Marchés français ouverture 3 h 55 min
  • Dow Jones

    34 060,66
    -267,13 (-0,78 %)
     
  • Nasdaq

    13 303,64
    -75,41 (-0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    28 008,09
    -398,75 (-1,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,2225
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    28 593,81
    +399,72 (+1,42 %)
     
  • BTC-EUR

    32 873,75
    -4 195,40 (-11,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 114,66
    -138,49 (-11,05 %)
     
  • S&P 500

    4 127,83
    -35,46 (-0,85 %)
     

Michel Drucker, les confidences d'un miraculé

·2 min de lecture

Après avoir frôlé la mort, l'animateur le plus capé de la télévision française renaît à la vie. À 78 ans, il vient d'enchaîner de lourdes opérations chirurgicales cardiaques et une cascade de traitements. Son entretien en intégralité.

Paris Match. À l’automne, vous étiez à l’hôpital et, en prenant votre première douche, seul, depuis des mois, vous vous découvrez dans un miroir. Que voyez-vous?
Michel Drucker. Un petit vieux grabataire, un fétu de paille avec des jambes de héron. J’ai les joues creusées, une barbe et les cheveux longs. Je suis décrépit, j’ai 100 ans. C’est comme si j’étais devenu le père de Michel Drucker. Je prie pour que personne ne me voie dans cet état et je me dis que, pour revenir à la télévision, je vais avoir du boulot…

Voir aussi :Les premières photos du grand retour de Michel Drucker après son opération du cœur

Et voilà que, depuis le 28 mars, vous êtes déjà de retour sur votre canapé rouge, en pleine forme…
Je suis un miraculé. À l’hôpital Pompidou, ils me prennent pour un extraterrestre. J’aurais dû mettre un an et demi pour me retaper. Or, je suis revenu à l’antenne six mois après avoir été opéré. J’ai pratiquement repris les 10 kilos perdus, on voit à peine ma cicatrice. Il reste une petite gêne neurologique au pied gauche avec deux doigts réfractaires. Je fais, entre le vélo et le rameur offert par Jean-Claude Killy, une heure de sport par jour, car je suis toujours en rééducation. J’ai encore des coups de fatigue, mais j’ai découvert, comme les navigateurs, les vertus de la sieste courte. Plus qu’une reconstruction, ce que je vis est une renaissance.

Opéré à cœur ouvert en septembre, vous revenez de très loin. Savez-vous comment tout a commencé?
J’ai probablement attrapé un streptocoque au cours d’un soin dentaire. J’aurais dû prendre des antibiotiques avant et après. C’est impératif, surtout si l’on a déjà eu des petits soucis cardiaques comme moi.

Vous n’aviez jamais parlé de ces problèmes…
J’avais oublié, presque(...)


Lire la suite sur Paris Match