La bourse est fermée

Michel Cymes fait condamner les magazines qui utilisaient son image sans son accord

Allô Docteurs ! et Feel good ont été jugées comme étant beaucoup trop ressemblants à la parution supervisée par Michel Cymes, Dr Good!. Comme le rapporte La Lettre A, les deux publications de FT Magazines ont été interdites et la société a été condamnée à payer 20.000 euros à Michel Cymes pour "violation du droit à l'image". Pourtant, l'animateur de télévision réclamait 70.000 euros de dommages alors qu'il apparaît sur toutes les couvertures de Dr Good! comme de ses deux parodies. En effet, FT Magazines est à la tête de plusieurs publications qui ont pour seules vocations de parodier de grands titres de la presse nationale. Attaqué également par Reworld Media qui vient de racheter Mondadori France (groupe qui détenait Dr Good!), FT Magazines a été condamné à leur payer 30 000 euros de frais de procédure.

En plus de ces lourdes condamnations, la holding Czech Media Invest (CMI) est parvenue à faire retirer de la vente le magazine, Poublic, qui parodie le média people Public. Le tribunal de commerce de Paris a aussi condamné FT Magazines à rembourser 10.000 euros de frais de justice. Mais l'affaire n'est pas encore terminée, puisque le groupe réclame, en plus, 90.000 euros de dommages et intérêts. CMI a également lancé une procédure contre l'éditeur détenu par l'oligarque tchèque Daniel Kretínský, pour faire retirer des kiosques Trance Dimanche, un magazine publié en août qui se veut une parodie de France Dimanche.

Un bimestriel dans les kiosques depuis deux ans

Pour rappel, le magazine Dr Good! est un bimestriel centré sur la prévention et le bien-être dont le premier numéro est sorti dans les kiosques en septembre 2017. "Je ne me prends pas pour Jésus, mais je me sens investi d'une mission. J'ai la chance d'être populaire et le public accorde du crédit à ce que je peux dire. Or, la France a besoin d'un message fort autour de la santé et de la prévention", expliquait alors Michel Cymes pour faire la promotion de son magazine.

>> A lire aussi : Le très juteux business de Michel

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un Leader Price de Libourne ouvre à son tour sans personnel
Le magasin sans caissiers de Carrefour fait un flop à Bruxelles
Un intermittent du spectacle fait condamner Pôle emploi et obtient 47.000 euros
Un intermittent du spectacle fait condamner Pôle emploi et obtient 47.000 euros
Yann Moix a réussi son coup, son livre déjà réimprimé