Publicité
La bourse ferme dans 47 min
  • CAC 40

    7 634,98
    +64,17 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 905,96
    +14,50 (+0,30 %)
     
  • Dow Jones

    41 218,58
    +20,50 (+0,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0912
    -0,0029 (-0,26 %)
     
  • Gold future

    2 465,70
    +5,80 (+0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 766,68
    -960,01 (-1,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 338,67
    +9,16 (+0,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,62
    -0,23 (-0,28 %)
     
  • DAX

    18 470,21
    +32,91 (+0,18 %)
     
  • FTSE 100

    8 241,09
    +53,63 (+0,66 %)
     
  • Nasdaq

    17 900,23
    -96,69 (-0,54 %)
     
  • S&P 500

    5 576,41
    -11,86 (-0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    40 126,35
    -971,34 (-2,36 %)
     
  • HANG SENG

    17 778,41
    +39,00 (+0,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,2981
    -0,0028 (-0,22 %)
     

Meurtre aux Fêtes de Bayonne : 6 hommes ont été interpellés

Bob Edme

Deux mois jour pour jour après le meurtre de Patrice Lanies, six individus ont été arrêtés et placés en garde à vue par le parquet de Bayonne. Ils sont accusés d’être les auteurs (ou des proches de ceux-ci) des coups mortels infligés à cet habitant de Bayonne durant les fêtes annuelles.

Trois des suspects présumés ont été interpellés en Essonne et les trois autres en Loire-Atlantique, a détaillé le procureur de la République de Bayonne, Jérôme Bourrier, confirmant une information de « Presse-Océan ».

Placés en garde à vue, les six hommes ont été entendus par des enquêteurs du service de police judiciaire de Bayonne, qui se sont rendus sur place, a précisé le magistrat.

À lire aussi Quatre enquêtes pour viols ouvertes après les Fêtes de Bayonne

Certains sont inconnus des services de police

Âges de 21 à 27 ans, de nationalité française, ils sont pour certains d’entre eux « connus des services de police et d’autres pas », selon Jérôme Bourrier.

PUBLICITÉ

Le 26 juillet, durant le premier soir des festivités, trois jeunes hommes avaient roué de coups Patrice Lanies qui leur avait fait une remarque après les avoir surpris en train d’uriner devant sa porte. Patrice Lanies a succombé à un traumatisme craniocérébral après avoir été maintenu en coma artificiel pendant neuf jours.

À lire aussi À Bayonne, des centaines de personnes réunies contre toutes formes de violences

Les enquêteurs ont diffusé après les faits un portrait-robot des agresseurs, les décrivant comme des ...


Lire la suite sur ParisMatch