La bourse est fermée

Michel-Édouard Leclerc prêt à "des prix de crise" sur certains produits

1 / 2

Michel-Édouard Leclerc prêt à "des prix de crise" sur certains produits

Le patron de la chaîne d'hypermarchés cite le prix du porc ou du lait comme exemple. Michel-Édouard Leclerc se dit également prêt à participer à un fonds de soutien pour aider les agriculteurs en difficulté.

Michel-Édouard Leclerc, patron de la chaîne d'hypers et supermarchés, s'est dit mercredi prêt à accepter la fixation de "prix de crise" sur certains produits comme le porc ou le lait, afin de soutenir les agriculteurs.

"Nous pouvons accepter que sur certains produits agricoles", comme le porc ou le lait, "on puisse fixer des prix de crise et s'y tenir pour donner de la visibilité aux agriculteurs", a-t-il expliqué. 

Mais pour cela, "il faudra en parallèle revoir certains aspects du droit de la concurrence européenne", a-t-il souligné lors d'auditions à l'Assemblée nationale dans le cadre des États généraux de l'alimentation.

"Faire attention" au pouvoir d'achat

Michel-Édouard Leclerc a également dit ne "pas être contre" une modification de la loi encadrant les négociations entre industriels et distributeurs - réclamée par certains syndicats agricoles - mais il demande une "étude d'impact préalable" sur les conséquences.

"S'il faut passer par une modification de la loi, pas de problème, mais il faudra l'assumer. Si on augmente les prix de manière brutale, il faut faire attention, car le pouvoir d'achat lui n'augmentera pas", a-t-il dit.

"On ne me fera pas avaler que d'augmenter le prix du Nutella ou de la Volvic de 15%, ça va permettre d'augmenter le revenu des agriculteurs", a-t-il ajouté. Michel-Édouard Leclerc se dit également prêt à participer à un fonds de soutien pour aider...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi