Marchés français ouverture 1 h 48 min
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    27 563,76
    -217,26 (-0,78 %)
     
  • EUR/USD

    1,1882
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    25 987,16
    -248,64 (-0,95 %)
     
  • BTC-EUR

    32 157,64
    -1 540,31 (-4,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    927,65
    -33,25 (-3,46 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     

Meurtres à Tahiti (France 3) Jean-Michel Tinivelli : "Quand j’ai appris que c’était à Tahiti, j'ai refusé dans un premier temps..."

·1 min de lecture

Pour quelqu’un qui a la phobie de l’avion, rejoindre ce tournage à Tahiti a dû être un véritable calvaire !

Jean-Michel Tinivelli : Mon Dieu ! On m’avait proposé plusieurs fois de faire un épisode, notamment Meurtres à Brides-les-Bains. Mais cela n’avait malheureusement pas été possible. Après une nouvelle proposition, je me suis dit : « Il faut le faire ! » Et puis, quand j’ai appris que c’était à Tahiti, aïe ! Vingt-deux heures de vol, pour moi, c’est juste un cauchemar. J’ai donc refusé, dans un premier temps. C’est tout de même assez fou, quand on y pense, car c’est, j’imagine, le rêve d’un grand nombre de gens. Et puis, finalement, mon agent m’a raisonné… Ma chance, c’est quand même d’avoir voyagé au côté d’un épicier expatrié fort sympathique et qui m’a été d’un précieux réconfort.

Vous n’êtes donc pas prêt, comme votre personnage, le commandant Toussaint, de demander votre mutation en Polynésie ?

Qui sait ? Après ce vol, j’ai multiplié les allers-retours en avion. Suis-je guéri ? En tout cas, ce tournage a été une chouette expérience. Sans compter la joie de retrouver François Velle, un réalisateur avec qui j’avais travaillé sur Alice Nevers.

À lire également

Stéphane Plaza sera au casting d'Alice Nevers (TF1) en... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles