyme, dans le secteur de la grande distribution. C’est l'ancien député Grégory Besson-Moreau, auteur de la loi Egalim 2, qui se remémore une visite de Michel-Edouard Leclerc au moment de la mise en place de la loi, promulguée au Journal officiel le 19 octobre 2021. Alors que «tout se passait bien», il explique : «MEL me dit : ‘Je vais devoir expliquer [à mes clients] pourquoi le prix du pack de Coca Cola a augmenté de 10%. Je vais mettre ta photo et leur expliquer, c'est une question de transparence’.»

Une anecdote retranscrite dans le documentaire «Ligne rouge» diffusé ce mercredi 3 avril au soir sur BFMTV. Ce long format retrace tout le parcours de l’homme d’affaires de 72 ans qui a révolutionné le monde de la grande distribution grâce à ses magasins qui détiennent aujourd’hui le plus de parts de marchés et qui écrasent le marché du drive. Mais Leclerc et son patron ne plaisent pas à tout le monde, loin de là. Il y a quelques semaines, face à la colère des agriculteurs, plusieurs magasins avaient été pris pour cible, en particulier des centres E.Leclerc. En cause, la politique menée par son patron pour bénéficier de coûts avantageux où les produits fabriqués ailleurs en Europe sont mis en avant au détriment des Français. À l’époque, le vice-président des JA de l'Aude, Jérôme Barthès, dénonçait : «On veut faire pression (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Trump Media chute en Bourse après de mauvaises performances opérationnelles
Carrefour : les produits des marques du groupe PepsiCo sont de retour dans les rayons
CAC 40 : «le moment de vérité» pour la Bourse, l'emploi aux États-Unis attendu au tournant
Apple pourrait se lancer dans les robots autonomes pour les particuliers
L’or inscrit un record, dopé par la guerre au Proche-Orient et en Ukraine