La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    40 964,55
    -34,48 (-0,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Mia retrouvée en Suisse: Éric Dupond-Moretti fait part de son soulagement

Samuel Kahn
·1 min de lecture
Eric Dupond-Moretti, le 1er mars 2021 à Paris. - Bertrand GUAY / AFP
Eric Dupond-Moretti, le 1er mars 2021 à Paris. - Bertrand GUAY / AFP

"Un grand bravo à tous!" Le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti a fait part de son soulagement quelques minutes après l'annonce que la petite Mia, enlevée il y a cinq jours, avait été retrouvée avec sa mère dans un squat en Suisse.

"Je me réjouis que la petite Mia recherchée depuis le 13 avril ait été retrouvée saine et sauve grâce à la mobilisation générale des magistrats du parquet d’Épinal et de la JIRS de Nancy, des gendarmes et de l’ensemble des services mobilisés en Suisse", a déclaré le garde des Sceaux sur Twitter.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

200 gendarmes mobilisés

Mia, 8 ans, a été retrouvée dans la commune de Sainte-Croix, dans le canton de Vaud, au terme d'une enquête de la police fédérale helvétique et la police cantonale locale, sous l'autorité du parquet de Fribourg. Deux gendarmes français ont été dépêchés en Suisse pour les assister.

En tout, 200 gendarmes ont participé à cette enquête qui a démarré mardi, quand la petite fille a été enlevée chez sa grand-mère maternelle, dans le village Les Poulières, à une trentaine de kilomètres d'Epinal, par trois hommes qui s'étaient fait passer pour des membres des services sociaux. Ils l'avaient ensuite remise à sa mère.

Les trois ravisseurs et deux autres personnes sont en garde à vue. Elles doivent être déférées devant la justice ce dimanche.

Article original publié sur BFMTV.com