Mi-séance Paris : encore en légère hausse

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
EDF.PA28,500,38
GAZ-U.TI19,880,21
GS157,22+2,30

LA TENDANCE

En légère baisse à l'ouverture, le CAC40 (Paris: ^FCHI - actualité) se laisse finalement porter en milieu de journée, en hausse de 0,2% à 3.576 points. Les plus hauts de l'année continuent donc à se rapprocher dans des volumes d'échanges toujours faibles mais un peu plus élevés que la semaine dernière. Sur la semaine, la bourse de Paris reprend encore 1,3% pour le moment tandis qu'un indicateur économique animera Wall Street cet après-midi : les revenus et dépenses des ménages d'octobre. En zone euro, le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi ne prévoit pas de reprise de la croissance économique avant la deuxième partie de l'année prochaine. "Nous ne sommes pas encore sortis de la crise, nous n'avons pas ce pouvoir, même si l'environnement s'apaise sur les marchés financiers", a-t-il déclaré au micro d'Europe (Chicago Options: ^REURUSD - actualité) 1 ce matin. "La reprise pour l'ensemble de la zone euro démarrera sans doute au second semestre 2013", a-t-il ajouté.

VALEURS EN HAUSSE

* LVMH (Madrid: LVM.MC - actualité) est en tête des hausses du CAC40 sur un gain de 2,8% à 137 Euros. Après Nomura repassé hier à l'achat sur LVMH (contre un avis neutre auparavant) avec un objectif de cours majoré de 147 à 165 Euros, voilà Goldman Sachs (NYSE: GS - actualité) qui remonte de 'neutre' à 'achat' sa recommandation sur le dossier sur la base du caractère incontournable du groupe.

* Club Med (Paris: FR0000121568 - actualité) , qui n'avait guère brillé dernièrement, opère un rattrapage ce vendredi, en hausse de 6% à 13 Euros.

* GDF Suez (TLO: GAZ-U.TI - actualité) grappille 0,15% à 17,41 Euros. Pour la 3ème fois en quelques semaines, le Conseil d'Etat a désavoué l'Etat en matière de prix de l'énergie... La plus haute juridiction administrative vient ainsi d'invalider la hausse de 2% des prix du gaz intervenue le 1er octobre dernier. Cette hausse était en effet trop faible au regard de la formule légale de calcul qu'aurait dû appliquer le gouvernement, a estimé le Conseil d'Etat, qui agissait à la suite d'un recours des producteurs de gaz indépendants. Conséquence : les industriels, qui réclamaient une hausse de 6%, pourront refacturer le manque à gagner sur leurs clients ! Selon GDF Suez, le groupe et ses concurrents devraient réclamer 200 à 250 Millions d'Euros supplémentaires à leurs 10 millions de clients...

* En nette baisse hier, EDF (Paris: FR0010242511 - actualité) reprend timidement 0,3% à 14,2 Euros. Le Conseil d'Etat a aussi sévi sur les prix de l'électricité ces dernières semaines. Hier, il a jeté un pavé dans la mare en annulant le contrat d'acheminement d'électricité d'ERDF (filiale d'EDF) pour 2009-2013, qui représenterait un trop-perçu de 8,8 MdsE par ERDF, selon 'Le Parisien'. EDF a répliqué que cette décision ne portait pas sur les tarifs réglementés de vente, et a estimé qu'elle n'entraînerait aucun remboursement de sa part à ses clients... En attendant, EDF devra appliquer une autre décision du Conseil d'Etat, qui a annulé il y a quelques semaines sa grille de tarifs 2009/2010. Ces tarifs devront être entièrement recalculés avec à la clé des remboursements ou des réclamations d'arriérés, selon les clients ! Un vrai casse-tête en perspective...

* Renault (Other OTC: RNSDF.PK - actualité) remonte de 2% à 38,7 Euros. Renault organisait hier une troisième réunion entre la direction et les organisations syndicales sur la compétitivité de ses sites industriels en France. La première partie de la réunion a été consacrée à l'étude des modalités d'application du dispositif de détachement temporaire entre usines, proposé par la direction lors de la précédente réunion. Ensuite, des mesures concernant l'ensemble des collaborateurs en matière de formation et d'organisation du travail ont été étudiées. En cas de baisse d'activité sur un site ou de fort besoin sur un autre, le volontariat resterait le premier mode d'identification de candidats pour des détachements. Si l'appel au volontariat ne suffisait pas à répondre aux besoins d'équilibrage intersites, tout salarié auquel serait proposé un détachement devrait l'accepter dans la mesure où le détachement de proximité répondrait à des critères négociés. La prochaine réunion de négociation se tiendra le 11 décembre. Renault avait soumis son engagement à ne pas fermer d'usine en France à un accord global sur l'ensemble des mesures proposées au cours du cycle de ces négociations débutées le 6 novembre.

VALEURS EN BAISSE

* Vivendi (EUREX: DE000A1CRD56.EX - actualité) cède 1,8% à 16,5 Euros après avoir bondi de 2,9% hier. SFR a inauguré hier matin ses services 4G à Lyon, en avance sur le déploiement initialement prévu début 2013.

* France Telecom (Paris: FR0000133308 - actualité) reperd aussi 1,4% après 4,4% de hausse hier. Toujours dans le secteur télécom, Bouygues (Dusseldorf: BYG.DU - actualité) recule de 1% sous les 19 Euros.

* Air France KLM redonne 2% à 7,07 Euros. Le broker Kepler a dégradé son avis de "achat" à "réduire" après le parcours récent du titre particulièrement favorable. L'analyste vise un cours de 7 Euros qui a donc été dépassé par le titre...