Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 830,26
    +55,50 (+0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 373,42
    -44,45 (-3,14 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0074 (-0,58 %)
     

Mexique : deux pseudo-momies d'extraterrestres présentées aux députés

Parlement mexicain/AFP - Handout

La fièvre surnaturelle gagne le Mexique : deux pseudo-momies d'extra-terrestres ont été présentées dans l'enceinte du Parlement par un spécialiste autoproclamé et controversé, moins de deux mois après une audition au Congrès des Etats-Unis sur les ovnis. Des créations dénoncées depuis des années par des anthropologues.

Les deux petits sarcophages contenant les fossiles des créatures anthropomorphes ont été présentés mardi 12 septembre 2023 aux députés par Jaime Maussan, un journaliste spécialiste autoproclamé d'ufologie, l'étude des objets volants et phénomènes aérospatiaux non identifiés. "Ce sont des êtres non-humains, qui ne font pas partie de notre évolution terrestre", a-t-il affirmé lors d'une séance organisée par un député, Sergio Gutiérrez, au nom de l'"intérêt public".

Ces momies "sont une création dénoncée il y a déjà des années"

Les momies retrouvées au Pérou ont "environ 1.000 ans", a-t-il assuré, en citant des analyses au carbone 14 de l'Université autonome du Mexico (UNAM). L'institut de physique de l'UNAM a confirmé dans un communiqué qu'il avait bien effectué des analyses, mais uniquement pour déterminer l'âge et non l'origine des spécimens. Son laboratoire "se distancie de toute utilisation ultérieure, interprétation ou fausse déclaration concernant les résultats qu'il a publiés", précise le communiqué.

PUBLICITÉ

Lire aussiL'odeur d'une momie égyptienne recréée 3500 ans après son embaumement

Ces momies "sont une création dénoncée il y a déjà des années", a affirmé l'édition française du Huffington Post, en rappelant les controverses autour du documentaire controversé "Unearthing Nazca" en 2017. L’une des momies "a été expertisée par un anthropologue. Ses conclusions sont claires : la momie en question est un assemblage de différents restes humains momifiés", ajoute le Huffington Post. "Recevoir Jaime Maussan à la Chambre des députés montre le mépris de ce pays pour la science", s'est emporté un internaute mexicain.

L'étude des "ovnis", prise au sérieux par la Nasa

D'autres ont tourné l'audition en dérision, en demandant que M. Maussan devienne le "président des relations intergalactiques". Le 26 juillet 2023, un ex-officier du renseignement, David Grusch, a déclaré devant une commission du Congrès américain que les autorités dissimulaient les preuves de l'existence d'extrat[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi