Marchés français ouverture 3 h 28 min
  • Dow Jones

    34 060,66
    -267,13 (-0,78 %)
     
  • Nasdaq

    13 303,64
    -75,41 (-0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    28 008,09
    -398,75 (-1,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,2232
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    28 593,81
    +399,72 (+1,42 %)
     
  • BTC-EUR

    33 469,28
    -3 504,26 (-9,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 131,87
    -121,27 (-9,68 %)
     
  • S&P 500

    4 127,83
    -35,46 (-0,85 %)
     

Michel Drucker : cette "humiliation traumatisante" qu'il a vécue à l'hôpital

·1 min de lecture

Malgré son retour en force sur France 2 en mars 2021, Michel Drucker est loin d’avoir oublié son opération du cœur. Mercredi 21 avril 2021, l’animateur de 78 ans s’est confié dans les colonnes du magazine Paris Match sur ce triple pontage coronarien. Une lourde opération qui lui a fait très peur. À tel point qu’avant d’entrer au bloc, le taulier du petit écran a "fondu en larmes" en voyant arriver sa compagne Dany Saval. Le roi de la télévision, qui invite ses invités dans son célèbre canapé rouge, a ensuite confié à nos confrères, toujours à propos de son opération : "Je n'avais pas pleuré de cette façon depuis dix-huit ans et la mort de mon frère Jean, le grand drame de ma vie". "Plus que la peur de mourir", Michel Drucker a expliqué avoir "vécu la peur d'être un mort-vivant". Il a ensuite dû affronter une longue période de convalescence. Un moment au cours duquel l’animateur s'est senti comme "un pantin sans force qu'on met à nu, qu'on lave, qu'on fait uriner ou qu'on emmène s'asseoir aux toilettes à petits pas".

"Une gêne insurmontable au début, une humiliation traumatisante. Tout me faisait paniquer, j'appelais sans cesse les infirmières. J'avais peur qu'elles me détestent, qu'elles me trouvent chiant, chochotte, gonflant, mais non, jamais. C'est leur quotidien. Ces soignants, ces médecins, ces cardiologues français sont parmi les meilleurs au monde", a-t-il raconté à nos confrères. Lors de son grand retour dans Vivement dimanche, il est revenu sur son hospitalisation. Face (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite