La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,92 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1646
    +0,0015 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    -3,20 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    52 529,16
    -320,69 (-0,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,70 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +0,22 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,38 (+0,45 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,25 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,43 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3760
    -0,0035 (-0,25 %)
     

“Nous mettons l’accent sur le maintien à domicile pour, à terme, limiter le besoin de places en Ehpad”, affirme la ministre Brigitte Bourguignon

·1 min de lecture

Capital : Depuis le 1er octobre, l’avenant 43 permet d’augmenter la rémunération des aides à domicile du secteur associatif de près de 15 %. L’État va-t-il aider les départements à financer ces revalorisations ?

Brigitte Bourguignon : C’est un avenant qui était demandé depuis plus d’une dizaine voire une quinzaine d’années. C’est le fruit d’un accord des partenaires sociaux. Nous avons décidé, dès le PLFSS (projet de loi de financement de la Sécurité sociale, ndlr) de l’année dernière d’accorder une enveloppe de 150 millions d’euros en 2021 et 200 millions d’euros tous les ans à partir de 2022 pour financer cette revalorisation. L’aide de l’État va couvrir cette année 70 % du financement de cette mesure et 50 % les années suivantes.

Capital : Est-ce que tous les départements se sont bien engagés à financer cette hausse de rémunération ?

Brigitte Bourguignon : Aujourd’hui, de nombreux départements se sont déjà engagés à financer leur part de cette revalorisation. Beaucoup sont en train de voter leur budget supplémentaire en disant bien qu’ils demandent que ce dispositif soit accompagné de manière pérenne par l’État, ce que nous garantissons. L’idée c’est de co-construire cette politique car nous avons tous à travailler dans le même sens. Chacun pourra dire ce qu’il en veut, mais cet avenant est un premier pas vers une reconnaissance du travail des aides à domicile.

Capital : Est-ce que le financement est aussi assuré pour les structures gérées par l’Assurance maladie comme les centres (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Retraite : pourquoi il n’est pas toujours avantageux d’accepter un poste dans la fonction publique en fin de carrière
Retraite complémentaire Agirc-Arrco : la revalorisation du 1er novembre devrait bien être de 0,9%
Allocation personnalisée d’autonomie : l’isolement de la personne âgée pourrait-il être pris en compte pour son attribution ?
Édouard Philippe plaide pour un report de l'âge de départ à la retraite jusqu'à 67 ans
Ces propositions inédites pour améliorer la retraite des femmes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles